DES VOIX S'UNISSENT POUR DEMANDER AU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE QUEBEC LE REPORT DE L'ARRET DE LA FLUORATION DE L'EAU A QUEBEC



    QUEBEC, le 17 mars /CNW Telbec/ - Le directeur du département de
pédiatrie du Centre hospitalier universitaire de Québec, docteur Bruno
Piedboeuf, la directrice générale du Centre de santé et de services sociaux de
Québec-Nord, madame Lucie Lacroix, le doyen de la Faculté de médecine dentaire
de l'Université Laval, docteur André Fournier, le directeur général du Centre
de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale, monsieur Sylvain
Gagnon, le doyen de la Faculté de médecine de l'Université Laval, docteur
Pierre J. Durand, et le président de la Société dentaire de Québec, docteur
François Wilson, unissent leurs voix à celles du directeur de santé publique
de la Capitale-Nationale, docteur François Desbiens, et du directeur national
de santé publique, docteur Alain Poirier, pour demander aux membres du conseil
municipal de la Ville de Québec de surseoir à la décision d'arrêter la
fluoration de l'eau de la ville de Québec à compter du 1er avril 2008.
    Rappelons que le conseil municipal de la Ville de Québec avait adopté en
mars 2007 une résolution décrétant l'arrêt de la fluoration de l'eau de
consommation sur le territoire de l'ancienne ville de Québec et, par
conséquent, refusait d'étendre la fluoration à l'ensemble du territoire de la
nouvelle ville.

    Une mesure efficace depuis 1972!

    L'eau potable de la ville de Québec est fluorée depuis 1972 et les effets
bénéfiques de cette mesure sont mesurables. Selon les données de la Direction
de santé publique de notre région, les enfants fréquentant les écoles des
secteurs fluorés ont de 30 à 40 % moins de caries que ceux des secteurs non
fluorés. Non seulement le fluor a un impact positif sur les dents des enfants,
mais il est également scientifiquement reconnu que le fluor protège aussi les
personnes âgées qui, de plus en plus aujourd'hui, ont conservé leurs dents et
qui sont particulièrement vulnérables aux caries de racine. Au moment même où
le Québec doit rattraper son retard, certains membres du conseil municipal de
la Ville de Québec ont choisi de faire un bond en arrière de 36 ans!
    Les partenaires en faveur de la fluoration de l'eau à Québec
s'interrogent sur l'intérêt des membres du conseil municipal à soutenir
l'arrêt d'une mesure de santé publique qui a fait ses preuves et qui est
reconnue comme étant sûre pour la santé en général. Comment peut-on justifier
l'arrêt de la fluoration sachant que la carie dentaire est une maladie
infectieuse qui affecte la grande majorité de la population et tout
particulièrement les familles vivant dans un contexte de pauvreté ?
    La décision de la Ville de Québec de rendre la fluoration conditionnelle
à l'adoption d'un règlement par les autorités gouvernementales ne se justifie
pas. Au Canada, aucun gouvernement n'impose la fluoration. Pourtant, 75 % des
résidents de l'Alberta, 73 % de ceux du Manitoba et 70 % de ceux de l'Ontario
ont accès à de l'eau fluorée. Ni à Québec, ni dans les provinces, ni même aux
Etats-Unis, qui fluorent aussi l'eau, n'a-t-on observé d'effets dommageables
sur la santé des humains et sur l'environnement. Ces exemples confirment qu'il
est possible d'assurer le déploiement de la fluoration sans recourir à une
réglementation particulière.
    D'autre part, contrairement à certaines perceptions, le fluorure n'est
pas un médicament, mais un composé qui est déjà présent dans la nature et dans
l'eau de consommation. La fluoration consiste seulement à ajuster le taux de
fluorure pour le rendre optimal pour la prévention de la carie dentaire, sans
effets néfastes connus.

    Surseoir à la décision

    Les partenaires demandent donc aux membres du conseil municipal de la
Ville de Québec, dans l'intérêt de la santé de la population qu'il représente,
de prendre dès ce soir toutes les mesures nécessaires afin de surseoir à la
résolution du conseil municipal visant l'arrêt de la fluoration à compter du
1er avril prochain sur le territoire de l'ancienne ville de Québec.
    Persister à vouloir éliminer la fluoration aura des effets dévastateurs
sur la santé buccodentaire de la population, notamment celle des enfants et
des personnes vivant en situation de défavorisation.

    -%SU: SAN
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Pierre Lafleur, Direction des affaires corporatives et
des  communications, Agence de la santé et des services sociaux de la 
Capitale-Nationale, (418) 525-1452

Profil de l'entreprise

Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.