Dollarama annonce ses résultats du troisième trimestre

MONTRÉAL, le 7 déc. 2016 /CNW Telbec/ - Dollarama inc. (TSX: DOL) (« Dollarama » ou la « Société ») fait état aujourd'hui de hausses de ses ventes et de son résultat net pour le troisième trimestre clos le 30 octobre 2016. Le résultat net dilué par action a augmenté de 17,9 % pour s'établir à 0,92 $.

Faits saillants de nature financière et opérationnelle

Tous les chiffres correspondants présentés ci-après portent sur le troisième trimestre clos le 30 octobre 2016, en comparaison du troisième trimestre clos le 1er novembre 2015. L'information financière présentée dans le présent communiqué de presse a été préparée conformément aux principes comptables généralement reconnus (« PCGR ») du Canada, tels qu'ils sont établis à la Partie I du Manuel de CPA Canada - Comptabilité, laquelle inclut les Normes internationales d'information financière (« IFRS »), telles qu'elles sont publiées par l'International Accounting Standards Board (« IASB »). Dans le présent communiqué de presse, le BAIIA, la marge du BAIIA, le total de la dette et la dette nette, appelés « mesures hors PCGR », sont utilisés pour favoriser la compréhension des résultats financiers de la Société. Une description complète de l'emploi que fait la Société des mesures hors PCGR est fournie à la note 1 afférente à la rubrique « Principales informations financières consolidées » du présent communiqué de presse.

Dans le présent communiqué de presse, « exercice 2016 » désigne l'exercice de la Société clos le 31 janvier 2016, « exercice 2017 » désigne l'exercice de la Société qui sera clos le 29 janvier 2017 et « exercice 2018 » désigne l'exercice de la Société qui sera clos le 28 janvier 2018.

Comparativement au troisième trimestre de l'exercice 2016 :

  • les ventes ont augmenté de 11,2 % pour s'établir à 738,7 M$;
  • les ventes des magasins comparables2) ont progressé de 5,1 %, en sus d'une croissance de 6,4 % à l'exercice précédent;
  • la marge brute3) s'est établie à 39,5 % des ventes, comparativement à 40,0 % des ventes;
  • le BAIIA1) s'est accru de 12,7 % pour s'établir à 174,5 M$, soit 23,6 % des ventes, comparativement à 23,3 % des ventes;
  • le résultat d'exploitation a augmenté de 12,1 % et s'est chiffré à 159,8 M$, soit 21,6 % des ventes, comparativement à 21,5 % des ventes;
  • le résultat net dilué par action ordinaire a augmenté de 17,9 %, passant de 0,78 $ à 0,92 $.

En outre, au troisième trimestre de l'exercice 2017, la Société a ouvert un nombre net de 18 nouveaux magasins, contre un nombre net de 16 nouveaux magasins au cours de la période correspondante de l'exercice précédent.

« Nous sommes très satisfaits de notre performance au troisième trimestre, et nous continuons d'exécuter notre stratégie de croissance et de respecter nos priorités en matière d'exploitation. Nous sommes toujours aussi engagés à offrir à nos clients un marchandisage attrayant et une meilleure offre de produits, laquelle comprend maintenant une sélection d'articles à 3,50 $ et à 4,00 $. En ce qui concerne la croissance du réseau, nous sommes sur la bonne voie pour ouvrir un nombre net de 60 à 70 nouveaux magasins, comme prévu, d'ici la fin de l'exercice », a déclaré Neil Rossy, président et chef de la direction de Dollarama.

Nouvel entrepôt à Montréal

La Société est ravie d'annoncer que la construction de son nouvel entrepôt d'une superficie de 500 000 pieds carrés est presque achevée - selon l'échéancier et en deçà du budget prévu - le rayonnage à palettes, les luminaires et d'autre matériel étant en cours d'installation. L'entrepôt devrait être prêt à être utilisé avant la fin de l'exercice. La construction a commencé en mars 2016 et un budget de 60 M$ avait été prévu pour le terrain et l'immeuble (à l'exclusion du rayonnage à palettes, des luminaires et d'autre matériel).

