Desjardins réalise en 2007 la meilleure année de son histoire avec des excédents de 1,1 milliard de dollars et une provision pour ristournes aux membres de 592 millions de dollars, en hausse respectivement de 11 et de 23 %



    
     Toutes les composantes de l'organisation, caisses et filiales, ont
               contribué de façon tangible à ce franc succès.

    Faits saillants financiers

    Excédents avant ristournes aux membres de 273 millions de dollars au
    quatrième trimestre de 2007 et de 1 101 millions de dollars au terme de
    l'exercice 2007.
    Provision pour ristournes de 592 millions de dollars pour l'exercice
    2007, en hausse de 109 millions de dollars ou 22,6 %.
    Excellente performance financière du réseau des caisses avec des
    excédents avant ristournes en hausse de l'ordre de 28 % en 2007.
    Ratio de capitalisation de 1re catégorie toujours parmi les meilleurs de
    l'industrie.
    Rendement sur les capitaux propres de 12,3 % en 2007 contre 12,1 % en
    2006.
    Amélioration du ratio de productivité grâce à un meilleur contrôle des
    coûts et une forte croissance des revenus d'exploitation.
    Actif de 144,1 milliards de dollars, une croissance de 11,6 %.
    Ventes nettes record de Fonds Desjardins de 1,9 milliard de dollars, en
    hausse de 63 % par rapport à 2006, portant l'actif à 12,2 milliards de
    dollars.

    -------------------------------------------------------------------------
                    Pour l'exercice financier       Pour le trimestre
                     terminé le 31 décembre       terminé le 31 décembre
                  -----------------------------------------------------------
                   2007      2006  Variation     2007     2006   Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Excédents
     cumulés
     avant
     ristournes
     aux membres  1 101 M$    988 M$    11,4 %    273 M$   284 M$     (3,9 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision
     pour
     ristournes
     aux membres    592 M$    483 M$    22,6 %    177 M$   135 M$     31,1 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Rendement des
     capitaux
     propres       12,3 %    12,1 %        -     11,8 %   13,3 %         -
    -------------------------------------------------------------------------

    Autres données financières :
    ------------------------------------------
                   2007      2006  Variation
    ------------------------------------------
    Actif         144,1 G$  129,1 G$    11,6 %
    ------------------------------------------
    Capitaux
     propres        9,3 G$    8,6 G$     8,5 %
    ------------------------------------------
    Ratio du
     capital de
     première
     catégorie    14,17 %   14,18 %        -
    ------------------------------------------
    Croissance
     des prêts
     totaux         7,6 %     7,5 %        -
    ------------------------------------------
    Croissance
     des dépôts
     totaux         8,6 %     5,8 %        -
    ------------------------------------------
    Commandites,
     dons et
     bourses
     d'étude         72 M$     64 M$    12,5 %
    ------------------------------------------

    Réalisations marquantes de l'année 2007

        -  Atteinte et même dépassement de la plupart des objectifs de la
           planification stratégique 2006-2008 ;
        -  Excellente rentabilité avec des excédents avant ristournes aux
           membres en hausse de 113 M$ ou 11,4 %, et ce, malgré le contexte
           difficile des marchés financiers au deuxième semestre de 2007 ;
        -  Présence dominante au Québec avec des parts de marché, au
           31 décembre 2007, de 39,2 % dans le crédit hypothécaire
           résidentiel, 42,5 % dans le crédit agricole et 44,1 % dans
           l'épargne bilan des particuliers ;
        -  Percée importante dans le développement pancanadien avec, entre
           autres, la conclusion de la transaction d'un partenariat
           stratégique entre les Fonds NordOuest et les Fonds Ethical de même
           que le développement d'affaires en assurances collectives de
           Desjardins Sécurité financière ;
        -  Ouverture, en janvier 2007, du Carrefour Desjardins et du Centre
           d'affaires Moyenne entreprise Desjardins dans la grande région de
           Montréal ;
        -  Amélioration du ratio de productivité de 2,3 % grâce à un meilleur
           contrôle des coûts et une forte croissance des revenus
           d'exploitation, notamment dans le réseau des caisses ;
        -  Réalisation de synergies financières et opérationnelles à
           l'échelle du Mouvement de plus de 175 millions de dollars, un
           dépassement notable de l'objectif ;
        -  Poursuite du programme de titrisation de créances hypothécaires
           qui atteint un montant de près de 3,0 G$ depuis septembre 2005.

