Développement de la filière éolienne - LE PARTI QUEBECOIS RECLAME PLUS DE CONTENU QUEBECOIS



    QUEBEC, le 27 juin /CNW Telbec/ - Le député de Jonquière et porte-parole
du Parti Québécois en matière d'énergie, Sylvain Gaudreault, a transmis
aujourd'hui ses commentaires au ministère des Ressources naturelles
relativement au projet de règlement publié dans la Gazette officielle du
Québec concernant le prochain appel d'offres de deux blocs de 250 mégawatts
d'énergie éolienne, l'un réservé aux projets autochtones et l'autre à des
projets communautaires.
    Dans ses commentaires, le député de Jonquière juge que la cible à 60 % de
contenu québécois est insuffisante. "Il s'agit d'un jeu d'illusion. Quand on
regarde attentivement la répartition des coûts dans la fabrication et
l'installation d'une éolienne, on observe que le 60 % est atteint avec la
fabrication du mât, des pales et de l'installation, notamment le béton et
l'acier pour la fixer au sol. Le 60 % ne doit pas être vu comme une cible,
mais plutôt comme un plancher. Une cible de 85 %, par exemple, serait plus
juste", a déclaré Sylvain Gaudreault.
    Le député rappelle que la fabrication des composantes à haute teneur
technologique et les investissements dans la recherche et développement
constituent le véritable enjeu. Il se désole de voir que des entreprises
multinationales ont récemment choisi d'établir des installations de R & D aux
Etats-Unis.
    "Le gouvernement du Parti Québécois a fait le choix de développer, avec
les régions, un créneau d'excellence éolien afin de faire du Québec un pôle
économique et mondial en la matière parce qu'au Parti Québécois, nous croyons
aux capacités des développeurs d'ici. Or, actuellement, le manque de vision et
de fermeté du gouvernement Charest fait en sorte que le Québec est en train de
passer à côté du développement le plus structurant à long terme dans
l'industrie éolienne", a déploré le député de Jonquière.
    Par ailleurs, le porte-parole du Parti Québécois se questionne sur le
prix maximum de 9,5 cents/KWh exigé par le projet de règlement aux
développeurs de projets communautaires pour vendre à Hydro-Québec l'énergie
produit par un parc éolien de 25 MW. Des études de faisabilité démontrent que
la viabilité économique de ce type de projet est compromise à moins de 10,5 ou
11 cents/KWh.
    "Pourquoi le gouvernement impose-t-il un prix plafond à 9,5 cents/KWh?
Agir ainsi, c'est limiter la rentabilité des projets communautaires et c'est
agir en sens contraire de l'objectif visé par l'appel d'offres. Il faut
espérer qu'il ne s'agit pas d'un choix délibéré du gouvernement Charest pour
décourager les communautés afin que ce type de projets ne voient jamais le
jour", a souligné Sylvain Gaudreault.
    Le député de Jonquière demande aussi à ce que le contrôle de propriété
des projets communautaires soit de l'ordre d'au moins 50 % pour la communauté,
identique à ce qui est prévu pour les projets autochtones. "Il s'agit d'une
question d'équité, d'une part, mais d'autre part, il faut s'assurer que les
projets communautaires ne servent pas de simple façade à des grands
promoteurs. Ils ont déjà eu leur appel d'offres", a conclu Sylvain Gaudreault.
    -%SU: RNT
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.