Situé dans l'arrondissement de Lachine à Montréal, au Québec, le nouvel entrepôt se trouve à proximité des installations d'entreposage et de distribution centralisées existantes de Dollarama. Tel qu'il a déjà été annoncé, cet entrepôt augmentera la capacité d'entreposage totale de Dollarama d'environ 40 % en pieds carrés, ce qui répondra aux besoins en capacité de la Société alors que celle-ci continue d'étendre son réseau de magasins.

Résultats financiers

Les ventes du troisième trimestre de l'exercice 2017 ont augmenté de 11,2 % pour s'établir à 738,7 M$, par rapport à 664,5 M$ pour la période correspondante de l'exercice précédent. Cette augmentation s'explique par les facteurs suivants : i) la croissance interne des ventes qui s'est poursuivie par suite de la progression de 5,1 % des ventes des magasins comparables, en sus de la progression de 6,4 % des ventes des magasins comparables au troisième trimestre de l'exercice 2016 et ii) l'augmentation du nombre de magasins au cours des 12 derniers mois, qui est passé de 1 005 magasins le 1er novembre 2015 à 1 069 magasins le 30 octobre 2016.

La progression des ventes des magasins comparables pour le troisième trimestre de l'exercice 2017 s'explique par une augmentation de 5,8 % du montant moyen des transactions et par une baisse de 0,6 % du nombre de transactions. Une large part de la diminution du nombre de transactions est attribuable au fait que l'Halloween avait lieu le premier jour du quatrième trimestre de l'exercice 2017.

La marge brute s'est établie à 39,5 % des ventes pour le troisième trimestre de l'exercice 2017, contre 40,0 % au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Les frais généraux, frais d'administration et charges d'exploitation des magasins (les « frais généraux ») pour le troisième trimestre de l'exercice 2017 se sont élevés à 117,0 M$, une augmentation de 5,3 % par rapport à 111,1 M$ pour le troisième trimestre de l'exercice 2016. Cette hausse résulte principalement de la croissance soutenue du nombre total de magasins. Les frais généraux pour le troisième trimestre de l'exercice 2017 ont représenté 15,8 % des ventes, comparativement à 16,7 % des ventes pour le troisième trimestre de l'exercice 2016. La diminution de 0,9 % des frais généraux exprimés en pourcentage des ventes découle essentiellement des améliorations de la productivité du personnel des magasins, des mesures de réduction des coûts au niveau des magasins et de l'effet d'échelle positif de la solide progression des ventes des magasins comparables.

Les coûts de financement ont augmenté de 3,1 M$, passant de 5,4 M$ pour le troisième trimestre de l'exercice 2016 à 8,5 M$ pour le troisième trimestre de l'exercice 2017. Cette augmentation s'explique principalement par le montant plus élevé des emprunts sur la dette à long terme.

Pour le troisième trimestre de l'exercice 2017, le résultat net a augmenté pour atteindre 110,1 M$, soit 0,92 $ par action ordinaire après dilution, contre 100,1 M$, soit 0,78 $ par action ordinaire après dilution, pour le troisième trimestre de l'exercice 2016. Cette augmentation du résultat net est essentiellement attribuable à la hausse de 11,2 % des ventes et à la baisse des frais généraux exprimés en pourcentage des ventes. Le rachat d'actions dans le cadre de l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités a eu une incidence positive sur le résultat par action.

Dividende

Le 7 décembre 2016, la Société a annoncé que son conseil d'administration avait approuvé un dividende en trésorerie trimestriel à l'intention des porteurs de ses actions ordinaires de 0,10 $ par action ordinaire. Ce dividende en trésorerie trimestriel de la Société sera versé le 1er février 2017 aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 6 janvier 2017. Le dividende est désigné comme un « dividende déterminé » aux fins de l'impôt du Canada.

Offre publique de rachat dans le cours normal des activités

Le 8 juin 2016, la Société a annoncé que le conseil d'administration avait approuvé le renouvellement de son offre publique de rachat dans le cours normal des activités et qu'elle avait obtenu l'approbation de la Bourse de Toronto en vue du rachat aux fins d'annulation d'au plus 5 975 854 actions ordinaires, soit 5,0 % des actions ordinaires émises et en circulation à la clôture des marchés le 7 juin 2016, durant la période de 12 mois allant du 17 juin 2016 au 16 juin 2017 (l'« offre de rachat de 2016-2017 »).

