Discours d'ouverture du premier ministre - L'ACSAQ accueille favorablement l'accent mis sur l'éducation, mais réclame de la flexibilité et du soutien pour transformer les promesses en réussite scolaire

MONTRÉAL, le 23 févr. /CNW Telbec/ - L'Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ) a félicité le premier ministre Jean Charest pour le discours d'ouverture prononcé cet après-midi visant l'éducation comme l'une des cinq priorités du gouvernement du Québec pour la croissance et le développement du Québec. Toutefois, la présidente de l'ACSAQ, Debbie Horrocks, demande que le premier ministre actualise ces promesses en accordant aux commissions scolaires la flexibilité et la liberté pour transformer les promesses d'aujourd'hui en programmes visant un meilleur taux de réussite scolaire.

Les propositions ambitieuses du premier ministre portant sur l'éducation sont les suivantes :

  • Les commissions scolaires anglophones et francophones travailleront de concert pour établir des programmes intensifs d'anglais langue seconde pour les élèves de la 6e année des écoles publiques primaires;
  • Chaque classe aura un tableau blanc intelligent et chaque enseignant aura un portable;
  • Le gouvernement contribuera des fonds pour l'amélioration des installations sportives et l'achat d'uniformes.

« Le premier ministre a identifié la maîtrise de l'anglais comme un objectif clé pour tous les Québécois », de dire la présidente Debbie Horrocks. « L'objectif est plausible et réaliste; il est essentiel pour les jeunes Québécois de toute origine. Nos commissions scolaires anglophones sont des chefs de file dans l'enseignement de langues secondes et nous pouvons être, avec le réseau scolaire francophone du Québec, un partenaire important dans l'atteinte de cet objectif. Nous espérons que le gouvernement s'engagera à nous aider à travailler avec nos enseignants pour réaliser cet objectif. De plus, nous espérons avoir une plus grande flexibilité pour pouvoir mettre en œuvre ces échanges avec nos partenaires francophones afin que cela puisse bénéficier aux élèves anglophones du Québec.

En ce qui a trait à la promesse d'investissements technologiques en éducation, l'ACSAQ se demande si les commissions scolaires seront invitées à réallouer les ressources proposées là où elles le jugent appropriées  afin de répondre à l'objectif du gouvernement. « Les tableaux blancs intelligents et les portables ne sont que de l'équipement. Ils ne produisent pas des élèves engagés ni de meilleurs enseignants », a noté la vice-présidente de l'ACSAQ, Carolyn Curiale. « Nos commissions scolaires font d'énormes progrès pour préparer les élèves au 21e siècle. Bon nombre de salles de classe ont déjà des tableaux blancs intelligents. Bon nombre d'enseignants progressifs n'ont pas besoin ni ne veulent de portables pour devenir d'excellents éducateurs. Nous percevons cette annonce du premier ministre comme un engagement visant à renforcer et à moderniser nos classes face à un monde en évolution. Cela est un message positif, mais nos commissions scolaires membres sont les mieux placées pour identifier les outils et les stratégies nécessaires. N'imposez pas de mesures peu flexibles qu'on ne peut adapter aux besoins de nos élèves ».

En dernier lieu, le premier ministre a mis l'emphase sur le renforcement des sports. Encore une fois, bien que l'ACSAQ soit d'accord, elle demande une implantation flexible. « Le premier ministre a raison : des écoles respectueuses, inclusives et disciplinées encouragent nos élèves et les inspirent vers la réussite », a conclu la présidente, Debbie Horrocks. « Encore une fois, la flexibilité est la clé. Toutefois, la réponse ne sera pas toujours un nouvel uniforme sportif. Quelques-unes de nos commissions scolaires couvrent de vastes territoires et les règles actuelles de financement du transport ne permettent pas aux élèves de rester après l'école pour participer à des activités sportives. Voici un autre exemple où un seul modèle ne satisfait pas à tous les besoins. Travaillons ensemble à élaborer ces idées et à permettre aux éducateurs d'offrir des stratégies et solutions locales pour accomplir cette tâche ».

SOURCE ASSOCIATION DES COMMISSIONS SCOLAIRES ANGLOPHONES DU QUEBEC

Renseignements :

David Birnbaum
Directeur général
514-849-5900, poste 228
514-232-6295, cell.

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES COMMISSIONS SCOLAIRES ANGLOPHONES DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.