    Résultats du quatrième trimestre de 2007
    

    LEVIS, QC, le 3 mars /CNW Telbec/ - Au terme du quatrième trimestre se
terminant le 31 décembre 2007, le Mouvement des caisses Desjardins, le plus
important groupe financier intégré de nature coopérative au Canada, annonce
des excédents cumulés avant ristournes aux membres de 273 millions de dollars
par rapport à 284 millions de dollars au trimestre correspondant de 2006. Le
rendement des capitaux propres, soit les excédents avant ristournes aux
membres sur les capitaux propres moyens, s'établit à 11,8 % en comparaison de
13,3 % au trimestre correspondant de 2006.
    "En dépit de cette légère baisse et compte tenu du contexte difficile des
marchés financiers, nous sommes très satisfaits des résultats de ce quatrième
trimestre. Le réseau des caisses a grandement contribué à la rentabilité du
Mouvement avec une croissance de ses résultats financiers de l'ordre de 17 %
par rapport au trimestre correspondant de l'année dernière. Notre filiale
d'assurance de personnes présente également un apport important à nos
résultats cumulés, en forte hausse de l'ordre de 38 %", a déclaré le président
et chef de la direction du Mouvement des caisses Desjardins, M. Alban
D'Amours.
    Par ailleurs, ces importantes augmentations ont été amoindries par une
variation à la baisse de la juste valeur des placements découlant
d'ajustements de consolidation, présentés au secteur "Autres".
    Quant aux provisions pour ristournes aux membres, elles sont en hausse de
31,1 % pour atteindre 177 millions de dollars au quatrième trimestre
comparativement à 135 millions de dollars au même trimestre de 2006.
    Le revenu net d'intérêt est de 821 millions de dollars, une progression
de 21 millions de dollars ou 2,6 % par rapport au même trimestre de 2006
grâce, notamment, à la croissance du volume d'affaires. Les primes d'assurance
et les primes de rentes ont augmenté respectivement de 74 millions de dollars
(ou 8,3 %) et de 16 millions de dollars (ou 21,3 %), ce qui a engendré une
hausse globale des primes nettes d'assurance de 90 millions de dollars ou
9,7 % par rapport au quatrième trimestre de 2006. Pour ce qui est des autres
revenus, ils ont été favorisés par deux gains non récurrents décrits plus bas,
par l'augmentation de 15 millions de dollars ou 9,4 % des revenus liés aux
services de courtage, de fonds de placement et de fiducie ainsi que par une
progression de 12 millions de dollars ou 13,2 % des revenus de commissions sur
prêts et cartes de crédit. De plus, les autres revenus ont bénéficié d'une
augmentation des revenus de placement de 118 millions de dollars attribuable à
la variation favorable de la juste valeur des placements.
    Globalement, le revenu total du Mouvement des caisses Desjardins s'élève
à 2 687 millions de dollars au quatrième trimestre de 2007, une hausse de 170
millions de dollars ou 6,8 % comparativement au trimestre correspondant de
2006.
    La charge de provisions pour pertes sur créances du quatrième trimestre
de 2007 se chiffre à 65 millions de dollars par rapport à 45 millions de
dollars un an plus tôt.
    Les dépenses liées aux sinistres, prestations, rentes et variations des
provisions d'assurance s'établissent à 1 063 millions de dollars au dernier
trimestre de 2007, une augmentation de 184 millions de dollars ou 20,9 % par
rapport au trimestre correspondant de l'année 2006, augmentation qui découle
de la variation positive de la juste valeur des placements.
    En ce qui a trait aux frais autres que d'intérêt, ils totalisent
1 242 millions de dollars, soit une augmentation de 46 millions de dollars ou
3,8 % par rapport au quatrième trimestre de l'année dernière, reflétant le bon
contrôle exercé sur les frais d'exploitation.
    Enfin, le quatrième trimestre de 2007 a également été marqué par la
comptabilisation de deux gains importants qui ont plus que compensés la
dévaluation associée au dossier du papier commercial adossé à des actifs émis
par des tiers (PCAA non bancaire).

    Eléments marquants du trimestre

    Gains non récurrents comptabilisés au quatrième trimestre de 2007 au
    secteur d'activités Particuliers et entreprises

    Restructuration mondiale de VISA

    Dans le cadre d'une restructuration mondiale conclue le 3 octobre 2007,
l'Association Visa Canada, Visa USA Inc. et Visa International Service
Association sont devenues des filiales d'une nouvelle entité mondiale appelée
Visa Inc. En échange de sa participation à titre de membre de l'Association
Visa Canada, la Fédération des caisses Desjardins du Québec a reçu des actions
de la nouvelle entité et a, en conséquence, constaté un gain de 72 millions de
dollars (64 millions de dollars après impôts). Ce montant a été établi à la
suite d'une évaluation indépendante et de la détermination du nombre d'actions
attribuées à la Fédération; il pourra faire l'objet d'un ajustement selon le
pourcentage final de la participation de la Fédération dans Visa Inc.

    Fonds NordOuest et Fonds Ethical

    Rappelons qu'au troisième trimestre de 2007, le Mouvement Desjardins et
les credit unions des provinces du Canada, ont mis en commun leurs forces,
leurs ressources et leurs réseaux de distribution pour accélérer la croissance
des Fonds NordOuest et des Fonds Ethical. Ce partenariat stratégique entre
deux systèmes coopératifs canadiens a entraîné la création d'une firme
nationale de fonds communs de placement, dotée d'un actif sous gestion de
5,5 milliards de dollars, appelée à devenir l'une des entreprises de fonds de
placement affichant la croissance la plus rapide au pays. La création de ce
partenariat en 2007 a permis d'enregistrer un gain de 45 millions de dollars
avant impôts (37 millions de dollars après impôts) au quatrième trimestre de
2007.