Au cours du troisième trimestre de l'exercice 2017, un total de 1 571 500 actions ordinaires ont été rachetées aux fins d'annulation dans le cadre de l'offre de rachat de 2016-2017, au prix moyen pondéré de 100,41 $ l'action ordinaire, pour une contrepartie en trésorerie totalisant 157,8 M$.

Au cours des neuf premiers mois de l'exercice 2017, 5 140 646 actions ordinaires ont été rachetées aux fins d'annulation dans le cadre de l'offre de rachat de 2016-2017 et de l'offre de rachat qui était en vigueur avant celle-ci, au prix moyen pondéré de 93,63 $ l'action ordinaire, pour une contrepartie en trésorerie totalisant 481,3 M$.

Perspectives

Le tableau qui suit présente une mise à jour des prévisions de la Société quant à certaines mesures financières pour l'exercice 2017 ainsi que des prévisions initiales pour l'exercice 2018.

 


(en pourcentage des ventes sauf pour le nombre net de nouveaux magasins, qui est en unités, et les dépenses d'investissement, qui sont en millions de dollars)

Exercice 2017

Exercice 2018

Fourchettes

prévisionnelles de
septembre 2016

Fourchettes
prévisionnelles revues






Nombre net de nouveaux magasins

60 à 70

60 à 70

60 à 70

Marge brute

37,0 % à 38,0 %

38,0 % à 39,0 % i)

37,0 % à 38,0 %

Frais généraux en pourcentage des ventes

15,5 % à 16,0 %

15,5 % à 16,0 %

15,0 % à 15,5 % ii)

Marge du BAIIA

21,0 % à 22,5 %

22,0 % à 23,5 % iii)

21,5 % à 23,0 %

Dépenses d'investissement iv)

160,0 $ à 170,0 $

160,0 $ à 170,0 $

90,0 $ à 100,0 $



i)

La marge brute a été revue à la hausse pour l'exercice 2017 pour tenir compte de l'effet d'échelle des ventes qui ont été meilleures que prévu aux trois premiers trimestres de l'exercice, ainsi que de l'amélioration continue du prix des marchandises achetées en Chine, où les conditions économiques demeurent incertaines. Aucun changement important n'est actuellement prévu pour l'exercice 2018.

ii)

Les frais généraux en pourcentage des ventes devraient s'améliorer au cours de l'exercice 2018 en raison des mesures d'amélioration de la productivité du personnel des magasins et du contrôle plus rigoureux des charges d'exploitation.

iii)

La marge du BAIIA a été revue à la hausse pour l'exercice 2017. Cette révision est une conséquence directe de l'augmentation de la marge brute prévue. La marge du BAIIA est une mesure hors PCGR. Se reporter à la rubrique « Principales informations financières consolidées » du présent communiqué de presse pour consulter un rapprochement des mesures hors PCGR utilisées et présentées par la Société avec les mesures conformes aux PCGR les plus directement comparables.

iv) 

Tient compte des ajouts d'immobilisations corporelles et de logiciels.

 

Les fourchettes prévisionnelles ci-dessus se fondent sur plusieurs hypothèses, notamment les suivantes :

