"Deux miracles se sont produits dans ma famille : j'ai donné naissance à une adorable petite fille et je suis encore en vie." - Stephanie Christink, transfusée



    UN SANG SECURISE POUR UNE MATERNITE SANS RISQUE - DES VOIX S'UNISSENT
    POUR REMERCIER LES DONNEURS DU MONDE ENTIER

    OTTAWA, le 14 juin /CNW Telbec/ - Une femme dont la grossesse s'est
parfaitement déroulée peut néanmoins mourir dans les deux heures suivant son
accouchement des suites d'une hémorragie post-partum. Dans le monde, un
demi-million de femmes meurent chaque année durant leur grossesse. Environ le
quart de ces décès pourraient être évités si ces femmes avaient accès à des
réserves de sang sécuritaires. Notons que le pourcentage de femmes qui meurent
des suites d'une hémorragie grave pendant ou après l'accouchement est de 34 %,
en Afrique, de 31 %, en Asie, et de 21 %, en Amérique latine et dans les
Caraibes. Le thème choisi cette année par l'Organisation mondiale de la Santé
(OMS), "Un sang sécurisé pour une maternité sans risque", souligne l'urgence
de prévenir ces décès évitables.
    "Si la tendance actuelle se poursuit, nous ne réussirons pas à atteindre
le cinquième Objectif du Millénaire pour le développement, c'est-à-dire de
réduire le taux de mortalité maternelle de trois quarts d'ici 2015, affirme la
Dre Margaret Chan, directrice générale de l'OMS. Nous devons exploiter tous
les outils dont nous disposons pour éviter cet échec."
    Le 14 juin est la Journée mondiale du don de sang, que la Société
canadienne du sang et Héma-Québec accueillent cette année à Ottawa. Bien que
le Canada ait l'un des taux de mortalité maternelle les plus faibles dans le
monde, en partie grâce à ses réserves de sang sécuritaire, les femmes
canadiennes ne sont pas à l'abri de complications lors d'une grossesse ou d'un
accouchement. Comme bien d'autres personnes, elles comptent donc sur
l'altruisme des donneurs de sang et de composants sanguins.
    Peu de gens, cependant, se rendent véritablement compte que le sang des
donneurs peut aider des mères ou leur enfant. Un sondage réalisé récemment par
Ipsos-Reid révèle en effet que seulement 4 % des Canadiens et des Canadiennes
citent la grossesse et l'accouchement au nombre des champs d'utilisations du
sang et des produits sanguins. Or, il n'est pas rare que l'on ait besoin de
sang pendant la grossesse, une femme sur huit, au Canada, devant recevoir des
produits sanguins pour assurer la sécurité de son nouveau-né en cas
d'incompatibilité sanguine. De nombreuses autres femmes doivent quant à elles
recevoir d'urgence des transfusions en raison de complications lors de
l'accouchement. "Pendant la grossesse, la vie de jeunes femmes par ailleurs en
bonne santé et de leur enfant peut parfois être menacée, et lorsque ces
personnes ont besoin de sang ou de produits sanguins, elles en ont besoin
immédiatement, souligne le Dr Graham Sher, chef de la direction à la Société
canadienne du sang. Grâce à la bienveillance des donneurs, ces produits
sanguins sont accessibles au moment où ces femmes ou leur enfant en ont
besoin."
    Stephanie Christink est une mère d'Ottawa qui doit la vie aux donneurs de
sang. Après une grossesse sans histoire et un accouchement sans problèmes en
février 2006, sa tension artérielle a soudainement chuté, et elle perdait
conscience par moments. Les médecins de l'hôpital Queensway Carleton lui ont
transfusé de nombreuses unités de sang et de produits sanguins avant de
l'opérer d'urgence d'une déchirure de 10 cm à l'utérus. Heureusement,
Mme Christink s'est complètement rétablie.
    Merryl Nteme est également reconnaissante d'être encore en vie.
Lorsqu'elle était enfant, au Gabon, en Afrique, on lui a appris qu'elle était
atteinte d'anémie falciforme héréditaire et qu'elle devrait recevoir
régulièrement des transfusions de sang pour survivre. Après avoir quitté sa
famille pour venir s'établir au Québec et y étudier en administration, elle a
décidé de fonder une famille. Pendant sa grossesse et lors de son
accouchement, par césarienne, elle a dû recevoir des transfusions sanguines.
Par contraste, sa soeur de Mme Nteme, qui était également atteinte d'anémie
falciforme, n'a jamais quitté le Gabon. Elle est malheureusement décédée parce
qu'elle n'avait pas accès aux produits sanguins nécessaires pour son
traitement.
    A l'occasion des célébrations qui auront lieu au parc Major's Hill, à
Ottawa, ces deux mères raconteront leur histoire émouvante et se joindront aux
dignitaires invités et aux ministres de la Santé du Canada pour remercier de
façon toute particulière les millions de donneurs de sang bénévoles de toute
la planète.
    Les participants aux célébrations auront également la chance de voir et
d'entendre la première interprétation en direct d'une nouvelle chanson
inspirante intitulée C'est ensemble qu'on brillera. Comme lors de
l'enregistrement de Tears Are Not Enough, en 1985, pour soulager la faim en
Ethiopie, des artistes et musiciens canadiens bien connus ont participé à la
production de C'est ensemble qu'on brillera, qui est une façon de dire merci
aux donneurs de sang du monde entier pour leur contribution vitale.
    A tout instant, quelqu'un au Canada a besoin de sang ou d'un produit
sanguin. Chaque année, ce sont des centaines de milliers de personnes qui
reçoivent en effet des produits sanguins à la suite d'un accident, lors d'une
opération urgente ou dans le cadre du traitement d'un cancer, de brûlures, de
complications lors d'un accouchement ou d'une naissance prématurée, de
l'hémophilie et d'autres maladies du sang. Le maintien d'un approvisionnement
en sang adéquat repose entièrement sur la générosité de personnes qui
n'hésitent pas à partager ce qu'elles ont de plus précieux : leur bonne santé.
    La Journée mondiale du don de sang a été instituée officiellement en 2005
par l'Assemblée mondiale de la Santé. L'Afrique du Sud, le Royaume-Uni et la
Thailande en ont été les premiers hôtes. Cet événement annuel est parrainé
conjointement par l'Organisation mondiale de la santé, la Société
internationale de transfusion sanguine et la Fédération internationale des
organisations de donneurs de sang. Au Canada, la Journée mondiale du don de
sang est l'occasion d'honorer et de remercier les 400 000 personnes qui,
chaque année, donnent du sang et d'encourager les autres à suivre leurs pas.
Signalons que la Société canadienne du sang doit recruter 85 000 nouveaux
donneurs cette année pour pouvoir continuer de répondre à la demande
croissante de produits sanguins.

