Dévoilement des résultats 2011-2012 - L'INO consolide son leadership avec des revenus externes en hausse de 41 %

QUÉBEC, le 14 juin 2012 /CNW Telbec/ - Lors de l'assemblée générale annuelle tenue ce matin, le président-directeur général de l'INO (Institut national d'optique), monsieur Jean-Yves Roy, a tracé un bilan positif des activités de l'organisation pour les douze derniers mois. « Nos résultats, notamment la hausse considérable de nos revenus externes, démontrent avec éloquence la pertinence de nos activités et le rôle essentiel de l'INO dans le développement de technologies pour des entreprises canadiennes », a souligné M. Roy.

Ainsi, pour l'exercice financier 2011-2012, l'INO affiche des revenus globaux de 37,6 M$, caractérisés par une croissance remarquable de ses revenus externes qui ont bondi de 41 % par rapport à l'année précédente. Les revenus externes ont en effet atteint un niveau record de 17,1$ millions de dollars au cours du dernier exercice.

DES RETOMBÉES CONCRÈTES DU CAPITAL SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE

Les investissements en recherche et développement ont permis à l'INO d'enrichir son capital scientifique technologique de 11 nouveaux titres cette année, ce qui porte ainsi à 147 le nombre de brevets détenus pour des innovations technologiques issues du travail du personnel scientifique et technique de l'entreprise. À cela s'ajoutent plus de 103 autres demandes de brevets déposées et en attente d'approbation. En 2011-2012, l'INO aura été à l'origine d'une nouvelle entreprise essaimée, en plus d'avoir transféré quatre technologies à des sociétés existantes et procédé à un transfert « managérial ».

À ce jour, l'INO a généré, par essaimage (spin-off), la création de 28 nouvelles entreprises technologiques qui sont toujours en opération. Celles-ci créent plus de 600 emplois de haut niveau et réalisent, en moyenne, 80 % de leurs ventes à l'exportation. De plus, l'INO a aussi transféré, à des entreprises existantes, pas moins de 50 technologies développées par ses équipes de recherche. En outre, elle a réalisé, au fil des ans, plus de 5 000 contrats de recherche et de service pour le compte d'entreprises et d'organisations innovantes.

« Grâce à la maîtrise de notre expertise, à la polyvalence de nos plateformes et à la compréhension exacte des besoins de nos clients, le personnel de l'INO contribue à rehausser le positionnement de nombreuses entreprises canadiennes dans un monde où l'agilité en innovation devient le moteur principal de leur croissance », a indiqué M. Roy.

À L'AFFÛT DES BESOINS DES INDUSTRIELS

Au cours de la dernière année, l'INO a notamment participé à plusieurs consortiums québécois tels La Grappe des technologies propres (Ecotech), le Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale, le Consortium québécois sur la découverte du médicament et le Centre d'excellence sur les Drones. De plus, elle a organisé un symposium majeur en collaboration avec le Réseau photonique du Québec sur les enjeux et défis technologiques liés à l'exploitation des ressources naturelles du Québec dans le cadre du Plan Nord.

En 2011-2012, l'INO a collaboré avec des groupes d'investisseurs afin de faciliter l'accès aux capitaux pour les sociétés en démarrage. Un effort particulier a été consenti pour interagir avec les trois fonds d'amorçage récemment créés au Québec, de même qu'avec Anges Québec.

D'un point de vue pancanadien, à l'invitation du gouvernement de l'Alberta, elle a participé à un Symposium sur l'innovation et la commercialisation organisé conjointement avec le Conseil de la science et de la technologie de l'État du Jalisco au Mexique.

Au plan international, l'INO a aussi participé activement en tant que conférenciers au quatrième Congrès international sur la R-D en photonique et optoélectronique tenu en Chine ainsi qu'au Salon international sur les semi-conducteurs tenu à Tokyo.

Elle a de plus été invité par l'Afrique du Sud à participer à un colloque sur la photonique à l'invitation gracieuse du pays hôte.

UN APPUI ESSENTIEL

Le développement de l'expertise de l'INO ainsi que les retombées générées dans les entreprises sont rendus possible grâce au soutien financier des gouvernements fédéral et provincial. « L'appui des gouvernements demeure essentiel pour que notre organisation puisse maintenir son rythme de croissance et poursuivre sa mission, au plus grand bénéfice des entreprises canadiennes et de notre économie. Les sommes sont injectées directement dans les projets liés aux besoins identifiés auprès de l'industrie, et principalement des PME », a indiqué M. Roy.

À PROPOS DE L'INO

Concepteur et développeur de technologies de premier plan, l'INO est le plus important centre d'expertise en optique/photonique à vocation industrielle au Canada. Chef de file international dans son domaine, elle a créé, à ce jour, plus de 5 000 solutions sur mesure pour le compte d'entreprises québécoises et canadiennes œuvrant dans divers secteurs d'activité.
www.ino.ca

SOURCE INO (INSTITUT NATIONAL D'OPTIQUE)

Renseignements :

Sylvie Patry
Conseillère
Le Cabinet de relations publiques NATIONAL
Tél. : 418-648-1233
Courriel : spatry@national.ca

Profil de l'entreprise

INO (INSTITUT NATIONAL D'OPTIQUE)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.