Don d'organes - Avec 151 donneurs d'organes en 2008 et 513 organes prélevés et transplantés, le Québec bat un record historique



    MONTREAL, Le 9 janv. /CNW Telbec/ - La générosité des Québécois et des
Québécoises a permis que 513 organes provenant de 151 donneurs décédés en 2008
soient prélevés et transplantés, un record dans l'histoire de
Québec-Transplant. En effet, il s'agit d'une augmentation de 7,9 % du nombre
de donneurs et de 9,4 % du nombre d'organes disponibles pour la
transplantation par rapport à l'année 2007. Selon les données statistiques
préliminaires compilées par Québec-Transplant, 453 personnes ont été
transplantées. Pour M. Louis Beaulieu, directeur général de Québec-Transplant,
"Ces records nous stimulent à poursuivre sans relâche l'effort collectif, en
amont comme en aval du don, pour faire en sorte d'augmenter l'offre d'organes
disponibles pour la transplantation. Ces bons résultats ne doivent pas
occulter la demande grandissante pour la transplantation : 1 159 personnes
étaient inscrites sur la liste d'attente unique, gérée par Québec-Transplant,
au 31 décembre 2008".
    Au cours des 10 dernières années seulement, le nombre de donneurs est
resté stable avec une moyenne de 136 donneurs, dont une pointe à 142 en 2003.
Paradoxalement, alors que le nombre de décès neurologiques diminue, en raison
notamment des traitements de pointe en traumatologie qui sauvent plus de vies
qu'auparavant chez les victimes d'accidents de la route ainsi que du succès
des campagnes sur la sécurité routière, le nombre d'organes disponibles pour
la transplantation a, quant à lui, augmenté. Le développement de protocoles
médicaux permettant aujourd'hui de rétablir la fonction des organes avant la
transplantation de même que le protocole de don après le décès
cardiocirculatoire expliquent en partie ce constat d'amélioration en 2008.
    Avant tout, c'est la générosité des donneurs et de leurs proches ainsi
que les efforts soutenus dans la sensibilisation qui sont à la source de cette
chaîne de vie. Il convient de souligner qu'en plus des 151 donneurs effectifs,
24 autres donneurs ont été annulés en cours de processus pour des raisons
médicales. En outre, les donneurs d'organes en 2008 ont aussi été donneurs de
tissus, dans une proportion de plus de 60 %.

    Au coeur du processus de don d'organes : collaboration et engagement

    "Cet effort mérite d'être souligné et le succès de 2008 partagé avec tous
les acteurs", soutient M. Louis Beaulieu. La coordination du processus menant
au don d'organes est complexe et implique la participation et la collaboration
de nombreux intervenants. Il faut reconnaître le travail des professionnels
dans les hôpitaux (médecins, chirurgiens, infirmières, infirmières de liaison
ou infirmières ressources en don d'organes et de tissus, inhalothérapeutes,
aumôniers, travailleurs sociaux) et de toutes les autres personnes qui,
directement ou indirectement, facilitent à l'hôpital le processus de
coordination menant au don, qui est assuré par les coordonnateurs-conseillers
cliniques de Québec-Transplant, tous des infirmières ou infirmiers de soins
intensifs ou d'urgence, ayant reçu une formation complémentaire en don
d'organe.
    Le travail en équipe dans une course contre la montre est une des clés de
la réussite. Une quarantaine de centres hospitaliers de toutes les régions du
Québec ont participé activement à la réalisation du don d'organes en 2008. De
plus, Québec-Transplant tient à souligner l'appui des nombreuses associations
et fondations qui offrent des services aux personnes en attente d'une
transplantation, participent à la recherche pour prévenir les maladies
entraînant des insuffisances organiques et font la promotion du don d'organes
auprès de la population.
    "Seulement 1 % des décès survenant à l'hôpital donnent ouverture au don
d'organes, c'est pourquoi chaque consentement compte. Lorsque les volontés du
défunt sont connues, la décision de procéder au don est facilitée pour les
proches. La sensibilisation auprès de la population, de l'école à
l'entreprise, doit s'accentuer, afin que tous participent à ce geste de
solidarité humaine" de mentionner Louis Beaulieu.
    Québec-Transplant rappelle que la volonté de léguer ses organes en
héritage consiste surtout à informer ses proches, une fois la décision prise.
Pour savoir comment signifier son consentement ou pour obtenir l'autocollant
de consentement : www.signezdon.ca. On peut également en discuter avec son
notaire.

    A propos de Québec-Transplant

    Québec-Transplant est l'organisme officiel, mandaté par le ministère de
la Santé et des Services sociaux, pour coordonner le don d'organes au Québec.
Son mandat consiste à coordonner et faciliter les activités reliées à
l'identification des donneurs potentiels, aux prélèvements et à l'attribution
des organes afin de contribuer à l'amélioration continue de la qualité des
services offerts aux personnes nécessitant une greffe d'organes.
Québec-Transplant fait également la promotion du don d'organes et sensibilise
le grand public à cette question.

    
    ANNEXE
    ------

    Quelques repères
    ----------------

    - DPMH décédés au Québec (Donneurs décédés par million d'habitants au
      Québec)

      2008 : 19, 4
      2007 : 18, 2. Moyenne canadienne en DPMH décédés en 2007 : 14,9

    - Donneurs d'organes

      1988 : 101 donneurs
      1998 : 120 donneurs
      2008 : 151 donneurs, dont 144 par décès neurologique et 7 après décès
      cardiocirculatoire.

      Le prélèvement d'organes après décès cardiocirculatoire (DDC) est
      réalisé depuis avril 2007, dans le cadre d'un projet-pilote en cours au
      Québec, intitulé "Protocole de don après le décès cardiocirculatoire en
      environnement contrôlé". Seuls les reins sont prélevés dans le cadre de
      ce protocole auquel participent 4 centres hospitaliers : CHA-Hôpital de
      l'Enfant-Jésus ; Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke ;
      Centre universitaire de santé McGill ; Hôpital du Sacré-Coeur de
      Montréal.

    - Organes prélevés et transplantés

      2008 : 513 organes.

      De ce nombre, 52 organes ont été offerts à l'extérieur du Québec pour
      des patients des autres provinces canadiennes alors que 23 organes ont
      été reçus pour des patients québécois.

    - Tissus

      Québec-Transplant facilite le prélèvement de tissus lors de la
      coordination d'un don d'organes. Il réfère aux banques de tissus (Héma-
      Québec) dès qu'un consentement est obtenu pour le don de tissus.
    

    Source : Données statistiques préliminaires - 9 janvier 2009 - Québec-
    Trans plant




Renseignements :

Renseignements: Brigitte Junius, (514) 286-1414, poste 216/(514)
349-0752 (Québec-Transplant)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.