    Dossier du PCAA non bancaire

    Depuis le mois d'août 2007, il n'est plus possible de transiger des
titres de papier commercial adossé à des actifs émis par des tiers, le PCAA
non bancaire, en raison d'un moratoire décrété sur ces titres, dans le cadre
de ce qui a été convenu d'appeler la Proposition de Montréal. Rappelons la
prise en charge d'actifs détenus sous forme de PCAA non bancaire, au deuxième
semestre, dans le but de mettre les membres et clients à l'abri du climat
d'incertitude prévalant sur les marchés. Le 23 décembre 2007, le comité
pancanadien des investisseurs, chargé de trouver une solution à cette
problématique, a annoncé une entente de principe sur la restructuration
globale des titres de PCAA non bancaire et ce, moyennant certaines conditions.
Le comité a également indiqué qu'il prévoit que la restructuration sera
complétée en mars 2008.
    Compte tenu des nouveaux éléments de l'entente de principe du 23 décembre
et de l'évolution des marchés financiers, le Mouvement Desjardins a procédé à
une nouvelle évaluation des titres de PCAA non bancaire qu'il détenait au
31 décembre 2007. Ainsi, il en résulte une dévaluation de 116 millions de
dollars (79 millions de dollars après impôts) inscrite au cours du quatrième
trimestre et s'ajoutant à celle annoncée au terme du troisième trimestre de
2007.
    Globalement, une baisse totale de valeur de l'ordre de 16 % ou
273 millions de dollars (186 millions de dollars après impôts) a été
comptabilisée au deuxième semestre de 2007 relativement à ce dossier. Au
31 décembre 2007, le montant de PCAA non bancaire détenu directement par le
Mouvement Desjardins s'élevait à 1,7 milliard de dollars, exclusion faite des
titres détenus dans le cadre des activités d'investissement associées à
certains produits d'épargne à capital garanti.
    Malgré cela, le Mouvement Desjardins jouit toujours d'une excellente
capitalisation et son ratio de capital de première catégorie se situe à un
niveau d'environ 450 points de base au dessus de la médiane des grandes
banques canadiennes.

