Deux milliards par année dans l'économie de Montréal - Premier portrait statistique de l'économie sociale



    MONTREAL, le 20 oct. /CNW Telbec/ - L'économie sociale génère
annuellement des revenus de deux milliards de dollars et représente
60 000 emplois directs. Cette économie, qu'on dit parfois marginale, est une
réalité économique incontournable qui contribue de façon significative au
développement de la région. C'est ce que le Portrait statistique de l'économie
sociale de Montréal, lancée conjointement, aujourd'hui, par la CRE de Montréal
et la Chaire de recherche du Canada en économie sociale de l'UQAM, nous
révèle.
    "Depuis que la politique de développement local et régional a été mise en
place par le gouvernement du Québec en 1997, la CRE de Montréal soutient
activement le développement de l'économie sociale. Elle a été, pendant de
nombreuses années, la seule CRE au Québec à consacrer des ressources
spécifiquement pour l'économie sociale. Elle a été la première à conclure une
entente spécifique de régionalisation permettant de soutenir une quarantaine
de projets structurants pour la région. Vous comprendrez notre fierté d'être
associée aujourd'hui à la réalisation de ce portrait statistique de l'économie
sociale qui intègre définitivement l'économie sociale au paysage économique de
Montréal", a souligné madame Barbe, présidente de la CRE de Montréal.
    "L'économie sociale fait partie de notre vie de tous les jours, elle nous
propose une diversité de biens et de services orientés vers une consommation
responsable et durable qui fait progresser notre collectivité, souvent sans
même que nous ne soupçonnions sa contribution à notre richesse", rappelle
madame Edith Cyr, présidente du comité d'économie sociale de la CRE de
Montréal. En voici quelques exemples :

    
    - vous habitez dans une coopérative d'habitation ;
    - le matin, vous laissez vos enfants au CPE ;
    - au bureau, une entreprise d'impression répond à votre urgence et un
      traiteur de l'économie sociale "alimente" votre réunion de travail ;
      bien sûr, le café de la boîte est équitable ;
    - sur le chemin du retour, des poubelles publiques sont à votre
      disposition et à la maison, le ménage a été fait par une entreprise en
      aide domestique, avec des produits verts ;
    - bien installé à l'ordi, acheté flambant neuf dans une entreprise
      d'insertion, vous recherchez l'horaire du cinéma de quartier, pendant
      que vos "Tanguy" vont se déchainer aux Veillées Trad du Plateau ;
    - en fin de semaine, vous aurez l'embarras du choix entre les activités
      culturelles et de plein air : ballade guidée dans un parc régional ou
      sur le fleuve, festivals, danse, théâtre, musique émergente,
      cirque... ;
    - ce sera après quelques heures de magasinage chez les écodesigners ou
      dans les friperies ;
    - désespéré, votre amoureux ira rejoindre ses chums pour une partie de
      hockey, arborant fièrement le chandail de son équipe de garage, réalisé
      par une équipe de petites mains.
    

    "Ce portrait permet de circonscrire et de mesurer le champ de l'économie
sociale et de le comparer à l'économie prise dans son ensemble ; ce qui en
ressort est avant tout l'ampleur de l'économie sociale à Montréal, avec ses
2 360 employeurs, son volume d'activité économique et la remarquable longévité
de ses établissements, d'un âge moyen de 19 ans", de conclure madame
Marie J. Bouchard, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie
sociale. Chapeauté par un solide comité scientifique, l'étude se fonde sur une
approche conceptuelle et méthodologique innovante et rigoureuse, cohérente
avec les standards des agences statistiques gouvernementales.
    La Chaire de recherche du Canada en économie sociale s'inscrit dans un
domaine d'excellence de l'Université du Québec à Montréal, celui des
innovations sociales et de l'économie sociale. Elle poursuit deux grands
objectifs : rendre compte de l'innovation sociale produite dans l'économie
sociale et ainsi de mieux comprendre sa place et son rôle dans les
transformations sociales et contribuer au renouvellement des connaissances en
matière d'innovations sociales.

    Le comité d'économie sociale de l'île de Montréal est un comité-conseil
de la CRE de Montréal. Il a pour mandat de faire la promotion de l'économie
sociale à Montréal et de favoriser la concertation des acteurs locaux et
régionaux afin d'harmoniser les actions et d'en maximiser les effets.

    La Conférence régionale des élus de Montréal regroupe les leaders
politiques et socioéconomiques de l'île de Montréal. Elle a pour mandat de
favoriser le développement de son territoire par le biais de la concertation
et d'agir comme interlocuteur du gouvernement en matière de développement
régional.




Renseignements :

Renseignements: Linda Lévesque, LCOM Communication, (514) 393-3178,
cell.: (514) 242-8909; Source: Christine Mitton, CRE de Montréal, (514)
842-2400 poste 2222

Profil de l'entreprise

Conférence régionale des élus (CRE) de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.