Des scientifiques de l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa découvrent le mécanisme qui active un gène favorisant la perte de poids



    OTTAWA, le 17 févr. /CNW Telbec/ - Une équipe de recherche de l'Institut
de cardiologie de l'Université d'Ottawa (ICUO) a mis au jour le mécanisme qui
active l'expression au niveau du tissu musculaire d'un gène favorisant la
perte de poids. Une nouvelle étude menée à l'ICUO montre que ce mécanisme -
lequel repose sur la mutation d'une séquence d'ADN identifiée comme rs2419621
- augmente le niveau d'activité du gène ACSL5 (qui compte parmi les premiers
gènes associés à la perte de poids) et favorise une perte de poids accélérée
en cas de régime hypocalorique.
    Les scientifiques de l'Institut de cardiologie, en collaboration avec la
Clinique de gestion du poids de L'Hôpital d'Ottawa, avaient antérieurement
identifié ACSL5, un gène qui influe sur la rapidité avec laquelle les
individus qui souffrent d'embonpoint perdent du poids au cours d'un régime. La
découverte du mécanisme d'activation de ce gène représente une avancée majeure
en matière de traitement des maladies chroniques dont les taux augmentent avec
l'obésité, comme les cardiopathies et le diabète. L'alimentation et l'exercice
physique jouent un rôle important dans la perte de poids. Toutefois, les
bienfaits associés à un régime hypocalorique et à l'activité physique varient
selon les individus, parfois de façon spectaculaire - un élément qui a
longtemps rendu les professionnels de la santé perplexes.
    "La perte de poids, en particulier chez les individus qui suivent un
régime hypocalorique, dépend de nombreux facteurs; le rôle majeur de la
constitution génétique a longtemps été soupçonné. Nous découvrons que les
gènes qui nous font prendre du poids ne sont pas les mêmes que ceux qui nous
font maigrir. A présent, nous pouvons pointer du doigt la façon dont ce gène
qui facilite la perte de poids est activé", explique Alexandre Stewart, Ph. D,
chercheur principal au Centre canadien de génétique cardiovasculaire Ruddy,
situé à l'ICUO.
    L'étude réalisée à l'ICUO devrait mener à la mise au point de traitements
visant à accroître l'activité du gène ACLS5. Plus tard, les professionnels de
la santé seront en mesure d'identifier les individus qui ne répondent pas à un
régime hypocalorique et de leur prescrire un traitement ciblé visant à
faciliter une perte de poids accélérée.
    Les détails de la découverte de l'ICUO ont été publiés en ligne dans le
Journal of the Federation of American Societies for Experimental Biology
(http://www.fasebj.org/cgi/content/abstract/fj.08-120998v1). L'étude a été
menée par des biologistes moléculaires du Centre canadien de génétique
cardiovasculaire Ruddy de l'ICUO, sous la direction d'Alexandre Stewart, Ph.
D, et de Frédérique Tesson, Ph. D.
    Les scientifiques de l'ICUO ont découvert que les porteurs du gène ACSL5
perdaient du poids plus rapidement en situation de régime hypocalorique que
les individus qui ne possèdent pas ce gène. Environ 33 % des individus de race
blanche sont porteurs du gène, alors que ce taux est de 50 % chez les
personnes de race noire et de 29 % chez les Orientaux.
    L'obésité et la morbidité associée à l'embonpoint ont été au coeur
d'études scientifiques d'importance majeure à l'ICUO; celles-ci s'inscrivent
dans un mouvement global de lutte contre l'obésité. Une équipe de chercheurs
de l'ICUO, dirigée par la Dre Ruth McPherson, s'est penchée sur la génétique
de l'obésité - considérée comme un important facteur de risque de
coronaropathie.
    "Nous savons que la maîtrise de l'obésité a une importance capitale dans
la prise en charge des maladies chroniques graves comme la maladie du coeur et
le diabète. Mais il est clair que le problème est très complexe et qu'il ne se
résume pas à apprendre aux gens à mieux s'alimenter et à mener une vie plus
active physiquement. Nous devons comprendre la génétique et la biologie de
l'obésité pour mettre au point des traitements personnalisés", indique la Dre
McPherson, directrice de la Clinique des lipides de l'ICUO.

    A propos de l'ICUO

    L'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa est le centre de santé
cardiovasculaire le plus important et le plus innovateur au Canada, qui se
consacre à la recherche, au traitement et à la prévention des maladies du
coeur. Nous offrons des soins de pointe personnalisés, façonnons la pratique
de la médecine cardiovasculaire et révolutionnons la compréhension des
maladies du coeur ainsi que leur traitement. Nous acquérons de nouvelles
connaissances et utilisons ces découvertes pour améliorer les soins. Au
service de la collectivité locale, nationale et internationale, nous sommes
les pionniers d'une nouvelle ère dans le domaine de la santé cardiaque. Pour
plus d'information, visitez le www.ottawaheart.ca.




Renseignements :

Renseignements: Marlene Orton, Gestionnaire principale, Affaires
publiques, Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa, (613) 761-4427,
morton@ottawaheart.ca

Profil de l'entreprise

Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.