Droit de parole des retraités du Québec - Mario Dumont serait-il encore une fois en contradiction avec ses candidats???



    LAVAL, le 16 mars /CNW Telbec/ - La ministre de l'Emploi et de la
Solidarité sociale et candidate dans Fabre, Michèle Courchesne, dénonce
l'incohérence du chef de l'ADQ, Mario Dumont, qui prétend défendre le droit de
parole des retraités du Québec.
    Dans le journal Le Soleil, le chef de l'ADQ accuse André Boisclair
d'avoir écarté les retraités de la gestion de leur fond de retraite. M. Dumont
a raison de porter cette accusation, mais tout laisse croire qu'il en aurait
fait de même. En effet, en 2001, Gilles Taillon, vice-président et candidat de
l'ADQ dans le comté de Chauveau, avait appuyé le projet de loi qui a retiré le
droit de parole des retraités quant à la gestion des surplus des caisses de
retraites. Ce projet de loi, rappelons-le, avait été présenté en commission
parlementaire par le ministre péquiste de l'époque et aujourd'hui chef du PQ,
monsieur André Boisclair.
    En 2004, toujours dans le cadre d'une commission parlementaire, le
candidat adéquiste Gilles Taillon a réitéré sa position sur cette question en
déclarant : "L'utilisation de l'argent de la caisse de retraite, je pense que
ce n'est pas une question qui regarde les retraités, ce n'est pas leur
affaire...".
    La position du vice-président et candidat de l'ADQ dans Chauveau, se
marie parfaitement avec la position de son collègue candidat dans Pontiac, M.
Victor Bilodeau qui, dans une lettre ouverte publiée dans Le Bulletin
d'Aylmer, le 20 septembre dernier, proposait de "saisir les fonds de leur
régime de retraite et de la Régie des rentes du Québec et payer la dette
qu'ils nous ont gracieusement laissée avec."
    Le chef de l'ADQ a le devoir de clarifier sa position sur cette
importante question et nous dire s'il loge à la même enseigne que ses
candidats de Chauveau et de Pontiac.
    Michelle Courchesne rappelle qu'au Parti libéral du Québec la position
est claire. "Nous avons démontré au cours du dernier mandat que nous avions à
coeur l'intérêt des retraités, de ces travailleuses et travailleurs qui ont
contribué à la construction du Québec moderne. Nous avons ainsi adopté les
lois les plus progressives et les plus équitables en matière de gestion des
caisses de retraite. Nous nous sommes assurés de redonner aux retraités un
droit de parole dans la gestion des surplus de retraite et nous nous sommes
assurés que la redistribution de ces surplus soit équitable pour l'ensemble
des travailleuses et travailleurs qui y ont contribué", conclut la ministre
Courchesne.




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Melançon, Directrice des communications, Parti
libéral du Québec, (514) 288-4364


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.