Droit au logement: Michael Fortier et d'autres candidats conservateurs pris à partie par le FRAPRU



    VAUDREUIL, le 6 oct. /CNW Telbec/ - Le Front d'action populaire en
réaménagement urbain a profité de la tenue de la Journée mondiale de l'Habitat
décrétée par l'Organisation des Nations Unies pour interpeller plusieurs
candidats conservateurs dont le candidat vedette de Vaudreuil-Soulanges,
Michael Fortier. Lors d'interventions organisées à Vaudreuil, Québec,
Gatineau, Sherbrooke, Trois-Rivières et Rimouski, le FRAPRU a condamné le
gouvernement de Stephen Harper pour son manque de respect du droit au logement
et son absence de suivi des recommandations très précises que l'ONU lui a
faites à ce sujet.
    Le FRAPRU a rappelé que deux rapports de l'organisation internationale,
l'un émis en mai 2006 par son Comité des droits économiques, sociaux et
culturels et le second rédigé en octobre 2007 par le Rapporteur spécial sur le
logement convenable recommandaient expressément au Canada de considérer le
logement et l'itinérance comme "une situation d'urgence nationale" et de
réinvestir dans la réalisation de logements sociaux.
    Pour bien illustrer le manque d'actions du gouvernement Harper dans ce
domaine, le FRAPRU a dévoilé une facture géante faisant le bilan de ses
33 mois de pouvoir, devant le bureau de campagne de Michael Fortier. La
facture, copiée sur celle que le candidat a utilisée plus tôt durant la
campagne électorale pour dénoncer le Bloc québécois, rappelait que, lors de
son premier mandat, le gouvernement conservateur n'a pas investi un sou qui
n'avait pas été voté antérieurement dans le logement social, alors qu'il a
consacré 18,8 milliards $ de plus à la Défense nationale. Le message du FRAPRU
était sans équivoque : "Avec Harper, on ne pense... qu'au militaire".

    Pas d'engagement, mais des miettes annoncées à la dernière minute

    L'organisme s'est aussi offusqué que le Parti conservateur soit le seul à
n'avoir pris aucun engagement en matière de logement social depuis le début de
la campagne électorale.
    Tout au plus s'est-il contenté d'annoncer la décision prise par le
gouvernement Harper, quatre jours avant le déclenchement des élections, de
prolonger pour cinq ans trois initiatives déjà existantes dans le domaine du
logement et de l'itinérance. Les budgets de ces trois initiatives qui devaient
se terminer à la fin mars 2009 n'ont cependant pas été augmentés ou même
indexés, de sorte qu'à peine 125 millions $ par année seront, par exemple,
disponibles pour l'initiative de logement abordable. De cette somme,
30 millions $ devaient pouvoir être mis à la disposition du gouvernement du
Québec, soit l'équivalent de 450 logements, au coût actuel du programme
québécois AccèsLogis.
    François Saillant, coordonnateur du FRAPRU, s'en est scandalisé : "Quand
un gouvernement gèle les budgets destinés aux mal-logés et aux sans-abri,
alors qu'il a octroyé 18,8 milliards $ de plus au Ministère de la Défense
nationale et qu'il a déjà annoncé qu'il lui accorderait 96 milliards $
additionnels en vingt ans, ça en dit long sur son sens des priorités. En
matière de respect des droits sociaux et plus particulièrement de droit au
logement, le gouvernement de Stephen Harper s'est comporté comme un état voyou
durant son premier mandat et il nous annonce déjà qu'il continuera à le faire
s'il est reporté au pouvoir".




Renseignements :

Renseignements: François Saillant, (514) 919-2843 (cellulaire), (514)
522-1010

Profil de l'entreprise

Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.