Droits de coupe de Domtar et réorganisation de l'industrie forestière: Le Conseil du patronat du Québec interpelle le ministre du Développement économique



    MONTREAL, le 25 oct. /CNW Telbec/ - Suite à la décision du ministre des
Ressources naturelles du Québec, M. Claude Béchard, de retirer à Domtar des
droits de coupes sur lesquels l'entreprise comptait dans le cadre de sa
réorganisation, le president du Conseil du patronat du Québec (CPQ), M. Michel
Kelly-Gagnon, a adressé plus tôt aujourd'hui une lettre au ministre du
Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation du Québec,
M. Raymond Bachand. En voici le texte intégral :

    Monsieur le Ministre,

    Il n'est généralement pas dans la tradition du Conseil du patronat du
    Québec (CPQ) de se prononcer sur un litige spécifique entre une
    entreprise et le gouvernement du Québec. Nous nous sentons toutefois
    interpellés par la décision récente du ministre des Ressources naturelles
    de retirer à la compagnie Domtar deux contrats d'approvisionnement et
    d'aménagement forestiers (CAAF) sur lesquelles l'entreprise comptait pour
    assurer la relance de ses activités. Cette décision, et l'attitude du
    ministre, soulèvent en effet plusieurs questions relatives à l'avenir de
    l'industrie forestière québécoise dans son ensemble. Il nous apparaît
    donc important d'intervenir.

    Comme vous le savez, l'industrie forestière québécoise traverse
    actuellement une crise majeure. A notre avis, la seule solution viable à
    long terme pour relancer ce secteur est la consolidation des opérations
    et des investissements. Une telle réorganisation industrielle impliquera
    inévitablement des échanges de volume de bois entre diverses régions du
    Québec. Or, selon notre compréhension du dossier Domtar, c'est cette
    libre circulation de la fibre à l'intérieur de notre propre province que
    le ministre des ressources naturelles souhaite bloquer. D'un point de vue
    économique, ce type de politiques est complètement injustifiable au XXIe
    siècle.

    Plus tôt cette semaine, Domtar nous a informé des impacts de la décision
    du ministre des Ressources naturelles sur ses activités. Selon
    l'entreprise, le retrait des CAAF remet en cause un investissement de
    25 millions $. De plus, la décision mettrait en péril la conclusion d'une
    transaction entre Domtar et un nouveau partenaire, transaction qui aurait
    entraîné l'arrivée d'un nouveau siège social à Montréal. Le Québec a-t-il
    les moyens de compromettre un investissement de 25 millions $ dans une
    industrie qui a rapidement besoin d'être modernisée ? Montréal a-t-elle
    les moyens de se priver d'un nouveau siège social et de ses retombées ?

    Nous avons par ailleurs pris connaissance de propos du ministre des
    Ressources naturelles qui nous laissent perplexes. Le ministre aurait
    affirmé à un journaliste de la Presse canadienne que "Le bois appartient
    aux Québécois mais pas pour faire en sorte que les actionnaires fassent
    plus d'argent à Chicago ou à Toronto". Des déclarations anti-actionnariat
    de ce type sont tout à fait déplorables. Le CPQ n'est malheureusement pas
    seul à les avoir notées puisque des analystes financiers rattachés à de
    grandes maisons d'investissements ont déjà attiré l'attention de leurs
    clients investisseurs sur ces déclarations anti-affaires dignes de
    certains discours syndicaux des années 70.

    A nos yeux, les implications de la décision et des déclarations du
    ministre sont inquiétantes, et dans tous les cas nuisibles à la relance
    de l'industrie forestière québécoise. Nous espérons donc qu'à titre de
    Ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation
    vous serez en mesure de porter attention à ce dossier et d'intervenir
    pour que le gouvernement du Québec appuie les efforts des entreprises qui
    investissent dans cette relance.

    Le président,

    Michel Kelly-Gagnon

    Le CPQ est la principale confédération patronale au Québec. L'organisme
regroupe plusieurs des plus grandes entreprises du Québec ainsi que la vaste
majorité des associations patronales sectorielles. Force incontournable, les
membres du CPQ emploient plus de 70 % de la main-d'oeuvre québécoise.




Renseignements :

Renseignements: Patrick Leblanc, Directeur des communications, (514)
288-5161, poste 226, Cellulaire: (514) 571-6400, pleblanc@cpq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.