Dossier de l'organisme Canadaide - Emploi-Québec doit redevenir la seule porte d'entrée en matière d'aide à l'emploi



    QUEBEC, le 25 oct. /CNW Telbec/ - Le Syndicat de la fonction publique du
Québec (SFPQ) est d'avis que les centres locaux d'emploi (CLE) doivent
redevenir l'unique porte d'entrée pour les citoyennes et les citoyens qui
désirent recevoir des services d'aide à l'emploi et bénéficier des allocations
offertes par Emploi-Québec.
    A cet égard, le cas de l'organisme Canadaide, présenté ce matin dans les
pages du quotidien Le Soleil, illustre très bien la confusion des rôles qui
existe depuis qu'Emploi-Québec permet aux différents organismes communautaires
d'aide à l'emploi de procéder eux-mêmes au recrutement direct des clientèles
pour lesquelles des allocations et des subventions sont accordées. Cet
organisme, qui offre de la formation aux immigrants dans le but de faciliter
leur intégration au Québec, a omis de diriger ses participantes et ses
participants vers le Centre local d'emploi. Cela a eu pour conséquence que
certaines personnes participant à cette formation ont vu leurs prestations
d'aide sociale coupées.

    Un guichet unique

    Le SFPQ rappelle qu'en 1998, Emploi-Québec a été créé par la fusion des
services offerts par la Société québécoise du développement de la
main-d'oeuvre (SQDM), par Développement des ressources humaines du Canada
(DHRC) et par les centres Travail-Québec. A l'époque, le gouvernement
souhaitait, à juste titre, doter le Québec d'un guichet unique en matière
d'aide à l'emploi, et ce, afin d'éviter aux citoyennes et aux citoyens le
fardeau de frapper à plusieurs portes pour trouver les services dont ils
avaient besoin. C'est ainsi qu'ont été mis en place les 143 centres locaux
d'emploi actuellement répartis sur l'ensemble du territoire québécois. "De
cette façon, une personne pouvait compter sur un agent d'Emploi-Québec pour
l'accompagner tout au long de son processus de retour en emploi et pour la
diriger, si nécessaire, vers une ressource externe offrant des services
complémentaires à ceux du CLE. On évitait ainsi les dédoublements
improductifs, notamment parce que le recrutement et l'évaluation de
l'employabilité relevaient du personnel d'Emploi-Québec et non des ressources
externes elles-mêmes, comme c'est le cas actuellement", précise Michel Sawyer.
    De l'avis du président général du SFPQ, il importe que les centres locaux
d'emploi redeviennent l'unique porte d'entrée pour avoir accès à des services
d'aide à l'emploi et que, par le fait même, le recrutement et l'évaluation de
l'employabilité soient effectués par le personnel des CLE. Cela permettrait
d'offrir un suivi et un accompagnement adéquats aux citoyennes et aux
citoyens. "La situation qui prévaut actuellement entraîne beaucoup de
confusion, tant pour les organismes que pour les citoyennes et les citoyens
qui ont besoin de services de formation et d'aide à l'emploi. Malheureusement,
le gouvernement se déleste de plus en plus de ses responsabilités, et ce, sans
égard aux conséquences que cela entraîne pour la qualité des services rendus à
la population", a conclu Michel Sawyer.




Renseignements :

Renseignements: Stéphane Caron, Responsable des relations avec les
médias, (418) 623-2424, poste 338, Cell.: (418) 564-4150


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.