Deux percées innovatrices pour réduire les décès maternels et néonatals en Afrique subsaharienne

Le partenariat Sauver des vies à la naissance appuie des idées audacieuses provenant d'innovateurs motivés par la perte tragique d'un proche pour sauver la vie de femmes et de nouveau-nés

OTTAWA, le 22 nov. 2011 /CNW/ - Bien que le Kényan Sam Agutu et le Nigérian Aminu Gamawa proviennent de pays et de milieux différents, ils partagent le même engagement passionné - sauver la vie des femmes qui accouchent et assurer aux nourrissons un départ en bonne santé. Les deux hommes ont subi la perte d'une femme qui occupait une place importante dans leur vie. La sœur d'Agutu est décédée en accouchant, en route vers l'hôpital. La mère de Gamawa est aussi décédée en accouchant. Les deux hommes affirment que ces décès n'avaient aucune raison de survenir si de meilleurs soins avaient été disponibles. Ils ont canalisé ces pertes dévastatrices en une puissante motivation à améliorer les chances de survie des femmes et de leurs bébés.

« Ces deux idées audacieuses, susceptibles d'avoir un grand impact, sont un témoignage de reconnaissance envers les êtres chers que ces innovateurs ont perdus lors d'un accouchement », a dit Peter A. Singer, chef de la direction de Grands Défis Canada. « La mort de ces proches n'était pas inévitable, et ces innovations visent à prévenir que d'autres femmes meurent inutilement lors d'un accouchement ».

Le groupe kényan de Sam Agutu, Changamka Microhealth, de Nairobi, se propose de distribuer des coupons électroniques au moyen des téléphones cellulaires pour inciter les femmes à obtenir des soins durant la grossesse et à l'accouchement. Dans les régions éloignées, les coûts des soins de santé et la distance à franchir pour se rendre à une clinique constituent des obstacles pour les femmes. Les coupons électroniques peuvent être utilisés pour couvrir le coût des soins prénatals et les frais des déplacements.

« La recherche montre que l'absence de soins est l'une des principales causes de mortalité maternelle dans le monde en développement. Les mères qui se rendent à leurs consultations prénatales et qui accouchent à l'hôpital ont infiniment plus de chances de survivre que celles qui ne le font pas », affirme Sam Agutu, de Changamka Microhealth. « Nous utiliserons l'aide du programme Sauver des vies à la naissance pour valider l'efficacité des coupons électroniques, mener une campagne d'information par SMS et offrir une subvention de déplacement afin d'inciter les femmes enceintes à obtenir des soins de santé ».

Le Development Research and Projects Centre du Nigéria mise sur la persuasion et l'expérience pour changer les attitudes des leaders d'opinion islamiques dans les États musulmans du Nord du pays. Le projet mettra à contribution le pouvoir de persuasion des leaders islamiques progressistes pour faire évoluer l'opinion des leaders traditionnels.

« Le projet du Development Research and Projects Centre cible les leaders religieux en vue de les amener à changer leurs messages négatifs au sujet des soins maternels et néonatals », souligne Aminu Gamawa, boursier en mécanismes de développement du leadership au Development Research and Projects Centre. « Nous voulons améliorer les chances de survie des femmes et des enfants dans le Nord du Nigéria, où l'on enregistre l'un des taux de décès maternel et néonatal les plus élevés au pays et dans le monde ».

Chaque programme recevra une subvention de démarrage de 250 000 $ du partenariat Sauver des vies à la naissance, qui regroupe Grands Défis Canada, l'USAID, le gouvernement de la Norvège, la Fondation Bill & Melinda Gates et la Banque mondiale.

« Avec le soutien et le leadership du gouvernement du Canada, cette initiative innovatrice de Grands Défis Canada appuie nos efforts dans le domaine de la santé maternelle et infantile. Je félicite les partenaires de Sauver des vies à la naissance pour leur engagement », a déclaré l'honorable Beverley J. Oda, ministre de la Coopération internationale.

« Pour obtenir des résultats exceptionnels au niveau de la santé de femmes et d'enfants qui n'ont jamais mis les pieds à l'hôpital, nous devons mettre à profit la créativité d'innovateurs et de partenaires de partout dans le monde », a affirmé Rajiv Shah, administrateur de l'USAID. « Ce faisant, nous pouvons accroître l'efficience, la viabilité et l'efficacité de notre travail ».

« Grands Défis Canada est fier de collaborer au consortium qu'il forme avec ses partenaires, le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour appuyer ce travail très important en Afrique subsaharienne », a souligné Joseph L. Rotman, président du conseil de Grands Défis Canada, « Il faut des innovations audacieuses de tous genres pour susciter des changements fondamentaux sur le plan de la santé et du bien-être des femmes et des nouveau-nés ».

Pour en savoir plus sur l'initiative Sauver des vies à la naissance : Un Grand Défi pour le développement et sur les innovations, visitez le site www.savinglivesatbirth.net.


SOURCE Grand Challenges Canada

Renseignements :

Personnes-ressources :

Grands Défis Canada : Lyn Whitham : lyn.whitham@grandchallenges.ca
USAID : Ryan Cherlin : rcherlin@usaid.gov
Gouvernement de la Norvège : Lars Grønseth : lagr@norad.no
Fondation Bill & Melinda Gates : media@gatesfoundation.org
Banque mondiale : Melanie Mayhew : mmayhew1@worldbank.org

Profil de l'entreprise

Grand Challenges Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.