Données du Recensement de 2006 - La CORPIQ souhaite des incitatifs à la rénovation des logements locatifs



    MONTREAL, le 12 sept. /CNW Telbec/ - La CORPIQ demande au gouvernement du
Québec de revoir les règles entourant l'immobilisation des dépenses majeures
de rénovation faites par les propriétaires de logements locatifs. En effet,
les plus récentes données du Recensement de 2006 inquiètent la CORPIQ et
confirment la détérioration du patrimoine bâti du Québec et plus
particulièrement celui des logements en location.
    En mai 2006, on dénombrait au Québec 1,268 million de logements loués,
dont 34,8 % avaient besoin de réparations mineures ou majeures. L'état du parc
de logements s'est détérioré depuis 2001, puisque la proportion de logements
où des réparations étaient nécessaires s'établissait à l'époque à 30,1 %. Pour
la tranche des immeubles construits dans les années soixante, qui abritent un
ménage locataire sur cinq, la part de ceux nécessitant des réparations est
passée de 32,3 % en 2001 à 38,3 % lors du dernier recensement.
    Pour la CORPIQ, il devient plus que jamais nécessaire de s'occuper dès
maintenant de la sauvegarde du parc de logements locatifs en créant des
conditions qui favoriseront l'investissement en rénovation. Présentement, un
propriétaire doit patienter 285 mois (plus de 23 ans) pour recouvrer
uniquement le capital d'un investissement en rénovations majeures. En effet,
selon la méthode de fixation des loyers appliquée par la Régie du logement, un
propriétaire ne peut augmenter le loyer que de 3,50 $ par mois pour chaque
tranche de 1000 $ de travaux (4,2 % par année). Ce rendement est nettement
insuffisant.

    Le taux d'inoccupation inquiète

    Par ailleurs, la CORPIQ s'inquiète aussi de la baisse significative du
taux de ménages locataires au Québec qui est passé de 42,2 % lors du
recensement de 2001 à 39,8 % l'an dernier. En nombres absolus, on compte
18 000 ménages locataires de plus qu'il y a cinq ans au Québec, mais
193 000 ménages propriétaires additionnels.
    Signe d'une capacité d'accès à la propriété grandissante, le départ des
ménages locataires libère des logements et vient accentuer la baisse des
revenus des propriétaires nécessaires pour préserver la qualité des immeubles.
Le taux d'inoccupation de logements loués, qui atteignait 0,9 % dans les
régions métropolitaines du Québec en 2001 selon la SCHL, devrait dépasser 3 %
cette année.

    Organisme à but non lucratif fondé en 1980, la CORPIQ est la plus
importante association à offrir des services aux propriétaires de logements et
la seule à être présente dans toutes les régions. Au nombre de 277 000, les
propriétaires québécois fournissent un logement à 1,268 million de ménages
locataires.




Renseignements :

Renseignements: Hans Brouillette, responsable des communications, 1 800
548-1921, poste 225, Cellulaire: (514) 249-1691

Profil de l'entreprise

Corporation des propriétaires immobiliers du Québec inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.