Des suites au Rapport Castonguay - DES MESURES IMMEDIATES AFIN D'AMELIORER LA PRODUCTIVITE ET LA PERFORMANCE DU RESEAU DE SANTE ET DES SERVICES SOCIAUX



    QUEBEC, le 11 mars /CNW Telbec/ - Rappelant que le gouvernement s'était
engagé à donner rapidement suite au rapport Castonguay, le ministre de la
Santé et des Services sociaux, monsieur Philippe Couillard, a annoncé
aujourd'hui que plusieurs recommandations comprises dans le rapport seront
mises en application dès cette année. Pour ce faire, le ministre a commandé la
mise en place de cinq chantiers de travail et d'implantation. Ces derniers
toucheront l'accès aux médecins de famille, la décentralisation et
l'allocation des ressources, la performance et la création de l'Institut
national d'excellence en santé. Le ministre s'est d'ailleurs réjoui que
monsieur Claude Castonguay ait accepté de présider le chantier qui supervisera
la création de l'Institut. "Nous mettons rapidement en oeuvre plusieurs
recommandations visant une meilleure productivité et une meilleure performance
de notre réseau de santé et de services sociaux. Je suis heureux d'annoncer
que dès cette année, des changements importants se produiront. Nous
poursuivons notre travail afin d'offrir aux Québécois un système de santé
moderne et efficace", a précisé le ministre.

    Accès aux médecins de famille

    L'accélération du déploiement de cliniques de santé afin d'assurer à
chaque Québécois l'accès à un médecin de famille sera au coeur des travaux du
premier chantier. Le territoire québécois compte déjà plus de 150 GMF où plus
d'un million de Québécois sont inscrits et 27 cliniques-réseau. Afin d'offrir
un accès encore plus large aux services de première ligne, le Ministère et ses
partenaires travailleront à l'élaboration de différents projets pouvant offrir
encore plus de souplesse. Selon les territoires visés et les besoins des
clientèles, de nouvelles formules pourront voir le jour dans les prochains
mois.

    Décentralisation et allocation des ressources

    Le ministre a indiqué qu'un deuxième chantier s'est ouvert grâce à la
volonté du gouvernement de permettre à trois régions pilotes d'assumer des
responsabilités accrues en matière de gestion du système de santé et de
services sociaux. Ainsi, dès l'année financière 2008-2009, les régions de la
Capitale-Nationale, de l'Estrie et du Saguenay-Lac-Saint-Jean orienteront
leurs relations entre le Ministère et leurs établissements dans une
perspective d'achat de services. En contrepartie, ces régions bénéficieront
d'une plus grande autonomie et seront pleinement responsables de leur gestion.
Trois programmes seront d'abord touchés soit les services aux personnes âgées
en perte d'autonomie, l'accès à la chirurgie et les tests diagnostiques
d'imagerie médicale.
    Aussi, la table d'allocation des ressources du ministère de la Santé et
des Services sociaux supervisera quant à elle un chantier qui veillera à
introduire la notion de coût de revient au sein de l'administration des
établissements du réseau afin de remplacer les budgets historiques par l'achat
de services.

    Performance

    Conformément à la volonté de miser sur une efficience et une productivité
accrues du système de santé, un quatrième chantier sera lié au développement
accéléré d'outils de performance et d'évaluation. Les travaux de ce chantier
devront mener à une évaluation plus complète des performances des
établissements des points de vue clinique et économique, de manière à
connaître et déployer les façons de faire les plus efficaces. Les outils
développés devront aussi viser l'évaluation de la satisfaction des patients
face aux services obtenus.

    Création de l'Institut national d'excellence en santé (INES)

    Enfin, un dernier chantier présidé par Claude Castonguay devra préciser
quant à lui le mandat et les fonctions du nouvel organisme indépendant qui
naîtra de la fusion de l'actuel Conseil du médicament et de l'Agence
d'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé (AETMIS).
L'Institut national d'excellence en santé (INES) aura pour fonction d'évaluer
les technologies de la santé, les modes d'intervention, l'efficacité clinique
et le rapport coûts-efficacité des nouveaux médicaments, l'élaboration des
guides des protocoles sur l'utilisation des médicaments et la composition du
panier de services. Monsieur Castonguay et les membres du comité
d'implantation du nouvel organisme devront établir la structure générale
d'organisation de l'INES afin que ce dernier soit fonctionnel le plus
rapidement possible.
    Le ministre a conclu en précisant qu'il s'attend à ce que ces chantiers
portent fruit au cours de la prochaine année et que d'autres recommandations
du rapport Castonguay, toujours à l'étude présentement, soient mises en
application prochainement. "Le ministère de la Santé et des Services sociaux
est fermement engagé dans un processus de modernisation. Plusieurs actions
bénéfiques ont été menées depuis 2003 sous l'impulsion de notre gouvernement.
Le travail doit se poursuivre. Le rapport Castonguay nous a donné des pistes
sérieuses et intéressantes. Nous sommes déterminés à offrir aux Québécois un
système de santé et de services sociaux qui répond à leurs besoins et, une
fois de plus, nous saisissons l'occasion qui nous est donnée."
    -%SU: SAN
    -%RE: 1,37




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Merizzi, Attachée de presse du ministre de la
Santé et des Services sociaux, (418) 266-7171

Profil de l'entreprise

CABINET DU MINISTRE DE LA SANTE ET DES SERVICES SOCIAUX, PRESIDENT DU COMITE DES PRIORITES, MINISTRE RESPONSABLE DE LA REGION DE LA CAPITALE-NATIONALE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.