    A propos de la Société canadienne du sang

    La Société canadienne du sang est un organisme de bienfaisance national
sans but lucratif dont la mission consiste à gérer, d'une part,
l'approvisionnement en sang dans l'ensemble des provinces et des territoires,
sauf au Québec, et, d'autre part, le Registre de donneurs non apparentés de
moelle osseuse. Forte de son équipe de quelque 4 800 employés et 17 000
bénévoles, elle assure le fonctionnement de 40 établissements permanents de
collecte et organise plus de 20 000 collectes de sang par année. La Société
canadienne du sang est une organisation non gouvernementale dont les activités
sont financées par les ministères provinciaux et territoriaux de la Santé et
réglementées au niveau fédéral par Santé Canada. Pour de plus amples
renseignements, rendez-vous à l'adresse sang.ca/celebrons.

    A propos d'Héma-Québec

    Créée en septembre 1998, Héma-Québec a pour mission de fournir avec
efficience des composants et substituts sanguins, des tissus humains et du
sang de cordon sécuritaires, de qualité optimale et en quantité suffisante
pour répondre aux besoins de la population québécoise; et d'offrir et de
développer une expertise, des services et des produits spécialisés et
novateurs dans les domaines de la médecine transfusionnelle et de la greffe de
tissus humains.
    Héma-Québec, c'est 1 300 employés, quelque 3 000 jours de collectes de
sang et plus de 300 000 donneurs de sang par année, 16 000
partenaires-bénévoles et 400 000 produits sanguins livrés annuellement aux
hôpitaux du Québec pour subvenir aux besoins des malades. Pour en savoir plus,
rendez-vous à l'adresse www.hema-quebec.qc.ca.

    A propos de la chanson "C'est ensemble qu'on brillera"

    Plusieurs artistes talentueux ont participé à l'enregistrement de la
chanson "C'est ensemble qu'on brillera" : Liberty Silver, deux fois gagnante
d'un prix Juno; Giorgia Fumanti, chanteuse classique puisant son inspiration
dans divers styles musicaux; Amanda Martinez, chanteuse de jazz latin; Edwin
et Mista D, chanteurs de rock alternatif (The Salads); Sophie Berkal-Sarbit,
une jeune chanteuse qui, à 16 ans, fait déjà sensation dans le monde du jazz;
Dru (In Essence), chanteur de R&B et de hip hop de premier plan; les membres
du spectacle We Will Rock You, ainsi que les Renee Rowe Singers. La chanson a
été écrite et produite par le parolier et producteur de renom Eric Mercury,
co-produite et arrangée par Eddie Bullen, gagnant d'un prix Juno, et co-écrite
par Brenda Russell, qui connaît un grand succès sur Broadway (The Color
Purple). C'est Thelonious Monk III qui tient la batterie, accompagné du grand
jazzman canadien Bill King, à l'orgue, d'Etric Lyons (Kush), à la basse, de
Joaquin Nunez Hidalgo (Hilario Duran), aux percussions, et d'Elliott Randall,
à la guitare (Steely Dan).

    Avis aux rédacteurs et chefs des nouvelles :

    La chanson hommage "C'est ensemble qu'on brillera" et d'autres documents
peuvent être téléchargés aux adresses www.sang.ca et www.hema-quebec.qc.ca

    Des photos de l'événement seront diffusées par l'entremise de Canada News
Wire entre 14 h et 15 h HNE.

    Le rouleau B des célébrations entourant la Journée mondiale du don de
sang sera diffusé par satellite à la date, à l'heure et aux coordonnées
suivantes :

    
    Date :                            Jeudi 14 juin
    Heure :                           15 h à 15 h 30 HNE
    Satellite :                       Anik F2, bande C, transpondeur 1B
    Fréquence verticale descendante : 3740
    Canaux audio :                    6,2 et 6,8
    

    /AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo
    accompagnant ce communiqué est disponible dans l'Archive photographique
    CNW et archivée à l'adresse http://photos.newswire.ca. Des images
    archivées sont aussi disponibles sur le site Web de l'Archive
    photographique CNW, à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images
    sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/




Renseignements :

Renseignements: pour les médias: Anne Trueman, Chef, Relations avec les
médias, Société canadienne du sang, (613) 739-2538, Cell.: (613) 295-5622, 
anne.trueman@blood.ca; Michel Thisdel, Directeur des communications par
intérim, Héma-Québec, 1-888-666-HEMA (4362), poste 318, Cell.: (514) 234-1071,
Michel.Thisdel@hema-quebec.qc.ca

Profil de l'entreprise

Société canadienne du sang

Renseignements sur cet organisme

Héma-Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.