  • le nombre d'offres de location signées et les ouvertures prévues de nouveaux magasins pour les 18 prochains mois;
  • une progression de 4,5 % à 5,5 % des ventes des magasins comparables pour l'exercice 2017 (amélioration fondée sur la progression des ventes des magasins comparables enregistrée pour les neuf premiers mois de l'exercice 2017) et de 4,0 % à 5,0 % pour l'exercice 2018;
  • un accueil favorable des clients pour notre sélection d'articles, notre proposition de valeur et notre marchandisage;
  • la gestion active de nos marges sur les produits, notamment en renouvelant de 25 % à 30 % de ceux-ci chaque année;
  • l'absence d'augmentations importantes des frais d'occupation, des salaires et des frais de transport;
  • la conclusion de contrats de change à terme en vue de couvrir la majeure partie des achats de marchandises prévus en dollars américains contre les fluctuations du dollar canadien par rapport au dollar américain;
  • la mise en œuvre continue de mesures visant la productivité en magasin, notamment l'utilisation efficace des fonctionnalités avancées de planification des horaires et la concrétisation d'économies de coûts et d'avantages visant la maîtrise des dépenses d'exploitation;
  • le suivi continu des coûts;
  • le budget de dépenses d'investissement de l'exercice 2017 pour l'ouverture de nouveaux magasins, le nouvel entrepôt à Montréal, les dépenses d'entretien et les dépenses d'investissement évolutives (ces dernières portant surtout sur les projets liés aux technologies de l'information);
  • le budget de dépenses d'investissement pour l'exercice 2018 pour les ouvertures de nouveaux magasins, les dépenses d'entretien et les dépenses d'investissement évolutives (ces dernières portant surtout sur les projets liés aux technologies de l'information);
  • la bonne exécution de notre stratégie commerciale;
  • l'absence de retournement important de la conjoncture économique ou de changements significatifs dans l'univers concurrentiel du secteur de la vente au détail;
  • l'absence de conditions climatiques anormalement difficiles, en particulier durant les périodes de grand achalandage en raison de fêtes ou de célébrations importantes.

Plusieurs facteurs pourraient faire en sorte que les résultats, le degré d'activité, les réalisations ou le rendement réels, ou les événements ou faits futurs, diffèrent de manière significative de ceux exprimés de façon implicite ou explicite dans les énoncés prospectifs, notamment, sans s'y limiter, les facteurs suivants : augmentations futures des charges d'exploitation et du coût des marchandises, incapacité de maintenir une gamme de produits et de nous réapprovisionner en marchandises, augmentation des coûts ou interruption du flux de marchandises importées, incapacité de maintenir notre image de marque et notre réputation, perturbation dans le réseau de distribution, freintes de stocks, caractère saisonnier, acceptation par le marché des marques maison, fluctuations du taux de change, concurrence dans le secteur de la vente au détail, conjoncture générale de l'économie, incapacité d'attirer et de conserver des employés compétents, interruption des systèmes de technologies de l'information, impossibilité de réaliser la stratégie de croissance avec succès, conditions météorologiques défavorables, réclamations en responsabilité du fait des produits et rappels de produits, litiges et conformité sur le plan réglementaire.

Les présentes prévisions, y compris les diverses hypothèses sous-jacentes, sont de nature prospective et doivent être lues conjointement avec la mise en garde sur les énoncés prospectifs.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés dans le présent communiqué de presse portent sur nos intentions, nos attentes et nos projets actuels et futurs, nos résultats, notre degré d'activité, notre rendement, nos objectifs, nos réalisations ou tout autre événement ou fait nouveau à venir et constituent des énoncés prospectifs. Les termes « pouvoir », « s'attendre à », « planifier », « prévoir », « tendances », « indications », « anticiper », « croire », « estimer », « probables », « éventuels » ou « potentiels », ou des variantes de ces termes ou autres formulations semblables, visent à signaler des énoncés prospectifs.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur les plus récentes informations à notre disposition ainsi que sur des estimations et hypothèses qui concernent, entre autres choses, la conjoncture économique et le cadre concurrentiel du secteur de la vente au détail au Canada. Ces estimations et hypothèses ont été formulées à la lumière de notre expérience et de notre perception des tendances historiques, de la conjoncture actuelle et de l'évolution prévue dans l'avenir, ainsi que d'autres facteurs que nous croyons pertinents et raisonnables dans les circonstances, mais rien ne garantit que ces estimations et hypothèses s'avéreront exactes. Plusieurs facteurs pourraient faire en sorte que nos résultats, notre degré d'activité, nos réalisations ou notre rendement réels, ou les événements ou faits futurs, diffèrent de manière significative de ceux exprimés de façon implicite ou explicite dans les énoncés prospectifs, notamment, sans s'y limiter, les facteurs décrits à la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion de la Société pour l'exercice 2016 (disponible sur SEDAR à www.sedar.com).

