Des scientifiques de l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa mettent au point un nouveau biomatériau visant à faciliter la formation de nouveaux vaisseaux sanguins



    OTTAWA, le 13 janv. /CNW Telbec/ - Des chercheurs de l'Institut de
cardiologie de l'Université d'Ottawa (ICUO) ont réussi à générer la croissance
de vaisseaux sanguins dans des tissus musculaires endommagés grâce à
l'injection d'un biomatériau mis au point spécifiquement pour recruter de
nouvelles cellules et faciliter la régénération de vaisseaux sanguins. Cette
découverte laisse croire qu'il sera un jour possible d'utiliser les propres
cellules de l'organisme pour réparer un coeur endommagé et en restaurer les
fonctions.
    Les détails du processus de régénération ont été publiés en ligne dans la
revue Journal of the Federation of American Societies for Experimental Biology
(FASEB, 2009; http://www.fasebj.org/cgi/content/abstract/fj.08-111054v1). Une
équipe de chercheurs en chirurgie cardiaque de l'ICUO, dirigée par Erik
Suuronen, Ph. D, en collaboration avec le Dr Marc Ruel, a montré que
l'utilisation de ce nouveau biomatériau permet de générer la croissance d'un
nombre important de nouveaux vaisseaux sanguins au niveau de muscles de la
cuisse présentant une ischémie (apport réduit en sang et en oxygène).
    "Notre objectif est de mettre au point des traitements sûrs et efficaces
contre la coronaropathie en aidant l'organisme à reconstruire des vaisseaux
sanguins pour améliorer la fonction cardiaque. Nous estimons que cette
découverte peut également avoir des répercussions positives sur le traitement
du diabète, de certains troubles hépatiques et des ischémies cérébrales
chroniques", indique Erik Suuronen, chercheur principal de l'étude et
chercheur scientifique à la Division de chirurgie cardiaque de l'ICUO.
    Le nouveau biomatériau mis au point à l'Institut de cardiologie allie une
protéine de collagène à une molécule connue sous le nom de "sialyl Lewisx". Ce
biomatériau forme une structure d'échafaudage, ou "matrice intelligente", qui
sert de support à la croissance cellulaire. Lorsqu'elle est injectée dans un
muscle endommagé, la matrice attire certains types spécifiques de cellules,
les cellules progénitrices, dans la circulation sanguine. A leur tour, ces
cellules émettent des signaux qui stimulent la migration d'autres cellules,
lesquelles participeront également à la croissance de nouveaux vaisseaux
sanguins.
    Avant aujourd'hui, les résultats obtenus par la thérapie cellulaire pour
restaurer l'irrigation sanguine et le fonctionnement d'un coeur défaillant
étaient plutôt modestes. Le principal défi a été de créer un aimant naturel,
ou "dispositif de guidage", visant à retenir les cellules migratrices
suffisamment longtemps pour qu'elles survivent et se multiplient. Avec ce
nouveau biomatériau, l'approche de l'Institut de cardiologie y parvient
justement, car elle repose sur l'imitation et l'amélioration du processus
naturel de formation des vaisseaux sanguins de l'organisme.
    "Le concept visant à utiliser la thérapie cellulaire pour reconstruire
les vaisseaux sanguins à l'intérieur du coeur et à sa périphérie constitue une
nouvelle frontière en médecine cardiaque. Cette découverte capitale représente
à coup sûr une avancée notable dans le traitement de l'insuffisance
cardiaque", explique le Dr Ruel, directeur de la recherche en chirurgie
cardiaque à l'ICUO.
    Les résultats de recherches menées à l'Institut de cardiologie ont montré
que, comparativement à une matrice constituée uniquement de collagène, les
muscles arrière de la cuisse de rats traités à l'aide de la matrice
intelligente présentaient un nombre plus important de nouveaux vaisseaux
sanguins et un fonctionnement amélioré après deux semaines.
    Les résultats scientifiques les plus récents obtenus par l'Institut de
cardiologie s'inscrivent dans un effort global émergent dans le domaine de la
recherche en médecine régénérative. Cette branche de la médecine adopte des
approches révolutionnaires qui utilisent le génie tissulaire pour renverser
les dommages causés à l'organisme par les maladies. Grâce à un nouveau type de
collaboration avec les médecins, les scientifiques apprennent à reconstruire
les tissus à la manière de l'organisme - une cellule à la fois. A l'Institut
de cardiologie, les thérapies régénératives sont jugées très prometteuses pour
renverser l'évolution de l'insuffisance cardiaque avancée.
    D'autres scientifiques de l'ICUO se penchent sur la formation des
vaisseaux sanguins au niveau moléculaire. Les chercheurs du Centre canadien de
génétique cardiovasculaire Ruddy de l'Institut de cardiologie ont ainsi
découvert un facteur génétique dont le rôle est déterminant chez l'humain.
Leur but est d'identifier les gènes qui participent à la formation des
vaisseaux sanguins.
    Les techniques visant à reconstruire les vaisseaux sanguins font
également partie d'un vaste programme très diversifié de l'ICUO dans les
domaines de la recherche cellulaire et moléculaire. Ce projet de recherche en
chirurgie cardiaque a en partie bénéficié du soutien de la Fondation des
maladies du coeur.

    A propos de l'ICUO

    L'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa est le centre de santé
cardiovasculaire le plus important et le plus innovateur au Canada, qui se
consacre à la recherche, au traitement et à la prévention des maladies du
coeur. Nous offrons des soins de pointe personnalisés, façonnons la pratique
de la médecine cardiovasculaire et révolutionnons la compréhension des
maladies du coeur ainsi que leur traitement. Nous acquérons de nouvelles
connaissances et utilisons ces découvertes pour améliorer les soins. Au
service de la collectivité locale, nationale et internationale, nous sommes
les pionniers d'une nouvelle ère dans le domaine de la santé cardiaque. Pour
plus d'information, visitez le www.ottawaheart.ca.

    
    /AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo
    accompagnant ce communiqué est disponible dans l'Archive photographique
    CNW et archivée à l'adresse http://photos.newswire.ca. Des images
    archivées sont aussi disponibles sur le site Web de l'Archive
    photographique CNW, à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images
    sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/
    




Renseignements :

Renseignements: Marlene Orton, Gestionnaire principale, Affaires
publiques, Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa, (613) 761-4427,
morton@ottawaheart.ca

Profil de l'entreprise

Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.