    Résultats de l'exercice 2007

    Au terme de l'exercice terminé le 31 décembre 2007, le Mouvement des
caisses Desjardins déclare des excédents cumulés avant ristournes aux membres
de 1 101 millions de dollars par rapport à 988 millions de dollars en 2006,
soit une hausse de 113 millions de dollars ou 11,4 %. Le rendement des
capitaux propres s'établit à 12,3 % par rapport à 12,1 % en 2006. En excluant
l'impact des éléments non récurrents de l'année et les gains non récurrents du
quatrième trimestre de 2007, les excédents cumulés avant ristournes aux
membres s'établiraient à 1 186 millions de dollars, en progression de 20,0 %
et le rendement des capitaux propres s'élèverait à 13,3 %.
    La provision pour ristournes aux membres, comptabilisée pour l'année
2007, s'élève à 592 millions de dollars, en comparaison de 483 millions un an
plus tôt, un accroissement substantiel de 22,6 %. De plus, un montant de
72 millions de dollars, soit 8 millions de dollars de plus que l'année
précédente, a été retourné à la collectivité sous forme de commandites, de
dons et de bourses d'études.
    "Force est de constater que les efforts visant l'amélioration de la
performance de l'ensemble de notre organisation donnent des résultats de plus
en plus tangibles, et ce, malgré un environnement financier qui, en 2007, a
notamment été affecté par une sévère crise de liquidités, a affirmé
M. D'Amours. Toutes les composantes de notre groupe financier intégré de
nature coopérative avec, au premier plan, le réseau des caisses, ont contribué
à ce succès et permis à Desjardins de réaliser la meilleure année de son
histoire. Les membres propriétaires des caisses et les collectivités où elles
sont présentes en bénéficieront largement avec le partage d'une somme record
en ristournes, en commandites, en dons et en bourses d'études, reflet d'une
performance coopérative incomparable."
    Rappelons que Desjardins se classe toujours parmi les institutions
financières les mieux capitalisées au Canada; son ratio de capital de première
catégorie atteint 14,17 % au 31 décembre 2007, un niveau supérieur à sa cible
de capitalisation et toujours l'un des meilleurs de l'industrie. Le ratio de
capital total s'élève à 13,59 %, en comparaison de 14,33 % au 31 décembre
2006, en raison notamment du remboursement effectué, le 1er juin 2007, de la
dette subordonnée de série B de Capital Desjardins au montant de 500 millions
de dollars et de la prise en charge au bilan du Mouvement des titres de PCAA
non bancaire au deuxième semestre de 2007.
    L'excellente rentabilité de l'exercice financier de 2007 découle de la
bonne performance financière réalisée par le réseau des caisses et par
l'ensemble des composantes du Mouvement Desjardins. Le secteur "Particuliers
et entreprises" a enregistré une performance financière à la hausse,
bénéficiant d'un accroissement de ses revenus d'exploitation conjugué au bon
contrôle de ses frais d'exploitation. Le réseau des caisses a particulièrement
bien fait avec des résultats financiers en forte progression de l'ordre de
24 %. Il en va de même pour les filiales d'assurance avec des apports aux
résultats cumulés du Mouvement en forte hausse, soit 44,5 % pour la filiale
d'assurance de personnes et 17,8 % pour celle d'assurance de dommages. La
filiale d'assurance de personnes a été favorisée, entre autres, par la
croissance des ventes en assurance collective, une expérience favorable, une
bonne performance de ses placements et une amélioration de ses coûts
unitaires. Pour ce qui est de la filiale d'assurance de dommages, elle a
bénéficié du bon rendement de ses placements et d'une sinistralité favorable.
    Il faut notamment souligner le travail constant de l'ensemble des
composantes du Mouvement afin d'améliorer l'écart entre la croissance des
revenus et celle des dépenses (aussi appelé le levier d'exploitation). Ces
efforts soutenus, conjugués aux effets positifs découlant des travaux portant
sur les synergies financières, immobilières et opérationnelles du Mouvement
Desjardins, ont permis une amélioration globale de la productivité.
    Au chapitre des revenus, le revenu net d'intérêt s'est élevé à
3 245 millions de dollars, en hausse de 164 millions de dollars ou 5,3 %
attribuable, particulièrement, à la progression du volume d'affaires. Quant
aux primes d'assurance, elles ont progressé de 263 millions de dollars ou
7,6 %, alors que les primes de rentes ont reculé de 127 millions de dollars ou
34,1 %, ce qui a eu pour effet d'augmenter de 136 millions de dollars ou 3,7 %
les primes nettes d'assurance comparativement à 2006. Les autres revenus ont
bénéficié de l'inscription des deux gains non récurrents décrits plus haut, de
même que des hausses de 99 millions de dollars ou 16,7 % des revenus liés aux
services de courtage, de fonds de placement et de fiducie ainsi que de
55 millions de dollars ou 16,9 % provenant des revenus de commissions sur
prêts et cartes de crédit.
    Ces progressions importantes ont cependant été neutralisées par un repli
des revenus de placement de 296 millions de dollars découlant principalement
de la diminution de valeur comptabilisée relativement aux modifications
comptables afférentes aux instruments financiers de la société d'assurance de
personnes (une diminution compensée par une baisse équivalente des frais de
sinistres, prestations, rentes et variations des provisions d'assurance) ainsi
que de la dévaluation liée au dossier du PCAA non bancaire.
    Globalement, le revenu total du Mouvement Desjardins atteint
9 635 millions de dollars en 2007, soit une hausse de 2,5 % par rapport à
l'année dernière.
    Les provisions pour pertes sur créances imputées aux résultats s'élèvent
à 197 millions de dollars pour 2007 par rapport à 139 millions de dollars un
an plus tôt. Desjardins continue de présenter une excellente qualité de son
portefeuille de prêts avec un ratio de prêts douteux bruts sur le portefeuille
de prêts bruts de 0,41 %.
    La dépense liée aux sinistres, prestations, rentes et variations des
provisions d'assurance totalise 3 171 millions de dollars pour 2007, soit une
baisse de 171 millions de dollars ou 5,1 % par rapport à 2006. Cela s'explique
par une diminution des activités de rentes, conjuguée à la variation négative
des revenus de placement de la filiale d'assurance de personnes, tel que
mentionné précédemment.
    Les frais autres que d'intérêt, pour leur part, atteignent 4 666 millions
de dollars pour l'année financière de 2007, une hausse limitée de 3,4 % par
rapport à celle de l'exercice précédent, en raison d'un bon contrôle exercé
sur les frais d'exploitation.
    Le ratio de productivité, établi en considérant les frais autres que
d'intérêt sur le revenu total du Mouvement Desjardins, déduction faite des
frais de sinistres et prestations d'assurance, s'est amélioré de 2,3 % et
s'établit à 72,2 % au terme de l'exercice de 2007, par rapport à 74,5 % en
2006, conséquence de l'amélioration du levier d'exploitation. En excluant
l'impact de la dévaluation des titres de PCAA non bancaire comptabilisée comme
réduction des revenus de placement ainsi que les gains non récurrents inscrits
au quatrième trimestre de 2007, le ratio de productivité s'établit à 71,8 %.
    Finalement, l'actif global du Mouvement des caisses Desjardins
s'établissait à 144,1 milliards de dollars au 31 décembre 2007,
comparativement à 129,1 milliards de dollars un an plus tôt, soit une
croissance soutenue de 11,6 % (ou de l'ordre de 14,9 milliards de dollars).
L'expansion du Mouvement s'est poursuivie à un bon rythme, et ce, à la faveur
d'une demande de crédit encore relativement vigoureuse et d'une collecte
d'épargne des plus dynamiques.

