Dr Mark Wainberg recevra la Médaille d'honneur de l'AMC



    OTTAWA, le 12 août /CNW Telbec/ - Le 19 août prochain, l'Association
médicale canadienne (AMC) présentera sa Médaille d'honneur 2009 à Dr Mark
Wainberg, un des premiers scientifiques canadiens à étudier le VIH et le sida
et ardent défenseur du financement de programmes d'interventions du VIH et de
l'accès universels à des programmes de prévention et de traitement.
    "La Médaille d'honneur décernée par l'AMC reconnaît les contributions
personnelles au progrès de la recherche médicale et de l'éducation en
médecine", a affirmé le président de l'AMC, le Dr Robert Ouellet. "Mark
Wainberg est tout à fait digne de ce prix grâce à son dévouement à
l'avancement de la recherche médicale et à ses activités de représentation en
santé publique et grâce à l'impact remarquable de ses efforts pour faire
accroître les connaissances sur le VIH."
    "C'est un grand honneur pour moi de recevoir la Médaille d'honneur de
l'AMC. Même si je ne suis pas clinicien, j'ai le privilège de pouvoir sauver
des vies grâce aux programmes de recherche auxquels mes collègues et moi avons
contribué depuis plusieurs années", a affirmé le Dr Wainberg. "Je suis
également fier d'avoir participé à la formation de plusieurs médecins et
d'étudiants en médecine à l'aide de la recherche et de l'enseignement. Je
m'engage toujours à une vaste gamme d'activités d'éducation médicale
continue."
    C'est à Dr Wainberg et à son équipe de recherche que l'on a attribué
l'identification initiale du médicament antiviral 3TC, à la fin des années
1980. Mark Wainberg a également apporté une importante contribution à notre
connaissance de la réplication du VIH et de la résistance de ce virus aux
médicaments. En plus de poursuivre ces avenues de recherche et la mise au
point de médicaments, son laboratoire se penche aujourd'hui sur de nouveaux
concepts en élaboration de vaccins et en prévention du VIH dans les pays en
voie de développement.
    Mark Wainberg a d'abord étudié les sciences à l'Université McGill, puis a
fait son doctorat en microbiologie à l'Université Columbia de New York. En
1972, il a reçu une bourse de recherche postdoctorale de l'Université
hébraique, en Israel. En 1974, il est revenu dans son Montréal natal, où il a
occupé des postes de chercheur à l'Université de Montréal et à l'Université
McGill. Il a été nommé professeur agrégé au Département de microbiologie et
d'immunologie de l'Université McGill en 1979 et professeur agrégé au Centre de
recherche sur le cancer McGill en 1980.
    Après un congé sabbatique au cours duquel il a travaillé au laboratoire
du Dr Robert C. Gallo, à l'Institut national du cancer de Bethesda (Md), Mark
Wainberg est revenu à Montréal, où il a obtenu une subvention du Fonds de la
recherche en santé du Québec pour un stage d'associé de recherche. En 1984, il
a été nommé directeur du Laboratoire de recherche sur le sida de l'Hôpital
général juif Sir-Mortimer-B.-Davis. A la fin des années 1980, il est devenu
professeur agrégé à l'Université McGill, où il a enseigné au Centre de
recherche sur le cancer, à la Faculté de médecine et aux départements de
microbiologie et immunologie et de pédiatrie. Depuis 1990, il enseigne au
Centre de recherche sur le sida de l'Université McGill, qu'il dirige
également. De 2000 à 2009, il a aussi été directeur de la recherche à
l'Institut Lady-Davis pour la recherche médicale de l'Hôpital général juif.
    Le Programme national de recherche et développement en santé du
gouvernement fédéral a reconnu les percées prometteuses en recherche sur le
sida rendues possibles grâce à la découverte du 3TC par l'équipe de recherche
de Mark Weinberg et lui a décerné en 1990 son Prix national de recherche. Les
travaux effectués par son équipe ont également reçu des critiques élogieuses.
En 1993, le Réseau canadien pour les essais sur le VIH lui a remis son Prix de
distinction et, en 1996, il fut corécipiendaire avec les chercheurs de BioChem
Pharm et de Glaxo-Wellcome, du Prix Galien de recherche pharmaceutique.
    Membre depuis longtemps de la Société internationale sur le sida, Mark
Wainberg a présidé la Société en 1998-2000 et a dirigé l'organisation du XIIIe
Congrès international sur le sida, tenu en Afrique du Sud en 2000.
    Mark Wainberg a également coprésidé la Conférence mondiale sur les
stratégies de prévention de la transmission mère-enfant du VIH, qui s'est
tenue à Montréal en 1999, ainsi que la Conférence Microbicides 2000 sur la
prévention de l'infection au VIH, qui s'est tenue à Washington en 2000. Plus
récemment, il a présidé le XVIe Congrès international sur le sida, qui s'est
tenu à Toronto en 2006.
    Auteur de centaines d'articles et études scientifiques, Mark Wainberg a
figuré en 2007 sur la liste des auteurs les plus cités au monde de l'Institute
of Scientific Information, dans le domaine de la microbiologie.
    "Ca m'inquiète qu'il y ait une diminution de l'engagement et de l'appui
du gouvernement canadien envers la recherche médicale. Les scientifiques et
les cliniciens doivent collaborer pour faire en sorte que les décideurs
comprennent le rôle crucial de la recherche de qualité dans la formation de
cliniciens éminents et dans le combat contre la maladie", a-t-il exprimé.
    Pour ses activités mondiales en faveur du financement des programmes
d'intervention sur le VIH et pour ses activités infatigables de promotion de
l'accès universel à la prévention, aux soins et aux programmes de traitement,
Mark Wainberg a été honoré à tous les niveaux : depuis les gens atteints du
VIH-sida eux-mêmes jusqu'aux organisations de haut niveau qui ne reconnaissent
que les meilleurs scientifiques au monde. Parmi les nombreuses distinctions
qu'il a reçues, citons le titre de Héros de la santé publique décerné par
l'Organisation panaméricaine de la santé (2002) et le titre Héros de la
recherche sur le VIH décerné par la Fondation Farha (2005). On lui a aussi
décerné le prix Pride Toronto (2007) et il a reçu des distinctions en Chine,
en Inde et en Argentine.
    Mark Wainberg a été fait membre de la Société royale du Canada (2000), de
l'Ordre du Canada (2001) et de l'Ordre national du Québec (2005). Il a reçu un
second Prix Galien pour la recherche (2003). Il a été fait membre de
l'Académie canadienne des sciences de la santé (2008) et de la Légion
d'honneur de France (2008). Il est membre honoraire du Collège royal des
médecins et chirurgiens du Canada et membre honoraire à vie de la Société
internationale sur le sida. La Société canadienne de recherches cliniques lui
a décerné la Bourse de scientifique émérite (2003) et il a reçu le prix
Sanofi-Pasteur d'excellence pour son leadership et ses réalisations
scientifiques (2006).
    Dr Mark Wainberg est le 26e récipiendaire de la Médaille d'honneur, la
plus haute distinction que l'AMC puisse conférer à une personne n'appartenant
pas au corps médical. Il recevra son prix au cours d'une cérémonie spéciale
qui se déroulera au TCU Place à Saskatoon (Saskatchewan) dans le cadre de la
142ième Assemblée annuelle de l'Association médicale canadienne.





Renseignements :

Renseignements: Lucie Boileau, Gestionnaire, Relations avec les médias,
(613) 731-8610 ou 1-800-663-7336, poste 1266, (613) 447-0866 (portable)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.