Difficultés financières de l'agence de sécurité Kolossal - Les travailleurs et les travailleuses ne doivent pas faire les frais de la gestion de l'entreprise



    MONTREAL, le 1er oct. /CNW Telbec/ - Les 3 100 agents de sécurité et de
contrôle de l'Agence de sécurité Kolossal ainsi que les 547 agents de contrôle
qui ont déjà été à l'emploi de cette compagnie au Québec et qui sont membres
du Syndicat des Métallos demandent une rencontre d'urgence avec les dirigeants
de la compagnie. "Kolossal connaît des difficultés financières. Nous voulons
voir les dirigeants. Nos membres ne doivent pas faire les frais de la gestion
de la compagnie", a déclaré Robert Bernier, coordonnateur du Syndicat des
Métallos (FTQ) dans la région de Montréal.
    Les 2 800 agents de sécurité répartis dans différents lieux de travail à
la grandeur du Québec ont signé une convention collective de travail.
L'accréditation est québécoise. "Nos membres sont inquiets. C'est normal. La
rencontre avec les dirigeants de cette compagnie est cruciale. Nous devons
donner des réponses à nos membres. Pour cela nous devons avoir le portrait
exact de la situation et connaître les intentions des dirigeants", a poursuivi
Michel Courcy, permanent.
    Le permanent Richard Pagé a expliqué de son côté que ses membres sont
sous juridiction fédérale et se divisent en deux groupes. "Il y a d'abord,
dit-il, les agents de contrôle à l'aéroport de Montréal qui sont d'anciens
employés de la compagnie Kolossal. En 2004, la compagnie n'avait pas respecté
les préavis de licenciement à la suite de la perte de son contrat aux mains de
l'agence de sécurité Garda. Nous avions déposé un grief collectif. Nous avons
eu une décision favorable la semaine passée. Ces membres sont devenus des
créanciers de cette compagnie. Nous voulons une rencontre afin d'expliquer à
cette compagnie que nos membres ont droit au respect de cette décision
arbitrale".
    L'autre groupe rassemble 300 agents de contrôle des aéroports régionaux à
l'exception de Bagotville. Les aéroports touchés par cette situation sont ceux
de Québec, Baie-Comeau, Gaspé, les Iles-de-la-Madeleine, Rouyn-Noranda,
Sept-Iles et Val-d'Or. "Nous sommes en pleine négociation pour tous ces
groupes à l'exception de celui de l'aéroport de Québec. Jusqu'à preuve du
contraire, cette négociation se poursuit. Nos membres ont le droit d'avoir un
bon contrat de travail", a conclu le permanent syndical.




Renseignements :

Renseignements: Robert Bernier, Syndicat des Métallos (FTQ), (514)
599-2001; Michel Courcy, Syndicat des Métallos (FTQ), (514) 599-2016; Richard
Pagé, Syndicat des Métallos (FTQ), (514) 526-8280


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.