Dix appels à l'action des hôpitaux de recherche du Canada concernant le cadre stratégique en matière de sciences et de technologie



    OTTAWA, le 28 nov. /CNW Telbec/ - L'Association canadienne des
institutions de santé universitaires (ACISU), porte-parole national des
hôpitaux d'enseignement, des régies régionales de la santé et de leurs
instituts de recherche (aussi appelés hôpitaux de recherche), vient de publier
un rapport sans précédent intitulé Progresser au rythme de la découverte...
Des laboratoires au marché. Ce document fournit un cadre aux activités de
recherche en santé au pays et illustre la diversité et l'ampleur de la
recherche menée par les établissements membres de l'ACISU. Le rapport peut
être téléchargé sur le site Web de l'Association, au www.Acisu.org.
    Le rapport met l'accent sur les importantes contributions des hôpitaux de
recherche du Canada par l'entremise de leurs investissements dans la recherche
en santé, l'innovation et la commercialisation en présentant plus d'une
centaine de découvertes en premières mondiales qui améliorent la santé des
Canadiens et les soins qui leur sont offerts ainsi que quelque 85 entreprises
dérivées qui contribuent à accroître la main-d'oeuvre spécialisée et la
prospérité économique du Canada. En s'appuyant sur le régime
d'assurance-maladie, le rapport examine les retombées de la recherche pour la
santé et la richesse collective des Canadiens.
    "Dans un monde de plus en plus concurrentiel et axé sur le savoir, la
création, la diffusion et la propriété des nouvelles connaissances - véritable
carburant de l'innovation - sont des questions d'une importance cruciale qui
auront un effet déterminant sur notre qualité et notre niveau de vie, explique
le Dr Denis Roy, président de L'ACISU et directeur général du Centre
hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM). Considérant l'incidence de la
recherche en santé, comme la révolution biotechnologique, nous devons
absolument nous doter d'un cadre stratégique adéquat et disposer des
ressources humaines, des structures et du financement nécessaires pour
profiter pleinement des retombées de l'innovation."
    Le rapport Progresser au rythme de la découverte souligne également le
soutien essentiel du gouvernement fédéral en matière de recherche en santé,
qu'il prenne la forme d'une série d'investissements directs et indirects ou de
l'adoption de cadres législatifs, réglementaires et fiscaux. "Au cours des dix
dernières années, le gouvernement fédéral a sans aucun doute contribué de
façon considérable à l'intensification de la recherche en santé au pays, et
ses efforts doivent être salués. Il faut cependant maintenir les
investissements dans les éléments clés qui soutiennent le secteur de la
recherche pour que le Canada demeure concurrentiel sur la scène internationale
et tire pleinement profit des retombées de la recherche de classe mondiale",
affirme pour sa part le Dr Arthur Slutsky, coprésident du sous-comité des
vice-présidents de la recherche en santé de l'ACISU et vice-président de la
recherche en santé au St. Michalel's Hospital de Toronto.
    S'appuyant sur la stratégie fédérale en matière de sciences et de
technologie, intitulée Réaliser le potentiel des sciences et de la technologie
au profit du Canada, le rapport lance dix appels à l'action axés sur les
besoins suivants (voir les éléments de base):

    
    - doter le secteur de la recherche en santé d'un cadre stratégique
      national;
    - créer un cadre fiscal viable pour les investissements publics et privés
      dans la recherche en santé;
    - atteindre un consensus clair au sujet de la recherche fondée sur les
      découvertes et les investissements ciblés dans la recherche en santé;
    - élaborer et communiquer des méthodologies qui permettent de mieux
      comprendre le rendement sur l'investissement que produisent la
      recherche en santé, l'innovation et la commercialisation;
    - cultiver le sens des affaires pour stimuler la commercialisation de la
      recherche en santé.

