Différence culturelle, déficience intellectuelle ou conciliation travail-famille - Pour une prise en compte du contexte social dans la pratique du droit



    TREMBLANT, QC, le 2 juin /CNW Telbec/ - Congrès annuel du Barreau du
Québec - Parce que la justice a un devoir d'équité et d'accessibilité, les
acteurs du droit ont la responsabilité de s'informer des pratiques sociales,
des facteurs d'inégalité et d`exclusion, des préjugés et des systèmes
idéologiques en cours dans la société, ici et maintenant. Ancré dans une
culture, reflet des valeurs dominantes et des forces en présence, le droit
n'est pas neutre. "Il n'y a pas de domaine du droit ou de champ de pratique
qui échappe a priori à l'emprise du contexte social du droit, d'où la
nécessité d'envisager son impact dans la pratique quotidienne des avocates et
des avocats", affirment Me Jean-Francois Gaudreault-Desbiens et
Me Diane Labrèche, professeurs à la Faculté de droit de l'Université de
Montréal.
    L'atelier du Congrès annuel du Barreau a réuni juristes et intervenants
de terrain pour discuter des enjeux d'une formation sur le sujet.
    Rachida Azdouz, vice-doyenne à la Faculté de l'éducation permanente de
l'Université de Montréal, met en garde les juristes contre les confusions de
genre entre des enjeux d'adaptation institutionnelle et des enjeux d'équité et
de discrimination. La présence d'interprètes culturels et linguistiques en
Cour est un exemple d'adaptation institutionnelle.
    Préoccupée à refléter la diversité culturelle, la justice doit se
prémunir contre certaines errances lorsqu'elle use de l'argument culturel
comme moyen de défense.
    Orthopédagogue et commissaire locale aux plaintes et à la qualité des
services pour le Centre de santé et de services sociaux, Mme Sylvie Dubois
souligne les difficultés vécues par les justiciables atteints de déficience
intellectuelle. Faute de dépister cet état chez un témoin, le juge pourrait
être porté à douter de la crédibilité du témoignage quand il aurait été
nécessaire de formuler autrement ses questions. Mme Dubois recommande d'éviter
les questions qui requièrent une capacité cognitive d'appréciation ou un
vocabulaire abstrait.
    Interactif, l'atelier a mis les participants à l'épreuve pour résoudre
des situations complexes d'accommodement religieux et de conciliation
travail-famille afin de considérer ces situations sous des perspectives
différentes.




Renseignements :

Renseignements: Sylvie Berthiaume, Coordonnatrice des communications,
(514) 831 7811


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.