Diversité ethnoculturelle et homophobie - L'homosexualité au-delà des frontières



    MONTREAL, le 17 mai /CNW Telbec/ - "L'homophobie est plus que présente
dans les communautés culturelles, elle est tolérée et encouragée", a affirmé
Rémy Nassar, président de Helem Montréal.
    Le GRIS-Montréal et SERO ZERO s'associent à GLAM, GDM en espagnol, la
Coalition MultiMundo, Arc-en-ciel d'Afrique, Ethnoculture et Helem Montréal
pour célébrer la Journée internationale contre l'homophobie.
    L'homosexualité n'est plus un crime au Canada depuis quarante ans et
l'égalité juridique des personnes homosexuelles est un fait au Québec depuis
1995. Cette reconnaissance constitue l'une des multiples raisons pour
lesquelles des lesbiennes, gais, bisexuel(le)s et transsexuel(le)s (LGBT) de
partout dans le monde s'installent à Montréal chaque année. Malgré cela,
l'homophobie n'a pas encore disparu et les communautés ethnoculturelles
traînent parfois un bagage de préjugés lourd à porter pour leurs membres LGBT.
    Le Comité pour la Diversité Culturelle (CDC) du GRIS-Montréal a été créé
en 2003 afin de recruter des intervenantes et intervenants gais et lesbiennes
de diverses origines ethniques et être ainsi représentatifs des jeunes
rencontrés en classe. Le CDC est aussi à l'origine d'interventions de
démystification de l'homosexualité auprès d'immigrants ainsi que du dépliant
"Je t'accueille, tu m'accueilles" qui est traduit en six langues et destiné
aux nouveaux arrivants. En 2009, ce sont plus de 350 nouveaux arrivants que le
GRIS-Montréal a rencontrés.
    Action Séro Zéro reconnaît l'importance d'intensifier les interventions
de lutte contre l'homophobie tant auprès de la population en générale
qu'auprès des communautés ethnoculturelles qui enrichissent notre société.
"Plusieurs hommes que nous rencontrons vivent avec le fardeau qu'engendrent
les préjugés sociaux et les stigmates et sont beaucoup plus vulnérables en ce
qui concerne plusieurs aspects de leur santé sexuelle, physique et mentale, a
constaté Robert Rousseau, nous devons travailler à ce que ces hommes
développent une perception plus positive d'eux-mêmes."
    Alexis Musanganya est président-fondateur d'Arc-en-ciel d'Afrique, un
organisme LGBT pour les gens originaires d'Afrique et des Caraibes. Il
constate que la communauté d'origine n'est pas toujours un refuge pour les
gais et lesbiennes s'installant au Québec : "Nous sommes nombreux à quitter
nos pays parce que nous avons entendu que nous pouvions vivre tranquillement
notre orientation sexuelle une fois au Québec. Pourtant, nous sommes
accueillis par des membres de notre communauté d'origine qui ne sont pas
souvent ouverts à notre orientation. Nous sommes obligés de retourner dans
notre placard, et même souvent d'y rester pour le restant de notre vie", a
expliqué Musanganya.
    "Il est important que des organismes LGBT ethniques soient visibles afin
de combattre cette homophobie et faire savoir au gens de nos pays que des gais
et des lesbiennes, ça existe aussi chez nous, et ce n'est pas une maladie", a
conclu Rémy Nassar.




Renseignements :

Renseignements: Michèle Brousseau, GRIS-Montréal, (514) 573-6170

Profil de l'entreprise

GRIS-Montréal

Renseignements sur cet organisme

SERO ZERO

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.