Développement durable: l'Université de Sherbrooke atteindra les cibles de Kyoto



    SHERBROOKE, QC, le 8 oct. /CNW Telbec/ - L'Université de Sherbrooke se
dote aujourd'hui d'un des plus ambitieux plan d'action en développement
durable dans le milieu universitaire québécois et canadien afin de concrétiser
sa politique de développement durable adopté en 2005. L'Université s'engage
ainsi à consacrer au-delà de 3,5 M$ par année pour notamment accroître
davantage son efficacité énergétique, continuer d'offrir aux étudiants le
libre accès aux autobus de la Société de transport de Sherbrooke et atteindre
les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre prévus au
Protocole de Kyoto.
    Découlant d'une vaste consultation menée par le comité de développement
durable, les quelque 110 mesures viendront fixer des balises pour intégrer les
pratiques durables dans les programmes d'enseignement et de recherche, les
projets immobiliers, les événements et les habitudes de transport. Ce plan
d'action place ce concept au centre des priorités stratégiques de
l'Université, comme l'explique le professeur Alain Webster, vice-recteur à
l'administration et au développement durable. "Tous les secteurs de la vie
universitaire sont ciblés. On parle ici de 110 objectifs et actions regroupés
en 9 chantiers. Que ce soit la réduction de l'emprunte écologique,
l'intégration du développement durable aux activités ou encore le déploiement
d'un coeur piétonnier au Campus principal, toutes les mesures sont
essentielles", précise-t-il.
    Le vice-recteur Webster explique que toutes ces mesures rigoureusement
budgétées permettront d'atteindre à la fois les objectifs de développement
durable et les objectifs financiers. "Dans un contexte où le coût de l'énergie
est en croissance, plusieurs de ces investissements seront non seulement
entièrement récupérés, mais ils nous permettront de réaliser des gains
substantiels."

    Intégrer dans la mission universitaire

    Le plan d'action vise dans un premier temps l'intégration de ce concept
dans la mission d'enseignement et de recherche de l'Université. Ainsi, les
notions de développement durable seront intégrées dans tous les programmes de
baccalauréats et de maîtrises professionnelles au cours des prochaines années
et de nouveaux programmes de bourses d'excellence seront offerts aux
étudiantes et étudiants oeuvrant dans ce domaine aux cycles supérieurs.

    Au-delà de Kyoto

    La réduction de la consommation d'énergie figure parmi les engagements
prioritaires, en continuité aux actions mises en place depuis plusieurs
années. "Grâce à nos investissements stratégiques, l'Université devrait
atteindre la cible de réduction des gaz à effets de serre du Protocole de
Kyoto à la fin de la présente année universitaire, signale Alain Webster. Et
l'objectif est d'aller encore plus loin." La stratégie vise tant la
performance énergétique des immeubles que le recours aux énergies
renouvelables et à la géothermie.
    Une gestion de l'eau intégrée représente un autre chantier prioritaire,
avec un objectif de réduction de 50 % par rapport au niveau de consommation de
l'an 2000. Sur le plan de la récupération, un taux de valorisation de 80 % est
visé, soit le niveau performance du programme "Ici, on recycle". L'approche
comprend notamment l'utilisation exclusive de papier recyclé à 100 % pour
l'ensemble de l'usage standard combinée à une cible de réduction de 10 % de la
consommation annuelle totale dès l'an prochain ainsi que l'élimination de la
vaisselle jetable et non valorisable dans les services alimentaires dès
l'automne.

    Un Centre d'expertise régional voué à l'éducation au développement
    durable

    L'Université veut également mettre sur pied un centre d'expertise
régional voué à l'éducation au développement durable. Riche de son expertise
dans ce domaine, l'Université souhaite accroître cette collaboration à tous
les niveaux d'enseignement en Estrie en conformité avec les objectifs de la
décennie de l'éducation en vue du développement durable des Nations-Unies.

    Un coeur piétonnier pour remplacer les stationnements

    L'une des mesures les plus remarquées de ce plan d'action sera la
transformation du centre du Campus principal de Sherbrooke en un nouveau coeur
piétonnier. D'ici l'an prochain, on fermera les stationnements du centre du
campus pour les remplacer par un nouvel espace vert comportant une centaine
d'arbres et d'arbustes indigènes, du mobilier urbain et des bassins d'eau
alimentés par les eaux de pluie. Ces mesures auront pour effet de déplacer les
véhicules à la périphérie du coeur du campus et de valoriser les autres formes
de transport, comme l'autobus et le vélo. La transformation du coeur
piétonnier sera financée par des dons privés via La Fondation de l'UdeS.
    Le plan d'action prévoit davantage de pistes cyclables, de meilleurs
aménagements piétonniers ainsi que le renouvellement de l'entente avec la
Société de transport de Sherbrooke donnant aux étudiants le libre accès au
transport collectif. Pour encourager le transport durable, l'Université a
ajouté des vélos à assistance électrique au parc de vélos libre-service et
elle acquiert exclusivement des véhicules écoénergétiques, hybrides ou
électriques.




Renseignements :

Renseignements: Caroline Dubois, conseillère en relations médias, (819)
821-8000, poste 63395, Caroline.Dubois4@USherbrooke.ca;
www.USherbrooke.ca/medias


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.