    "Dans ce contexte en pleine évolution, les membres de l'ACISU contribuent
activement à l'augmentation de la capacité du Canada au chapitre de la
recherche en santé. Ils mènent des travaux d'avant-garde, voire
révolutionnaires, qui ont des répercussions à l'échelle mondiale et qui jouent
un rôle important pour ouvrir de nouvelles voies à la recherche scientifique,
explique Glenn Brimacombe, directeur général de l'ACISU. En outre, dans un
monde interconnecté et qui privilégie la vitesse, le Canada doit, pour
renforcer son tissu social et économique ainsi que sa position internationale
- aujourd'hui et dans les prochaines décennies - continuer à financer des
éléments qui encouragent l'innovation. Dans le cas contraire, le Canada ne
pourra attirer les cerveaux et les talents nécessaires à la découverte d'idées
qui feront de nous non pas une bonne société, mais une grande société."
    A titre de moteurs de l'innovation en santé, les membres de l'ACISU sont
des dirigeants d'organisations innovatrices axées sur les transformations dont
le rôle unique et essentiel, au sein du système, est de proposer des pratiques
novatrices et avant-gardistes grâce à la recherche en santé, de former la
prochaine génération de professionnels de la santé et de fournir la plupart
des services de santé spécialisés à la population canadienne.

                            - ELEMENTS DE BASE -
                              APPELS A L'ACTION
    

    A partir de l'information contenue dans le présent rapport - le tout
premier du genre -, l'ACISU a énoncé une série d'appels à l'action que devront
prendre en considération tous ceux qui jouent un rôle direct dans le succès
futur du secteur de la recherche en santé au Canada. Il s'agit, entre autres,
des gouvernements fédéral et provinciaux, des hôpitaux d'enseignement, des
régies régionales de la santé (et de leurs instituts de recherche), des
universités, des organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé et du
secteur privé. Le rôle que la population est appelée à jouer est tout aussi
important, sinon plus, car c'est à elle que sont destinés les services et la
recherche et c'est son état et sa qualité de vie que nous cherchons à
améliorer.
    A bien des égards, les appels à l'action ont été dictés par l'idée que la
forme du secteur de la recherche en santé au pays devait s'adapter à la
fonction qu'il doit remplir. Dans cette optique, l'ACISU est d'avis que les
appels à l'action devront être pris en compte dans toute stratégie nationale
en matière de sciences et de technologie.

    1. Doter le secteur de la recherche en santé au Canada d'une vision et
d'une mission rassembleuses: Il est essentiel que le Canada dote son secteur
de la recherche en santé d'une vision et d'une mission significatives et
rassembleuses. Il est tout aussi important que celles-ci servent de ligne de
conduite ou de feuille de route pour l'élaboration d'une stratégie plus
définie en matière de sciences et de technologie dans le secteur de la santé.

    2. Doter le secteur de la recherche en santé au Canada d'un cadre
stratégique national : L'élaboration d'une vision et d'une mission pour le
secteur de la recherche en santé doit absolument s'accompagner de la création
d'un cadre stratégique national de recherche en santé. Ce cadre intégré ou
"écosystème" - car il couvrira tous les éléments constitutifs du secteur de la
recherche en santé - devra aborder les "intrants" nécessaires à la recherche
fondamentale, les cadres législatifs, réglementaires et fiscaux, le processus
de transfert de la technologie, ainsi que le processus au terme duquel les
connaissances se traduisent en "retombées" comme l'amélioration de la santé
des Canadiens, une prise de décisions d'un rapport qualité-prix accru sur les
plans clinique et administratif et une accélération de la commercialisation
des produits et services novateurs. Ce cadre doit en outre être
inextricablement lié au processus d'élaboration des politiques.

    3. Elaborer et communiquer des méthodologies plus concrètes qui
permettent de mieux comprendre le rendement sur l'investissement que
produisent la recherche en santé, l'innovation et la commercialisation: Comme
il est nécessaire d'améliorer la transparence et la reddition de comptes en
matière d'investissements dans la recherche en santé - et compte tenu de
l'évolution des objectifs et des résultats visés dans le secteur mondial de la
recherche en santé -, nous devons élaborer et communiquer des méthodologies
plus concrètes et plus conviviales qui serviront à évaluer en quoi la
recherche en santé permet l'optimisation des ressources, entre autres grâce à
l'amélioration de l'état de santé, la prestation de services de santé d'un bon
rapport qualité-prix, le type d'organisation et de gestion du système et la
présence d'un rendement sur l'investissement.

    4. Elaborer, au niveau fédéral, un cadre fiscal pluriannuel viable pour
les investissements dans la recherche en santé: Pour permettre un dialogue et
un processus de planification rationnels qui mettent pleinement à profit nos
investissements dans la recherche en santé partout au pays, il est essentiel
que le gouvernement fédéral se dote d'un cadre fiscal pluriannuel viable. En
l'absence de cet outil, nous courrons toujours le risque d'attendre année
après année le renouvellement du financement dans un climat empreint
d'incertitude. Cet appel à l'action devrait être pris au sérieux compte tenu
du fait que près de 80 % des investissements publics fédéraux dans la
recherche en santé sont destinés à des institutions membres de l'ACISU.

