Discours inaugural : Jean Charest s'entête dans son acharnement à endetter la relève québécoise selon la FEUQ

MONTRÉAL, le 23 févr. /CNW Telbec/ - « Un discours inaugural qui n'augure rien de bon. » C'est en ces termes que le président de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), Louis-Philippe Savoie, a qualifié le discours inaugural du premier ministre et ministre responsable de la jeunesse Jean Charest aujourd'hui. Encore une fois, ce gouvernement s'entête à vouloir endetter la relève québécoise en poursuivant une politique de hausse des frais de scolarité qui va exclure des étudiants sur des bases strictement financières.

Pourtant, les étudiants et la communauté universitaire ont fait leurs devoirs dans les derniers mois. La démonstration est claire : une nouvelle hausse des frais de scolarité aurait de graves impacts sur les étudiants et leurs familles, plus particulièrement ceux provenant des milieux moins nantis. « Ce que M. Charest a dit aujourd'hui, c'est qu'il allait augmenter l'endettement des étudiants et réduire l'accès aux universitaires. On va fermer les portes des universités aux familles moins nanties, et les étudiants ne le laisseront pas faire ! », a indiqué le président de la FEUQ. Rappelons qu'en moyenne, les étudiants vivent avec 13 330 $ par année, ce qui comprend l'endettement qu'ils accumulent. Au terme de leur baccalauréat, 61 % des étudiants se retrouvent avec une dette moyenne de 14 000 $. Cette situation va s'empirer avec une nouvelle hausse des frais de scolarité.

À ceux qui évoquent une bonification du programme de prêts et bourses pour pallier aux effets néfastes d'une nouvelle hausse des frais de scolarité, la FEUQ rappelle les agissements du gouvernement lorsqu'il a détourné la bonification de 70 millions des transferts fédéraux en matière d'aide financière aux études. « Si le gouvernement avait eu réellement à cœur d'aider les étudiants, s'il tenait vraiment à repartir sur une bonne base, il aurait respecté l'engagement pris en chambre par M. Béchard et Mme Courchesne en bonifiant les prêts et bourses. Au lieu de cela, il ignore, comme il le fait depuis son arrivée au pouvoir, les étudiants », a conclu M. Savoie. Il faut aussi rappeler qu'une aide financière aux études généreuse complète des frais de scolarité abordables : elle ne les remplace pas !

En terminant, la FEUQ invite tous les étudiants et citoyens québécois à la grande manifestation du 12 mars, organisée par l'Alliance sociale et la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, afin de s'opposer à la nouvelle hausse des frais de scolarité et aux mesures qui attaquent directement les valeurs de justice sociale et de solidarité chères aux Québécois.

Depuis plus de 20 ans, la FEUQ représente les étudiantes et les étudiants universitaires du Québec. Composée de 15 associations membres et forte de plus de 125 000 membres, la FEUQ est le plus important groupe jeunesse au Québec. www.feuq.qc.ca 

SOURCE Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements :

Mathieu Le Blanc, attaché de presse FEUQ, bureau : (514) 396-3380, Cell. : (514) 609-3380 attpresse@feuq.qc.ca

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.