    Résultats par secteur d'activité

    Particuliers et entreprises

    Ce secteur regroupe principalement le réseau des caisses du Québec et de
l'Ontario, la Caisse centrale Desjardins, le Fonds de sécurité Desjardins,
Capital Desjardins inc., la Fiducie Desjardins, la Fédération de l'Ontario
ainsi que la Fédération des caisses Desjardins du Québec qui inclut les unités
d'affaires suivantes : Services de cartes Desjardins, Services de fonds de
placement, Services d'ingénierie financière et Services de paie et de
ressources humaines Desjardins.
    Pour le quatrième trimestre terminé le 31 décembre 2007, les excédents
avant ristournes aux membres du secteur Particuliers et entreprises s'élèvent
à 230 millions de dollars par rapport à 204 millions de dollars enregistrés au
trimestre correspondant de 2006. La rentabilité a été affectée par la
comptabilisation d'une baisse de valeur de 96 millions de dollars (65 millions
de dollars après impôts) relative au dossier du PCAA non bancaire, laquelle a
été plus que compensée par les gains non récurrents de 117 millions de dollars
(101 millions de dollars après impôts) comptabilisés au quatrième trimestre de
2007.
    Le revenu total du quatrième trimestre de 2007 a augmenté de 53 millions
de dollars ou 4,4 %. Le revenu net d'intérêt, pour sa part, a crû de
37 millions de dollars ou 4,6 %. En ce qui a trait aux autres revenus, ils ont
augmenté de 16 millions de dollars ou 3,9 % comparativement au trimestre
correspondant de 2006, grâce à des augmentations de 21 millions de dollars des
revenus des services de courtage, des fonds de placement et de fiducie de même
que de 12 millions de dollars des revenus liés aux activités de cartes de
crédit. Soulignons également la comptabilisation des deux gains non récurrents
mentionnés précédemment qui ont cependant été atténués par la dévaluation du
PCAA.
    Pour l'exercice de 2007, les excédents avant ristournes aux membres de ce
secteur atteignent 794 millions de dollars, soit 42 millions de dollars ou
5,6 % de plus que ceux réalisés en 2006. Cette performance financière en forte
hausse est attribuable, entre autres, à la progression des revenus
d'exploitation conjuguée à un bon contrôle des frais. Mentionnons aussi la
rentabilité à la hausse du réseau des caisses ainsi que le franc succès des
ventes de fonds de placement.
    Le revenu total du secteur se chiffre à 4 802 millions de dollars pour
l'exercice de 2007, ce qui représente une hausse de 306 millions de dollars ou
6,8 % comparativement à celui de l'année 2006. Le revenu net d'intérêt s'élève
à 3 271 millions de dollars, soit une augmentation de 180 millions de dollars
ou 5,8 %, attribuable principalement à la croissance du volume d'affaires.
    Les autres revenus s'établissent à 1 531 millions de dollars pour 2007,
soit 126 millions de dollars ou 9,0 % de plus qu'un an plus tôt. Les revenus
découlant des services de courtage, de fonds de placement et de fiducie ont
progressé de 74 millions de dollars, en raison notamment d'une croissance de
l'ordre de 17 % de l'encours des Fonds Desjardins par rapport au 31 décembre
2006. Les revenus provenant des activités de cartes de crédit ont augmenté de
55 millions de dollars grâce à une solide croissance du volume d'affaires en
ce domaine. Enfin, les autres revenus tiennent compte de l'inscription des
deux gains non récurrents décrits plus haut.
    Les provisions pour pertes sur créances imputées aux résultats se
chiffrent à 197 millions de dollars pour l'année 2007 comparativement à
139 millions de dollars un an auparavant. Le ratio des prêts douteux bruts sur
le portefeuille des prêts bruts est, quant à lui, demeuré stable.
    Les frais autres que d'intérêt totalisent 3 445 millions de dollars, une
hausse de 142 millions de dollars ou 4,3 % par rapport à 2006. Près de 65 % de
cette hausse provient de l'augmentation de la dépense des salaires et celle
des avantages sociaux résultant principalement de l'indexation annuelle des
salaires.
    Par ailleurs, la Caisse centrale Desjardins a apporté au secteur
Particuliers et entreprises une contribution de 112,3 millions de dollars pour
l'année 2007, soit 17 % de plus qu'au terme de l'exercice financier 2006.
    Au chapitre des activités de financement, le secteur Particuliers et
entreprises a connu une année des plus remarquables. Au 31 décembre 2007, le
portefeuille de prêts en cours, net de la provision cumulative pour pertes sur
créances, se chiffrait à 94,1 milliards de dollars, en hausse de 8,7 % (ou de
7,5 milliards de dollars) depuis un an. Cette amélioration est surtout
attribuable au bond de 13,8 % (ou de 2,9 milliards de dollars) de l'encours du
crédit qu'il a accordé aux entreprises ainsi qu'aux gouvernements, et qui
totalise 24,2 milliards de dollars au 31 décembre 2007.
    De plus, soulignons que le dynamisme du secteur Particuliers et
entreprises dans le domaine de l'habitation a également contribué à ces bons
résultats. Le rebond inattendu de la construction domiciliaire au Québec, qui
s'est traduit par une hausse de 1,4 % du nombre d'unités mises en chantier en
