Discours du Trône - Réaction de la FCCQ



    MONTREAL, le 17 oct. /CNW Telbec/ - Au lendemain du discours du Trône
présenté à Ottawa le 16 octobre, la Fédération des chambres de commerce du
Québec (FCCQ), souhaite souligner quatre points essentiels pour le milieu
d'affaires québécois.

    Respect des compétences constitutionnelles

    Dans un premier temps, la FCCQ est heureuse de l'engagement du
gouvernement Harper de respecter les compétences constitutionnelles de chaque
ordre de gouvernement. A ce sujet, l'annonce d'un projet de loi qui imposerait
des limites explicites à l'utilisation du pouvoir fédéral de dépenser pour de
nouveaux programmes à frais partagés dans les compétences exclusives des
provinces est bienvenue. Cependant, il y a un double danger à voir les
responsabilités s'accroître au provincial. Dans un premier temps, il est
primordial que les sommes requises pour les soutenir soient transférées aux
provinces, et dans un deuxième temps, une attention particulière doit être
faite au cadre imposé (par. Ex loi sur la santé).

    Chantiers Canada

    La FCCQ espère que le Québec ne sera pas laissé pour compte dans le
nouveau programme d'infrastructures Chantiers Canada. Rappelons que plus de
80 % des exportations du Québec sont destinées aux Etats-Unis. Par conséquent,
il est primordial que les routes transfrontalières québécoises (notamment
celles avec les Etats du Vermont et du Maine) ainsi que les infrastructures
aux postes frontaliers, notamment à Lacolle, soient de première qualité.

    Fardeau fiscal

    Bien que la FCCQ soit favorable à la diminution du fardeau fiscal des
particuliers, la baisse de la taxe à la consommation (TPS) de 6% à 5% ne va
pas dans le sens des recommandations de la plupart des fiscalistes. La FCCQ
privilégie une baisse des impôts des entreprises plutôt qu'une baisse de
l'imposition de la consommation. Dans un contexte de mondialisation, nous
croyons fortement qu'il importe surtout de diminuer le fardeau fiscal des
individus et des entreprises en premier lieu afin soutenir leur compétitivité
fiscale et encourager les actions innovantes.

    Commission nationale des valeurs mobilières

    La FCCQ souhaite que le gouvernement canadien se penche rapidement sur la
création d'une Commission nationale des valeurs mobilières. A ce sujet, la
FCCQ a récemment fait savoir au ministre des Finances son opposition stricte à
la création d'une agence nationale unique, supportant plutôt la mise en place
dès 2008, d'un régime de passeport. Nous espérons que lors de la mise à jour
économique et financière du ministre des Finances qui a habituellement lieu en
novembre, nous aurons une indication quant à la décision du gouvernement
fédéral. Nous souhaitons aussi voir rapidement des prises de position claires
sur les barrières au commerce interprovincial.

    A propos de la FCCQ

    Grâce à son vaste réseau de 162 chambres de commerce, la FCCQ représente
57 000 membres exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l'économie
et sur l'ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens
d'affaires et d'entreprises au Québec, la FCCQ est l'ardent défenseur des
intérêts de ses membres au chapitre des politiques publiques, favorisant ainsi
un environnement d'affaires innovant et concurrentiel.




Renseignements :

Renseignements: Stéphanie Lincourt, Directrice des communications,
Fédération des chambres de commerce du Québec, (514) 844-9571, poste 3240,
stephanie.lincourt@fccq.ca

Profil de l'entreprise

Fédération des chambres de commerce du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.