    5. Adopter une approche équilibrée au niveau fédéral en matière
d'investissement dans les éléments qui soutiennent le secteur de la recherche
au Canada: Compte tenu du nombre de "pièces mobiles" que comporte le système
de soutien à la recherche au Canada et afin d'optimiser nos retombées
collectives, il est essentiel de structurer efficacement les mécanismes de
financement fédéraux et d'adopter une approche équilibrée en matière
d'investissement dans la main-d'oeuvre hautement qualifiée, les subventions de
fonctionnement, l'infrastructure et les coûts indirects. Parallèlement, nous
devons faire en sorte d'avoir un cadre législatif et réglementaire (propriété
intellectuelle, politique fiscale, etc.) approprié et complémentaire qui
facilite l'innovation au Canada et intensifie le transfert de connaissances.

    6. Pleinement reconnaître la valeur des hôpitaux de recherche pour le
secteur de la recherche en santé au Canada: Les membres de l'ACISU - dont la
très grande majorité des hôpitaux de recherche du Canada - jouent un rôle de
premier plan dans l'application des connaissances issues de la recherche en
santé. Nos membres coopèrent étroitement avec les gouvernements, les
universités et le secteur privé. Ils demeurent néanmoins des organisations
libres qui contribuent de façon stratégique à repousser les frontières de la
recherche et du savoir.

    7. Etablir un consensus clair au sujet de la relation entre la recherche
thématique et la recherche fondamentale en santé: Bien qu'il soit admis que la
production de nouvelles connaissances et l'innovation puissent se dérouler de
façon non linéaire, la relation entre investissements en recherche
fondamentale et investissements ciblés (SRAS, temps d'attente, santé mentale,
cellules souches, etc.) gagnerait à être clarifiée. Il importe de garder à
l'esprit que chaque forme de recherche poursuit des objectifs distincts, et
d'en tenir compte dans l'établissement des priorités en matière
d'investissements.

    8. Cultiver le sens des affaires pour stimuler la commercialisation de la
recherche en santé: Nous comprenons de mieux en mieux l'incidence planétaire
des découvertes dans le domaine des sciences de la vie. Nous devons cependant
nous assurer d'avoir les compétences nécessaires pour pleinement récolter les
avantages économiques qui découlent des découvertes. Bien que nous disposions
d'approches bien établies en matière de diffusion de l'information auprès de
la population, des cliniciens, des administrateurs et des hauts responsables
des politiques, il reste beaucoup à faire au chapitre de l'application des
connaissances en vue d'obtenir des produits et services novateurs et
commercialisables. Il nous faut nous demander comment améliorer notre sens des
affaires et mettre en oeuvre les mécanismes nécessaires pour commercialiser
les découvertes issues de la recherche en santé.

    9. Mettre en place un processus de consultation inclusif et permanent qui
favorise un dialogue efficace: Bien que le secteur de la recherche en santé du
Canada fasse continuellement l'objet de discussions, il n'existe aucun forum
où toutes les parties intéressées aborderaient ensemble les questions
actuelles et émergentes les plus importantes. Des organismes comme Recherche
Canada et le Canadian Health Industries Partnership peuvent jouer un rôle
essentiel à ce chapitre, mais il n'en demeure pas moins important de créer un
"lieu de rencontre" où tous les intervenants clés du secteur de la recherche
en santé pourront discuter de l'avenir de la recherche en santé au Canada.

    10. Elaborer de solides instruments de collecte de données comparables
sur la recherche en santé: Les ensembles de données rendus publics à l'heure
actuelle et leurs outils de sondage respectifs sont soit incomplets, soit mal
adaptés au milieu de la recherche en santé. Pour mieux comprendre l'éventail
de paramètres devant être pris en compte dans la recherche en santé, il est
essentiel de créer des indicateurs pertinents et comparables et d'adopter des
méthodes plus rigoureuses de collectes de données sur une base régulière.




Renseignements :

Renseignements: Personne-ressource pour les médias: Beatrice Keleher
Raffoul, Directrice, relations avec les gouvernements, (613) 730-5818, poste
323; cellulaire: (613) 795-4878; (613) 730-4314; raffoul@acaho.org

Profil de l'entreprise

SoinsSantéCAN

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.