2007 (48 553 contre 47 877 en 2006), après deux années de baisses
consécutives, conjugué à l'établissement d'un nouveau record de ventes de
maisons existantes (80 338 transactions contre 72 520 répertoriées en 2006),
ont créé un contexte plutôt favorable au développement des affaires du secteur
Particuliers et entreprises. Ce dernier a su profiter de ce climat, comme en
témoigne la croissance annuelle soutenue de 7,4 % (ou de 3,8 milliards de
dollars) de l'encours de ses prêts hypothécaires résidentiels, pour atteindre
un volume de 54,5 milliards de dollars au 31 décembre dernier. Grâce à cette
performance, le secteur a vu sa part de marché dans ce domaine se bonifier de
0,2 % en 2007, pour s'établir à 38,9 % sur le territoire québécois.
    Pour ce qui est des activités de financement de la grande entreprise,
domaine spécifique à la Caisse centrale Desjardins, les nouvelles affaires
autorisées ont atteint plus de 2 milliards de dollars au 31 décembre 2007,
notamment grâce à l'autorisation de plusieurs dossiers pour lesquels la Caisse
centrale a agi à titre d'agent et de coagent de syndicat bancaire. La Caisse
centrale doit ce développement entre autres à sa capacité d'accompagnement des
entreprises dans de nouveaux marchés canadiens et américains. Ainsi, les
nouveaux financements autorisés à l'extérieur du Québec ont représenté plus de
48 % du volume des dossiers autorisés et ce, en partie grâce à la
participation de la Caisse centrale Desjardins U.S. Branch.
    Quant au programme de titrisation de créances hypothécaires provenant du
réseau des caisses Desjardins du Québec, de l'Ontario ainsi que de Desjardins
Credit Union, mis en place en septembre 2005, il s'est poursuivi avec succès.
En 2007, la Caisse centrale a participé aux quatre émissions du programme
d'obligations hypothécaires du Canada de la Société canadienne d'hypothèques
et de logement portant le montant cumulatif de créances hypothécaires ayant
fait l'objet d'une titrisation à près de 3 milliards de dollars.
    Soulignons, que l'actif de la Caisse centrale Desjardins s'élève à
20,4 milliards de dollars au 31 décembre 2007, soit une croissance de 16 % par
rapport à l'an passé. Cette progression découle de la poursuite de ses
activités exercées à titre de trésorier du Mouvement des caisses Desjardins.
La Caisse centrale continue de jouir de cotes de crédit de première qualité
attribuées par les agences de notation Standard and Poor's (AA-) et Moody's
(Aa1). Sa capitalisation demeure excellente avec des ratios de capital de
première catégorie et total, établis en fonction des actifs et engagements
pondérés selon le risque, qui s'élèvent respectivement à 11,1 % et 13,2 % au
31 décembre 2007.
    Finalement, en février 2008, la Caisse centrale Desjardins a réalisé avec
succès deux émissions de titres de dettes sur les marchés européens pour une
valeur de près de 1,3 milliard de dollars, et ce, afin d'assurer
l'approvisionnement requis en fonds pour répondre aux besoins de liquidités du
réseau Desjardins.
    Au 31 décembre 2007, l'encours des dépôts du secteur Particuliers et
entreprises totalisait 96,3 milliards de dollars, une augmentation notable de
9,2 % (ou de 8,1 milliards de dollars) depuis un an. Cette importante
croissance s'explique surtout par le bond de 27,8 % (ou de 4,5 milliards de
dollars) de ses dépôts en provenance des entreprises et des gouvernements, qui
se chiffraient à 20,9 milliards de dollars au 31 décembre 2007. Quant à
l'épargne des particuliers, qui compose la majeure partie des dépôts accumulés
par le secteur Particuliers et entreprises (68,3 %), elle a augmenté à un
rythme un peu plus rapide en 2007, soit de 5,8 % (ou de 3,6 milliards de
dollars), pour atteindre un volume de 65,8 milliards de dollars au 31 décembre
2007.
    Parmi les autres sources de financement à la disposition du secteur
Particuliers et entreprises, notons les dépôts reliés aux émissions de titres
sur les marchés financiers, qui se sont repliés de 0,7 % (ou de 72 millions de
dollars) en 2007, pour s'établir à 9,7 milliards de dollars au 31 décembre
dernier, représentant 10,1 % du passif-dépôts du secteur au terme du quatrième
trimestre de 2007.
    Enfin, le secteur Particuliers et entreprises est aussi très actif dans
la vente de produits d'épargne hors bilan, comme les fonds de placement et les
autres types de valeurs mobilières. Or, compte tenu de la détérioration de
l'activité boursière en 2007, surtout en deuxième moitié de l'année, de
l'incertitude quant au dénouement de la crise financière et de l'accroissement
des risques de récession aux Etats-Unis, le contexte n'a pas vraiment été
propice à la vente de ces produits. Malgré cela, le secteur Particuliers et
entreprises a affiché des résultats encore nettement plus élevés que ceux de
l'ensemble de l'industrie (ex. : hausse annuelle de 5,0 % au Québec). Par
exemple, l'encours des fonds de placement et des actifs qu'il a en garde dans
le domaine du courtage en valeurs mobilières a progressé de 10,4 % (ou de
2,3 milliards de dollars) en 2007, pour totaliser 24,8 milliards de dollars au
31 décembre 2007.

