Développons avec vision - Québec doit maximiser les retombées

SHERBROOKE, QC, le 18 nov. 2011 /CNW Telbec/ -« Développons avec vision!», voilà le message lancé au gouvernement à propos du Plan Nord par les 400 délégués du Syndicat des Métallos réunis en assemblée annuelle depuis mercredi à Sherbrooke.

Les délégués ont pressé le gouvernement d'être plus exigeant envers les compagnies qui exploitent les ressources naturelles du Québec. « Le Plan Nord, c'est un projet stimulant, mais il ne faudrait pas que ce soit un projet décevant », fait valoir le directeur québécois du Syndicat des Métallos, Daniel Roy.

Maximiser les retombées au Québec

Pour l'heure, la plupart des projets miniers annoncés dans le Plan Nord ne prévoient que peu, voire pas du tout, de transformation au Québec. « ArcelorMittal se fait tirer l'oreille pour investir dans son aciérie à Contrecoeur alors qu'elle augmente sa production de 10 millions de tonnes de concentré au Nord, du fer qu'elle ne transforme même plus en boulettes. À Schefferville, c'est rendu qu'on envoie carrément de la terre par bateau, pour produire du concentré de fer ailleurs sur la planète. Ça n'a pas d'allure! Québec doit mettre les points sur les i et exiger de la transformation. On n'est plus à l'heure des mots doux. Les compagnies ne pensent qu'à leurs profits, c'est à l'État de défendre le bien commun », illustre Daniel Roy.

Les Métallos préconisent par ailleurs la création d'un fonds souverain, inspiré de celui institué en Norvège, dans lequel seraient versés les bénéfices liés à l'exploitation des ressources du Plan Nord. « Le Plan Nord prévoit de financer à grands frais des infrastructures, mais l'État n'est pas très gourmand en retour. Les redevances ont bien été augmentées, mais ça reste timide. Québec devrait prendre des parts significatives dans les grands projets miniers. Ça nous appartient collectivement, on doit en bénéficier collectivement, pour assurer le financement de nos programmes sociaux à long terme », poursuit M. Roy.

Le défi de la main-d'oeuvre

Les Métallos mettent par ailleurs en garde le gouvernement et les minières contre la tentation de recourir au programme des travailleurs étrangers temporaires pour développer le Nord, un programme taillé sur mesure pour l'industrie du sable bitumineux en Alberta. Celui-ci prévoit l'embauche de travailleurs étrangers pour une durée maximale de 4 ans, sans mécanisme systématique d'accès à la résidence permanente. « Il faut qu'on se comprenne bien, nous sommes favorables à l'immigration, dans la mesure où les gens viennent faire leur vie et élever leur famille ici. Mais le programme de Harper fait venir des travailleurs précaires qui peuvent être renvoyés à l'étranger selon l'humeur du patron », ajoute Daniel Roy.

Les Métallos estiment que le gouvernement doit miser sur la formation des jeunes et les programmes d'appoint pour les travailleurs d'autres secteurs intéressés par l'exploitation minière, autant dans les institutions d'enseignement que les entreprises.

« Le Plan Nord, on est prêts à embarquer, mais à condition que ça se fasse avec vision, dans le respect de l'environnement, des communautés locales et en pensant à ce que ça donne aux Québécois, maintenant et pour l'avenir », a conclu le directeur québécois des Métallos. 

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques (mines, métallurgie, fabrication industrielle, sécurité, hôtellerie, restauration, camionnage, taxi…).

SOURCE SYNDICAT DES METALLOS (FTQ)

Renseignements :

Source :     Syndicat des Métallos (FTQ)
   
Renseignements :              
Clairandrée Cauchy, 514 774-4001 ccauchy@metallos.ca
Responsable des communications (Métallos)

Profil de l'entreprise

SYNDICAT DES METALLOS (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.