Deux travailleurs sont blessés dont un gravement lors du soulèvement d'une maison: la CSST constate une mauvaise gestion des opérations



    A chaque année, depuis cinq ans, en moyenne 97 travailleurs gaspésiens ou
    madelinots du secteur de la construction se blessent sur un chantier.

    GASPE, QC, le 4 juin /CNW Telbec/ - Un travailleur demeure avec de graves
séquelles physiques et un autre est blessé lorsqu'une maison s'effondre durant
une opération de soulèvement. Le 3 octobre 2008, trois travailleurs de
l'entreprise Roland Bélanger et Fils s'apprêtent à installer le coffrage des
fondations d'un bâtiment résidentiel existant. Au moment où un des empilements
de bois servant de support temporaire du bâtiment est déplacé, la maison chute
et heurte au passage deux des trois travailleurs qui se trouvent sous
celle-ci. A chaque année, depuis cinq ans, en moyenne 97 travailleurs
gaspésiens ou madelinots du secteur de la construction se blessent sur un
chantier.

    Rappel des événements

    Le jour de l'accident, l'équipe de travail doit construire des fondations
sous un bâtiment résidentiel. Lors de l'étape du soulèvement, les travailleurs
érigent des empilements de bois à chaque extrémité des poutres de levage. Pour
permettre de couler la semelle de la fondation, les travailleurs doivent
démonter, puis déplacer un des empilements d'environ un mètre. Au moment où
l'empilement est presque complètement démonté, après avoir soulevé la maison
d'environ trois centimètres pour faciliter le démontage, le bâtiment bascule
en direction des travailleurs. Un des travailleurs se jette sur le dos vers
l'extérieur du bâtiment et évite de se faire heurter par celui-ci. Un autre,
penché vers l'avant, se fait frapper par des pièces qui chutent du dessous du
bâtiment. Enfin, un troisième travailleur se fait coincer et écraser au niveau
de l'abdomen par une partie du bâtiment.

    Mieux identifier les dangers

    L'enquête a permis à la CSST de retenir trois causes pour expliquer cet
accident. Le support, composé d'une assise, d'un vérin manuel et d'une colonne
de mélèze, cède sous la charge du bâtiment. De plus, les chandelles sont
inefficaces pour soutenir la poutre. Enfin, la gestion déficiente de la
prévention pour les opérations de soulèvement vient également expliquer la
chute du bâtiment. Entre autres, l'employeur ne connaissait pas la capacité de
charge des pièces de bois constituant les empilements.

    Prévenir les dangers

    A la suite de cet événement, la CSST a suspendu les travaux de
construction des fondations en raison des dangers d'effondrement du bâtiment.
Le bâtiment a été ensuite démoli de façon mécanique à l'aide d'une pelle
hydraulique. Les travaux de construction des fondations n'ont jamais repris.
    Pour éviter que de tels accidents ne se reproduisent, la CSST informera
les employeurs concernés des dangers de se tenir à proximité d'une charge
retenue par un appareil de levage ou par des structures temporaires. Ces
employeurs seront également informés des mesures à mettre en place pour
éliminer ces dangers.

    Sur les chantiers : Tout faire pour qu'il n'arrive rien !

    Au Québec, le secteur de la construction demeure l'un des plus touchés
par les accidents et les maladies du travail. Pourtant, ces lésions
professionnelles peuvent être évitées par une gestion permanente de la santé
et de la sécurité sur les chantiers. Pour ce faire, l'employeur, le maître
d'oeuvre et les travailleurs doivent faire équipe et participer à
l'identification et au contrôle des dangers. Bref, il faut Tout faire pour
qu'il n'arrive rien ! Le site Web de la CSST (www.csst.qc.ca/construction)
livre des informations supplémentaires sur le plan d'action construction mené
par la CSST.

    
    Source :  Maxime Boucher, communicateur régional
              Direction régionale de la Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine - CSST
              Tél. : 418 368-7800, poste 7852, 1 800 668-6789, poste 7852
    
    -%SU: LBR
    -%RE: 63




Renseignements :

Renseignements: Maxime Boucher, communicateur régional, Direction
régionale de la Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine - CSST, (418) 368-7800, poste
7852, 1-800-668-6789, poste 7852

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.