Ces éléments ne sont pas censés représenter une liste exhaustive des facteurs susceptibles d'avoir une incidence sur nous; toutefois, ils devraient être étudiés attentivement. Les énoncés prospectifs ont pour but de fournir au lecteur une description des attentes de la direction au sujet de la performance financière de la Société et ils peuvent ne pas être pertinents à d'autres fins; le lecteur ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs figurant aux présentes. En outre, sauf indication contraire, les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse visent à décrire nos attentes en date du 7 décembre 2016, et nous n'avons pas l'intention et déclinons toute obligation d'actualiser ou de réviser ces énoncés prospectifs à la lumière de nouveaux éléments d'information ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif, sauf si nous y sommes tenus en vertu de la loi. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse doivent être lus à la lumière de la présente mise en garde.

À propos de Dollarama

Dollarama est un exploitant de magasins à un dollar du Canada proposant un vaste éventail de produits de consommation courante, de marchandises générales et d'articles saisonniers. Nos 1 069 magasins au pays offrent à notre clientèle une gamme d'articles à prix attrayants dans des magasins bien situés, que ce soit dans des régions métropolitaines, dans des villes de taille moyenne ou dans des petites villes. Nos produits de qualité sont vendus soit individuellement, soit en lots, à des prix fixes d'au plus 4,00 $.

www.dollarama.com

 

Principales informations financières consolidées


Périodes de 13 semaines closes


Périodes de 39 semaines closes

(en milliers de dollars et d'actions, sauf les montants par action)

30 octobre
2016


1er novembre
2015


30 octobre
2016


1er novembre
2015


$


$


$


$













Données sur le résultat












Ventes

738 708



664 491



2 108 688



1 883 851


Coût des produits vendus

447 239



398 537



1 300 779



1 163 525


Profit brut

291 469



265 954



807 909



720 326


Frais généraux

116 972



111 148



330 860



312 741


Dotation aux amortissements

14 666



12 214



42 199



35 140


Résultat d'exploitation

159 831



142 592



434 850



372 445


Coûts de financement

8 517



5 361



22 440



15 352


Résultat avant impôt

151 314



137 231



412 410



357 093


Impôt sur le résultat

41 256



37 155



112 848



96 767


Résultat net

110 058



100 076



299 562



260 326














Résultat net de base par action ordinaire

0,93

$


0,79

$


2,50

$


2,03

$

Résultat net dilué par action ordinaire

0,92

$


0,78

$


2,47

$


2,01

$













Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation au cours de la période :













De base

118 181



127 205



119 864



128 403



Dilué

119 496



128 469



121 101



129 530














Autres données












Croissance des ventes d'un exercice à l'autre

11,2

%


13,0

%


11,9

%


13,4

%

Croissance des ventes des magasins comparables2)

5,1

%


6,4

%


5,7

%


7,1

%

Marge brute3)

39,5

%


40,0

%


38,3

%


38,2

%

Frais généraux en pourcentage des ventes3)

15,8

%


16,7

%


15,7

%


16,6

%

BAIIA1)

174 497



154 806



477 049



407 585


Marge d'exploitation3)

21,6

%


21,5

%


20,6

%


19,8

%

Dépenses d'investissement

42 708



21 357



128 764



63 096


Nombre de magasins4)

1 069



1 005



1 069



1 005


Superficie moyenne des magasins (en pieds carrés bruts)4)

9 990



9 937



9 990



9 937


Dividendes déclarés par action ordinaire

0,10

$


0,09

$


0,30

$


0,27

$








Au

(en milliers de dollars)







30 octobre
2016


31 janvier
2016








$


$

Données tirées de l'état de la situation financière












Trésorerie et équivalents de trésorerie







70 105



59 178


Stocks de marchandises







475 047



470 195


Immobilisations corporelles







416 933



332 225


Total de l'actif







1 863 475



1 813 874


Total des passifs non courants







1 184 642



1 119 996


Total de la dette1)







1 279 838



928 376


Dette nette1)







1 209 733



869 198




1)

Dans le présent communiqué de presse, le BAIIA, la marge du BAIIA, le total de la dette et la dette nette sont considérés comme des « mesures hors PCGR ». Les mesures hors PCGR ne sont pas des mesures généralement reconnues selon les PCGR et n'ont pas de sens normalisé aux termes des PCGR. Le BAIIA, la marge du BAIIA, le total de la dette et la dette nette font l'objet d'un rapprochement ci-après. Les mesures hors PCGR que calcule la Société pourraient ne pas être comparables à celles utilisées par d'autres émetteurs et devraient être considérées comme un complément aux mesures comparables calculées selon les PCGR et non pas comme pouvant les remplacer ni comme y étant supérieures.

