Devant la sérieuse menace qui plane sur l'avenir des aides fiscales aux régions ressources - La Coalition des entreprises pour l'aide fiscale aux régions ressources voit le jour



    QUEBEC, le 8 janv. /CNW Telbec/ - A la suite des représentations faites
par les régions centres au cours des deux derniers mois à l'effet que l'aide
fiscale consentie par le gouvernement aux régions ressources serait
inéquitable, les entreprises des régions ressources ont décidé d'initier un
vaste mouvement et de créer la Coalition des entreprises pour l'aide fiscale
aux régions ressources (CEAFRR).
    "Le but premier de cette nouvelle coalition est bien évidemment de
promouvoir le maintien de cette aide fiscale essentielle à la survie des
entreprises, mais aussi de démystifier le fait que les entreprises des régions
centres visent la mauvaise cible en prétendant que la source de leurs
problèmes provient de l'aide aux entreprises des régions ressources" explique
madame Nancy Charest, avocate et fiscaliste, et porte-parole de la CEAFRR.
    Initiée à la mi-décembre, la Coalition des entreprises pour l'aide
fiscale aux régions ressources enregistre déjà une imposante vague d'appuis.
En moins d'une semaine, une vingtaine d'entreprises ont aussitôt adhéré au
mouvement alors que la Coalition poursuivra et intensifiera ses démarches dès
le retour au travail au début janvier. "Les entreprises des régions ressources
se mobilisent actuellement très rapidement au sein de cette nouvelle coalition
parce que la survie de plusieurs emplois et entreprises passe par le maintien
des programmes d'aide du gouvernement" indique madame Charest.

    Rappelons les faits

    En 2001, au moment de la mise en place par le gouvernement du programme
de mesures fiscales pour les régions ressources, aucune région ne s'est
objectée à cette initiative. Six ans plus tard, certains entrepreneurs des
régions centres ont décidé de mettre sur pied la Coalition des régions pour
l'entraide économique équitable (CREEE) qui demande au gouvernement du Québec
d'abolir carrément les aides fiscales accordées aux régions ressources. Pour
étayer sa position, la CREEE utilise les données d'une étude menée récemment
par la firme KPMG, laquelle rapporte qu'entre 2001-2005, le nombre
d'entreprises dans le secteur manufacturier en régions centrales non
bénéficiaires a chuté de 308, soit une diminution de 3,5 %. En revanche, le
nombre d'entreprises dans les régions ressources a augmenté au même moment de
111 dans le secteur manufacturier, soit une augmentation de 10,3 %.
    "Ce que la CREEE omet volontairement de préciser, c'est qu'au cours de
cette même période, et malgré la création de 111 entreprises dans le secteur
manufacturier, les régions ressources ont vu 216 entreprises fermer leurs
portes alors que 6 451 nouvelles entreprises ont vu le jour dans les régions
centrales tout secteur d'activité confondu, tel que stipulé dans le rapport de
KPMG. Ce rapport qui contient plus de 100 pages établit, de manière générale,
qu'il n'est pas possible de conclure que les régions centrales ont été
indûment affectées par les mesures fiscales aux régions ressources", précise
madame Charest.
    "Depuis septembre dernier, les entreprises des régions centrales sont
tout à coup montées aux barricades pour décrier avec véhémence l'aide fiscale
accordée aux régions ressources, qu'elles qualifient de malavisée,
d'inéquitable et même de cannibalisme économique. Or, selon le rapport de
KPMG, les crédits d'impôt accordés aux régions ressources permettent justement
la parité des coûts d'exploitation des entreprises avec celles des régions
centrales. Sans cette aide, le coût d'exploitation d'une entreprise en région
ressource serait équivalent au coût d'exploitation d'une entreprise de
Montréal. Aucune entreprise en région ne pourrait survivre dans ces
conditions. Et la présidente du conseil du Trésor, Monique Jérôme-Forget, l'a
très bien compris. C'est la raison pour laquelle elle a annoncé, le
20 décembre dernier, une prolongation de trois mois du délai pour commencer
l'exploitation d'une entreprise agréée dans une région admissible afin de
pouvoir bénéficier des crédits d'impôt remboursables accordés dans les régions
ressources. Nous ne pouvons que saluer cette décision de la ministre" ajoute
madame Charest.
    La Coalition des entreprises pour l'aide fiscale aux régions ressources
est, bien entendu, très sensible aux fermetures d'entreprises qui surviennent
depuis quelque temps dans les régions centrales, mais celles-ci s'attaquent à
la mauvaise cible en pointant du doigt les aides fiscales aux régions
ressources. D'ailleurs, le rapport de KPMG établit clairement que la
concurrence étrangère, le raffermissement de la devise canadienne et la
contre-performance de certains secteurs économiques ont été plus déterminants
que la concurrence d'entreprises bénéficiaires opérant en régions ressources.
Conséquemment, ce n'est pas en modifiant le programme de mesures fiscales aux
régions ressources que les entreprises des régions centrales parviendront à
maintenir leur croissance selon madame Charest.

    Coalition des entreprises pour l'aide fiscale aux régions ressources

    Présidée par monsieur Gino Ouellet, président de Groupe Bois BSL,
entreprise située à Mont-Joli, et secondée par madame Nancy Charest,
porte-parole officielle, la nouvelle Coalition souhaite rallier rapidement le
maximum d'entreprises oeuvrant dans les régions ressources de manière à
s'assurer du plus grand nombre d'appuis possible pour défendre sa position.
    La CEAFRR attend impatiemment les conclusions du rapport Gagné, groupe de
travail sur les aides fiscales aux régions ressources et à la nouvelle
économie, initié par la ministre des Finances du Québec le 30 octobre dernier.
La Coalition espère, bien entendu, que ce rapport démontrera que l'aide
fiscale accordée aux régions ressources est non seulement essentielle mais
fondamentale et qu'elle doit être maintenue, voire bonifiée.

    Les entreprises intéressées à souscrire à la Coalition des entreprises
pour l'aide fiscale aux régions ressources peuvent communiquer avec monsieur
André Légaré au (418) 933-3396 ou par courriel à alegare@andrelegare.com.




Renseignements :

Renseignements: et demande d'entrevue: Annie Germain; Sheila Gagnon,
(418) 660-4627, Cellulaire: (418) 953-9054, Télécopieur: (418) 660-9054,
www.force-g.ca

Profil de l'entreprise

COALITION DES ENTREPRISES POUR L'AIDE FISCALE AUX REGIONS RESSOURCES (CEAFRR)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.