Discrimination de la part de Transport Canada envers les résidents d'un lac du Québec



    MONTREAL, le 24 juill. /CNW Telbec/ - Une tempête se prépare depuis
longtemps dans cette petite communauté qui se trouve à soixante kilomètres au
nord de Montréal.
    Cette histoire est un ramassis de fausses représentations, de refus de la
part du Gouvernement Canadien d'accepter des évidences, une absence de revue
diligente des faits et un mépris total pour la vérité, le tout mené par un
groupe d'activistes fortunés ayant des contacts politiques privilégiés.
    Transports Canada propose de rendre illégal, pour les résidents du lac
des Becs-scie, de conduire leur bateau à plus de 10km/hre les empêchant ainsi
de profiter d'activités récréatives comme le ski nautique de 13:00 à 16:00
sous peine d'amende pouvant atteindre 2 000 $.
    Mme. Cathy Timmons, résidente du lac depuis 63 ans dit "depuis que j'ai
déménagé ici, il y a toujours eu des bateaux sur le lac, et sans incidents.
Les changements proposés dans la loi n'ont absolument aucun sens. Comment
est-ce qu'un petit groupe d'activistes peut changer la manière dont nous
vivons depuis soixante années sur ce lac tranquille? Si ces activistes
n'aiment pas les bateaux, pourquoi sont-ils venus ici ?"
    "Les changements proposés par la loi sont discriminatoires et exagérés
car ils s'appliqueraient sur un des lacs les plus tranquille des Laurentides"
dit Richard Groome, un résident depuis 49 ans.
    "C'est une situation totalement ridicule" mentionne George Athans,
ex-champion mondial de ski nautique et récipient de l'Ordre du Canada.
"Comment Transport Canada peut-il se permettre de faire des courbettes et
favoriser les intérêts d'une minorité de résidents tandis que la volonté de la
majorité est ignorée complètement? Ce dossier comporte des erreurs flagrantes
de respect de la justice et des droits démocratiques."
    M. Gilles Chevalier, un résident du lac depuis plus de 50 ans affirme
"Transport Canada a choisit un des lacs les plus magnifique et serein du
Québec pour appliquer les restrictions les plus sévères et ce pour aucune
raison valide."
    Il ajoute "tous les canadiens devraient être inquiets de la façon dont le
gouvernement fédéral s'est comporté dans ce dossier et tout canadien qui
demeure près de l'eau, ou qui apprécie les sports nautiques, doit être informé
de ce manque total de transparence et de logique."
    M. Groome mentionne "Le projet de restrictions des heures à la navigation
au lac des Becs-scie aura un impact contraire aux objectifs recherchés, car le
traffic de bateaux sera concentré dans de courtes périodes de temps et dans
une zone navigable qui aura été réduite. Une forte majorité de résidents du
lac a signé une pétition CONTRE les restrictions proposées par Transport
Canada."
    M. Michel Trudel, un nouveau résident du lac dit "Je ne sais pas ce que
les gens au gouvernement sont en train de fumer mais ils se font des
illusions. Leur projet va séparer le lac en deux avec des bouées en plein
centre du lac pour appliquer deux différentes règlementations, une pour les
résidents de Mille-Isle et l'autre pour les résidents de Saint-Sauveur."
    Pierre Plouffe, 20 fois champion canadien en ski nautique se demande
"pourquoi est-ce que Transport Canada restreint les résidents de pratiquer un
sport familial, sain et amusant en leur refusant l'accès à la meilleure
période de la journée pour le pratiquer. Ceci ne fait aucun sens,
particulièrement sur un lac aussi tranquille."
    L'Association des Résidents a fait parvenir une mise-en-demeure à
Mr. Lawrence Cannon, le ministre des transports fédéral Conservateur du
gouvernement Harper, qui explique la situation clairement. Ce document fait
mention de l'influence qu'a eu un employé de Transport Canada qui était payé
par les activistes afin de produire un rapport négatif contre les bateaux.
M. Groome mentionne "le nombre d'irrégularités de la part de la municipalité
de Saint-Sauveur et de Transport Canada au niveau du gouvernement nous mène à
conclure que le procès a été terni. Le bureau de sécurité nautique de
Transport Canada n'a pas fait son travail convenablement, parce qu'ils se sont
fiés à une information incomplète et incorrecte qui leur a été fournie. En
négligeant de vérifier les faits qui leur avaient été présentés, ils ont
laissé tomber les résidents du lac des Becs-scie et tous les canadiens, y
allant ainsi à l'encontre des propres règles de conduite qu'ils s'étaient
eux-mêmes fixés. Pourquoi continuent-ils à viser des politiques
discriminatoires contre notre lac ? Tous les canadiens méritent une réponse à
ces questions et il devrait y avoir une enquête formelle sur la façon d'opérer
de Transport Canada."
    L'association des résidents du Lac des Becs-scies contestera
vigoureusement cette règlementation discriminatoire, et non-démocratique
proposée par Transport Canada, afin que ce lac puisse demeurer un endroit
sécuritaire pour tous les résidents.




Renseignements :

Renseignements: et des copies de la Mise en Demeure veuillez contacter:
Richard Groome, L'Association des résidents du Lac des Becs-scies, (450)
227-4799, cel: (514) 402-4405, richard.groome@ymail.com; Mr. Gilles Chevalier,
L'Association des résidents du Lac des Becs-scies, gilles1806@gmail.com; Mr.
George Athans, OC, Athans Communications Inc, (514) 766-5772,
george@athanscommunications.com

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES RESIDENTS DU LAC DES BECS-SCIES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.