    Assurance de personnes

    Pour le quatrième trimestre de 2007, l'apport de Desjardins Sécurité
financière (DSF) s'établit à 53,4 millions de dollars comparativement à
38,9 millions de dollars en 2006, en hausse de 37,2 %. Les revenus de primes
d'assurance pour cette période s'élèvent à 611,2 millions de dollars, en
hausse de 12,9 %, tandis que les ventes d'assurance totalisent 38,8 millions
de dollars.
    Au terme de l'année 2007, DSF enregistre une forte augmentation de son
bénéfice net dont la part attribuable à ses actionnaires ultimes, les caisses
Desjardins, s'élève à 211,1 millions de dollars, en hausse de 65,3 millions de
dollars, lui permettant ainsi de dégager un rendement des capitaux propres de
27,5 %, toujours l'un des meilleurs de l'industrie des services financiers. La
forte augmentation de la rentabilité s'explique principalement par une
croissance des ventes en assurances collectives, une bonne expérience, un bon
contrôle des coûts et une bonne performance des placements.
    Les revenus de primes brutes d'assurance de 2007 atteignent
2 445,2 millions de dollars, en hausse de 265,6 millions de dollars ou 12,2 %.
Les revenus totaux s'élèvent à 3 222,7 millions de dollars, une légère baisse
de 5,0 millions de dollars par rapport à 2006. Les nouvelles ventes
d'assurance totalisent 415,7 millions de dollars, en hausse de 50,9 millions
de dollars par rapport à l'année précédente, une augmentation attribuable
notamment à l'obtention de contrats majeurs d'assurance collective à
l'extérieur du Québec. Quant aux ventes d'épargne, elles s'élèvent globalement
à 1 110,6 millions de dollars, une hausse de 48,2 millions de dollars ou 4,5 %
qui découle principalement de la combinaison des ventes de fonds distincts
Helios et Millenia, de fonds communs ainsi que des ventes en épargne-retraite
collective.
    Enfin, l'actif sous gestion et sous administration s'établit à
22,6 milliards de dollars, en hausse de 8,5 % en 2007 depuis le 1er janvier
2007.

    Assurance de dommages

    Pour le quatrième trimestre de 2007, l'apport de Desjardins Groupe
d'assurances générales (DGAG) aux résultats du Mouvement Desjardins est de
8,0 millions de dollars, comparativement à 18,8 millions de dollars pour la
même période en 2006. Cette baisse s'explique par une diminution du bénéfice
technique, causée par une sinistralité en assurance automobile plus élevée
qu'en 2006, en partie compensée par une meilleure sinistralité en assurance
habitation, puisque DGAG n'a enregistré aucun événement majeur à ce chapitre
au cours de ce trimestre. Quant aux frais d'exploitation, ils ont connu une
hausse en raison des investissements majeurs effectués dans les projets reliés
aux enjeux stratégiques de DGAG. Le rendement des capitaux propres s'élève à
7,4 % par rapport à 17,4 % l'an dernier.
    Au terme de l'exercice financier 2007, DGAG apporte une contribution aux
résultats globaux du Mouvement de 126,2 millions de dollars comparativement à
106,6 millions de dollars pour 2006. Le rendement des capitaux propres s'élève
à 26,7 % par rapport à 25,2 % l'an dernier, ce qui positionne DGAG comme un
des leaders canadiens en matière de rentabilité au sein de son secteur
d'activité.
    Les résultats d'assurance contribuent en bonne partie à cette performance
enviable. En effet, la bonne sinistralité en assurance habitation a plus que
compensé la hausse des frais d'exploitation découlant des investissements
majeurs visant à permettre à l'organisation d'améliorer ses avantages
concurrentiels. Quant au segment de l'assurance automobile, il est demeuré
performant malgré une légère hausse du taux de sinistralité découlant des
diminutions de tarification et d'une augmentation du coût des sinistres.
    Les primes brutes souscrites sont légèrement en hausse à 1 429,1 millions
de dollars par rapport à 1 412,4 millions de dollars pour 2006, cela dans un
contexte de baisse de tarification en assurance automobile, tout
particulièrement au Québec.
    Les revenus de placements ont, quant à eux, connu une forte hausse de
25,6 millions de dollars par rapport à 2006, puisque DGAG a su profiter des
rendements élevés des marchés boursiers et de sa nouvelle stratégie
d'allocation d'actifs. De plus, l'augmentation du portefeuille obligataire a
amené une hausse de ses revenus d'intérêts.

