Don de 250 000$ d'Hydro-Québec au Collège Notre-Dame - LE GOUVERNEMENT DOIT RAPPELER THIERRY VANDAL A L'ORDRE



    QUEBEC, le 13 août /CNW Telbec/ - "Alors que le taux de décrochage
scolaire est à son plus haut niveau dans nos écoles publiques et plus
particulièrement chez les garçons, alors que tout le monde appelle à la
valorisation de nos écoles publiques, nous trouvons inacceptable et nous
dirions même honteux qu'une société d'Etat donne de l'argent à une école
privée", ont réagi le député de Borduas et porte-parole de l'opposition
officielle en matière d'enseignement primaire et secondaire, Pierre Curzi, et
le député de Jonquière et porte-parole de l'opposition officielle en matière
d'énergie, Sylvain Gaudreault, à la nouvelle publiée ce matin dans La Presse.
    Pierre Curzi tient à rappeler que les banques alimentaires sont en pleine
crise, que le nombre de familles en détresse ne cesse d'augmenter, que de plus
en plus de parents doivent se tourner vers des organismes communautaires pour
obtenir de l'aide car ils sont dans l'incapacité d'acheter des effets
scolaires à leurs enfants pour la rentrée.
    "Combien de familles ont été touchées par les hausses de tarifs d'Hydro?
Si Hydro-Québec désire donner cet argent, qui provient des poches des
contribuables québécois, au moins, qu'elle le donne au système scolaire public
et sans complaisance pour son président-directeur général", a dénoncé le
député de Borduas.

    Conflits d'intérêts flagrants

    Par ailleurs, Sylvain Gaudreault se questionne sur l'apparence de
conflits d'intérêts de cette décision d'Hydro-Québec. "Thierry Vandal affirme
qu'il était absent à la réunion du conseil d'administration lorsque la
décision a été prise, très bien. Cependant, ça fait drôle de constater que,
pour la première fois qu'Hydro-Québec donne de l'argent à une école, la
contribution soit donnée justement au Collège Notre-Dame alors que M. Vandal
siège non seulement sur le conseil d'administration du Collège, mais est
également gouverneur de la Fondation. J'ai peine à croire qu'il s'agit d'une
coincidence ou d'un simple hasard", s'est insurgé Sylvain Gaudreault.
    "Le président d'Hydro-Québec semble avoir fait passer ses intérêts
personnels avant les intérêts collectifs des Québécoises et Québécois. En tant
que président d'une société d'Etat, c'est inacceptable. La ministre Nathalie
Normandeau et son gouvernement doivent non seulement le rappeler à l'ordre,
mais nous exigeons que toute la lumière soit faite dans ce dossier afin de
clarifier cette situation pour le moins douteuse", a conclu le député de
Jonquière.
    -%SU: EDU
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Marie Barrette, Attachée de presse, Aile parlementaire
du Parti Québécois, (418) 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.