Nous avons inclus des mesures hors PCGR afin de fournir aux investisseurs des mesures complémentaires de notre performance financière et opérationnelle. Nous estimons que les mesures hors PCGR sont des mesures complémentaires importantes, car elles éliminent les éléments qui ont une incidence moindre sur celles-ci, mettant ainsi en évidence des tendances dans nos activités de base que les mesures conformes aux PCGR, à elles seules, ne permettraient pas nécessairement de faire ressortir. Nous croyons également que les analystes en valeurs mobilières, les investisseurs et d'autres parties intéressées ont aussi fréquemment recours aux mesures hors PCGR pour évaluer les émetteurs, qui sont nombreux à utiliser ces mesures aux fins de la présentation de leurs résultats. Notre direction fait par ailleurs appel aux mesures hors PCGR pour faciliter la comparaison de la performance financière et opérationnelle d'une période à l'autre, pour établir les budgets annuels et pour évaluer notre capacité à assumer le service de la dette, les dépenses d'investissement et les besoins en fonds de roulement dans l'avenir.

 



Périodes de 13 semaines closes


Périodes de 39 semaines closes


(en milliers de dollars)

30 octobre
2016


1er novembre
2015


30 octobre
2016


1er novembre
2015


$


$


$


$

Le tableau suivant présente un rapprochement du résultat d'exploitation et du BAIIA :
























Résultat d'exploitation

159 831



142 592



434 850



372 445


Ajouter la dotation aux amortissements

14 666



12 214



42 199



35 140


BAIIA

174 497



154 806



477 049



407 585



Marge du BAIIA3)

23,6

%


23,3

%


22,6

%


21,6

%
























Au

(en milliers de dollars)







30 octobre
2016


31 janvier

2016








$


$

Le tableau suivant présente un rapprochement de la dette à long terme
et du total de la dette :












Billets non garantis de premier rang portant intérêt au taux annuel fixe de 2,337 %, payable en versements semestriels égaux, échéant le 22 juillet 2021







525 000



-


Billets non garantis de premier rang portant intérêt au taux annuel fixe de 3,095 %, payable en versements semestriels égaux, échéant le 5 novembre 2018







400 000



400 000


Billets non garantis de premier rang portant intérêt à un taux variable équivalant au taux des acceptations bancaires de 3 mois (CDOR) majoré de 54 points de base, payable trimestriellement, échéant le 16 mai 2017







274 834



274 834


Facilité de crédit renouvelable non garantie échéant le 14 décembre 2021







70 000



250 000


Intérêt à payer sur tous les billets non garantis de premier rang







10 004



3 542


Total de la dette







1 279 838



928 376






















Le tableau suivant présente un rapprochement du total de la dette et de la dette nette :






















Total de la dette







1 279 838



928 376


Trésorerie et équivalents de trésorerie







(70 105)



(59 178)


Dette nette







1 209 733



869 198




2)

La croissance des ventes des magasins comparables constitue une mesure de l'augmentation ou de la diminution, selon le cas, en pourcentage des ventes des magasins ouverts depuis au moins 13 mois d'exercice complets, y compris les magasins délocalisés et agrandis, par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent.

3)

La marge brute correspond au profit brut divisé par les ventes. Les frais généraux en pourcentage des ventes correspondent aux frais généraux divisés par les ventes. La marge d'exploitation correspond au résultat d'exploitation divisé par les ventes. La marge du BAIIA correspond au BAIIA divisé par les ventes.

4)

À la clôture de la période.

 


SOURCE Dollarama inc.

Renseignements : Investisseurs : Michael Ross, FCPA, FCA, Chef de la direction financière, 514 737-1006, poste 1237, michael.ross@dollarama.com ; Médias : Lyla Radmanovich, 514 845-8763, media@rppelican.ca

LIENS CONNEXES
www.dollarama.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.