    Valeurs mobilières, gestion d'actifs, capital de risque et autres

    Le secteur Valeurs mobilières, gestion d'actifs et capital de risque
    regroupe principalement les activités des filiales Valeurs mobilières
    Desjardins, Desjardins Gestion d'actifs et Desjardins Capital de risque.

    Pour le quatrième trimestre de 2007, les revenus des Valeurs mobilières
Desjardins (VMD) sont de 59,7 millions de dollars comparativement à
73,1 millions de dollars en 2006, une diminution de 18,3 %. Les VMD ont
réalisé une perte nette de 3,6 millions de dollars au quatrième trimestre de
2007 contre un profit net de 0,1 million de dollars au trimestre correspondant
de 2006. La crise des liquidités et son impact sur les marchés boursiers a eu
des effets défavorables sur les revenus et, conséquemment, sur la rentabilité
de la période.
    Au terme de l'exercice 2007, les VMD ont enregistré des revenus de
291 millions de dollars comparativement à 273 millions de dollars en 2006,
pour une croissance de 18 millions de dollars ou 6,6 %. Les secteurs de
courtage aux particuliers ont enregistré une croissance de leur niveau de
revenus, alors que les secteurs de négociation ont subi les impacts négatifs
des marchés boursiers, notamment au cours du quatrième trimestre.
    Le bénéfice net des VMD pour l'exercice 2007 s'élève à 0,6 million de
dollars comparativement à une perte nette de 6,1 millions de dollars en 2006.
Soulignons que les VMD affichent une croissance des ventes pour une sixième
année consécutive et poursuivent leurs efforts de développement de nouveaux
clients et de nouveaux marchés.
    Desjardins Gestion d'actifs (DGA) affiche un bénéfice net de 3 millions
de dollars pour le quatrième trimestre de 2007 et de 16 millions de dollars
pour l'année 2007 comparativement à 17 millions de dollars pour 2006. Il est à
noter que les résultats de 2006 avaient profité d'un gain de dilution lié à la
participation de DGA dans une société satellite. N'eût été de ce gain, le
bénéfice net de 2007 aurait été supérieur de 1 million de dollars par rapport
à l'année précédente, et ce, principalement en raison de l'augmentation des
honoraires de gestion. Par ailleurs, les actifs sous gestion de DGA sont
passés de 46,7 milliards de dollars au 31 décembre 2006 à 50,8 milliards de
dollars au 31 décembre 2007, soit une augmentation de près de 9 %.
    Quant aux fonds d'investissement du Mouvement Desjardins gérés par
Desjardins Capital de risque, des fluctuations de valeur des investissements
de capital de risque, attribuables principalement à l'évolution des marchés et
à la conjoncture économique difficile pour les entreprises manufacturières,
ont engendré, pour le quatrième trimestre de 2007, une perte nette de
1 million de dollars comparativement à un bénéfice net de 2 millions de
dollars pour le trimestre correspondant de l'an dernier, totalisant une perte
nette cumulative de 3 millions de dollars pour l'exercice 2007 comparativement
à un bénéfice net de 2 millions de dollars pour 2006.
    Enfin, les résultats cumulés du Mouvement Desjardins tiennent également
compte de différents ajustements de consolidation non reflétés dans les
résultats des secteurs d'activité dont, notamment, la charge liée aux
avantages sociaux futurs qui présente une baisse de 31 millions de dollars
après impôts par rapport à celle de 2006, en raison principalement de
l'actualisation de certaines hypothèses actuarielles. Cette baisse a été
notamment compensée par une variation négative de la juste valeur des
placements, découlant d'ajustements de consolidation, présentée dans le
secteur "Autres".

    Le Mouvement des caisses Desjardins, fort de sa distinction coopérative,
de son réseau de filiales et de son équilibre financier, vise à être la
meilleure institution financière, tant sur le plan de la satisfaction des
besoins de ses membres et clients que du développement des affaires par son
offre de services accessible, efficace et complète. Il a comme mission de
contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des
collectivités. On peut visiter son site Internet à l'adresse :
www.desjardins.com.

    AVIS AUX JOURNALISTES :

    Rappelons qu'une téléconférence réservée aux journalistes, est prévue à
10 heures (HE). Les coordonnées de l'appel sont : 514 861-0443 ou 1 866
696-5911. Une présentation sur acétates sera affichée simultanément sur
Internet à l'adresse suivante :
    http://www.cnw.ca/fr/webcast/viewEvent.cgi?eventID=2173160




Renseignements :

Renseignements: (à l'intention des journalistes uniquement): André
Chapleau, Directeur Information et Relations de presse, (514) 281-7229,
1-866-866-7000, poste 7229, andre.chapleau@desjardins.com; Monique F. Leroux,
Chef de la Direction financière du Mouvement des caisses Desjardins


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.