Dévoilement des résultats annuels 2008-2009 - Malgré un contexte économique difficile l'INO maintient son niveau d'activité



    QUEBEC, le 11 juin /CNW Telbec/ - Lors de l'assemblée annuelle tenue ce
matin, le président-directeur général de l'INO (Institut national d'optique),
monsieur Jean-Yves Roy, a tracé un bilan positif des activités de
l'organisation, pour l'année 2008-2009.
    "Malgré un contexte plutôt difficile, alors que nous avons ressenti les
effets d'entraînement de la diminution des dépenses des entreprises au
chapitre des octrois de contrats de R-D sur nos revenus, attribuable
essentiellement à la crise financière et au ralentissement de l'économie,
l'INO a su maintenir un niveau d'activités stables pour l'année financière
2008-2009. C'est au chapitre de la propriété intellectuelle, des alliances
stratégiques et de l'expansion de son offre de service à l'échelle
pancanadienne que l'INO s'est démarqué cette année." C'est en ces termes que
le président-directeur général de l'INO, M. Jean-Yves Roy s'est exprimé, alors
qu'il traçait le bilan de la dernière année d'activités au sein de l'Institut,
dans le cadre de l'assemblée générale annuelle.
    Ainsi, l'année qui se termine affiche des revenus externes d'un niveau
comparable à ceux de l'exercice précédent, soit 13,9 millions de dollars, par
rapport à 14 millions de dollars en 2007-2008. Ils se répartissent ainsi, soit
8,2 millions de dollars en contrats de recherche et développement, 5 millions
de dollars en provenance de la vente de prototypes et de contreparties de
transfert, de même que 730 000 $ provenant d'autres revenus.
    A ces résultats, s'ajoute une somme investie de 18,1 millions de dollars
dans le cadre du programme de recherche interne, pour un total de 32 millions
de dollars de revenus globaux au terme du présent exercice, comparativement à
32,3 millions l'année précédente.
    Quant aux revenus externes, 27 % proviennent d'entreprises et de
corporations oeuvrant en défense et sécurité publique, 25 % en transport, 25 %
en aérospatiale, 15 % en optique/photonique, 5 % en procédés industriels,
tandis que 3 % proviennent d'autres domaines d'activité industrielle.
    Sur le plan géographique, les revenus se répartissent de la façon
suivante : 67 % en provenance du Canada - une constance par rapport aux
exercices précédents - 12 % de l'Europe, 10 % des Etats-Unis et 11 % d'autres
régions.
    Par ailleurs, les petites et moyennes entreprises constituent toujours la
principale clientèle de l'INO avec 44 % de ses revenus. Les grandes
entreprises comptent, quant à elles, pour 26 %, les sociétés gouvernementales
29 % et les universités 1 %.
    Il faut également souligner une augmentation substantielle d'une portion
des revenus en provenance des clients industriels en transport. Cette hausse
est attribuable, notamment, à la forte croissance de la demande pour ses
systèmes d'inspection des routes. De la même manière, la participation de
l'INO à d'importants projets avec Recherche et développement pour la défense
Canada (RDDC), dont plusieurs en provenance de Valcartier, ainsi qu'avec les
agences spatiales canadienne et de l'Argentine, a augmenté les revenus en
provenance des corporations gouvernementales.

    DES BREVETS EN HAUSSE ET DES TRANSFERTS TECHNOLOGIQUES PORTEURS

    Au chapitre de la propriété intellectuelle, le portefeuille de brevets
obtenus par l'INO s'est accru cette année de dix nouveaux titres. L'INO
détient donc maintenant, à titre de cessionnaire, quelque 108 brevets
protégeant une variété d'innovations technologiques réalisées par son
personnel scientifique et technique. A cela s'ajoutent plus de 90 autres
demandes de brevets déposées et en attente d'approbation.
    L'année 2008-2009 aura également été positive en matière de transferts
technologiques et d'alliances stratégiques. En effet, en cours d'exercice,
l'INO a créé une nouvelle société essaimée, Technologies Realtraffic, à la
suite du transfert de la technologie d'analyse d'images de l'INO. Une
convention de licence mondiale a aussi été signée avec la compagnie Searidge
Technologies, de la région d'Ottawa.
    Cette convention lui assure la pleine utilisation des technologies
développées par l'INO dans le domaine des systèmes intelligents de vidéo de
détection, dont l'Institut et Searidge détiennent conjointement les droits.
Ces technologies vont améliorer les performances d'IntelliDAR(TM), une
technologie novatrice d'imagerie qui appartient à Searidge Technologie, et qui
est destinée au contrôle du trafic aérien et aux opérations aéroportuaires.
    "De plus, une entente de partenariat a été conclue avec la société ABB
Bomem de Québec concernant la technologie microbolométrique infrarouge de
l'INO. Les deux sociétés mettront en commun leur expertise et leur
savoir-faire respectif pour fabriquer et commercialiser les capteurs
microbolométriques infrarouges et instruments dérivés, destinés à des
applications dans des missions spatiales. Il s'agit de dispositifs pouvant
être utilisés, par exemple, dans des systèmes d'imagerie radiométrique
infrarouges à bord de satellites météorologiques ", a indiqué monsieur
Jean-Yves Roy.
    Enfin, l'INO a signé une entente de coopération avec le Bayerisches
LaserZentrum GmbH (BLZ), un centre de recherche bavarois situé à Erlangen en
Allemagne qui se spécialise, notamment, dans la recherche, le développement et
la production de microsystèmes photoniques. L'entente touche le domaine de la
photonique des microtechnologies et des nanotechnologies et ouvrira la porte à
diverses modalités de coopération et la réalisation d'activités conjointes de
recherche et d'innovation. Un premier projet de coopération concerne la
participation de l'INO au consortium bavarois de recherche FORPHOTON qui
favorisera le développement de capteurs chimiques pour l'optimisation de
procédés industriels. Ces capteurs utilisent la technologie des fibres
optiques microstructurées de l'INO et des géométries de types cristaux
photoniques.

    L'INO CONSOLIDE SA PRESENCE ET SON OFFRE DE SERVICE PANCANADIENNE

    L'un des volets de la mission de l'INO vise à favoriser l'essor de
l'économie, à contribuer au développement des entreprises canadiennes et à les
assister dans leurs démarches pour améliorer leur compétitivité. A ce titre,
l'année 2008-2009 aura été l'occasion de consolider sa présence et son offre
de service à l'échelle du pays. L'INO comptera d'ailleurs sur une nouvelle
ressource entièrement dédiée au territoire de l'Ouest canadien à partir de
Calgary. L'INO a également transféré du siège social deux employés
technico-commerciaux de haut niveau à notre bureau d'affaires déjà implanté en
territoire ontarien. Ces actions sont directement en lien avec la stratégie de
proximité avec les clients et de la culture de souplesse en innovation
commercialisable mise de l'avant par l'INO.
    Pour l'extérieur du Canada, l'approche de l'INO s'appuie sur des réseaux
d'agents experts qui accentueront l'offre de services dans des niches
industrielles et technologiques à fort potentiel. Des ententes sont déjà
conclues avec deux firmes de représentants, soit Summit Photonics, de Seattle
dans l'état de Washington, de même que de Fiber Network Engineering, dont le
siège social est situé à Silicon Valley.

    20 ANS DE REUSSITE ET D'INNOVATION

    Sur un autre plan, l'année 2008-2009 aura aussi été l'occasion de
souligner le 20e anniversaire de l'Institut. Un événement visant à reconnaître
l'apport de plusieurs personnalités qui ont, à un moment précis de son
histoire, apporté une contribution exceptionnelle à son développement a été
organisé l'automne dernier.
    C'est dans ce contexte qu'une cérémonie protocolaire tenue à l'INO a
permis de leur rendre un hommage, et ce, en présence d'une centaine de
clients, de partenaires, de représentants du milieu des affaires et des
gouvernements.
    Le lendemain de cette activité se tenait une importante rencontre
technologique réunissant des conférenciers prestigieux du Québec, de l'Alberta
et des Etats-Unis. Plus d'une centaine d'entrepreneurs, de financiers et de
bâtisseurs technologiques, engagés dans la nouvelle économie ont participé à
ce rendez-vous fort apprécié.
    Pour l'INO, cette rencontre aura été l'occasion de consolider ses liens
avec ses clients, partenaires et collaborateurs des vingt dernières années, de
même que de renforcer sa position de leader et de référence dans le
développement de l'optique/photonique à vocation industrielle au Canada.




Renseignements :

Renseignements: et entrevues: Stéphane Dion, Le Cabinet de relations
publiques NATIONAL, (418) 648-1233 poste 235, Cellulaire: (418) 208-1529;
Source: Institut national d'optique (INO), www.ino.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.