Des réformes majeures de la gouvernance et des politiques mènent à des gains de productivité spectaculaires dans les secteurs du transport



    OTTAWA, le 25 juin /CNW Telbec/ - Les industries canadiennes du transport
ferroviaire, aérien et du camionnage ont connu une forte augmentation de leur
productivité depuis les années 1980, en grande partie parce qu'elles ont
modifié en profondeur leur gouvernance et fait davantage confiance aux forces
du marché. Comme l'a établi la première étude de recherche effectuée pour le
Centre des infrastructures de transport du Conference Board du Canada, cette
croissance de la productivité a largement contribué aux performances
commerciales globales du Canada et elle a fait baisser les prix aux
utilisateurs, tels que les expéditeurs et les passagers des lignes aériennes.
    De 1981 à 2006, la productivité a augmenté en moyenne de 3,6 p. 100 par
an pour le transport ferroviaire et de 2 p. 100 par an pour le transport
aérien. En ce qui concerne le camionnage, il n'existe de données que jusqu'en
2003, mais sa productivité a connu une croissance en moyenne de 1,8 p. 100 par
an entre 1981 et 2003.
    En comparaison, la croissance du secteur commercial canadien dans son
ensemble n'a été que de 0,2 p. 100 par an durant la même période, ce qui veut
dire que ces segments du transport ont contribué de façon disproportionnée à
la croissance de la productivité à l'échelle de l'économie toute entière.
    L'étude a aussi porté sur la productivité des transports en commun au
Canada. Celle-ci a baissé en moyenne de 1,2 p. 100 par an entre 1986 et 2006,
encore que le rythme ait été moins rapide ces dernières années - ce qui
coincide avec la création d'agences régionales intégrées de planification des
transports dans les trois plus grandes villes du Canada.
    "La croissance de productivité exceptionnelle des secteurs des transports
ferroviaire, aérien et du camionnage est due en grande partie aux
modifications majeures des politiques publiques et aux réformes de la
réglementation entreprises à la fin des années 1980 et tout au long des années
1990", a dit M. Mario Iacobacci, directeur du Centre des infrastructures de
transport.
    Ce bilan de la productivité ne comprend pas les coûts du transport
associés à la sécurité et à l'environnement. Ce sont là des facteurs que le
Centre abordera dans un prochain étude sur les questions d'éfficience sociale.
    La forte croissance de la productivité dans ces secteurs est attribuable
à trois facteurs :

    
    - Les modifications apportées aux structures de gouvernance et de
      propriété par la privatisation de sociétés d'Etat et le transfert
      d'installations placées sous le contrôle direct de l'Etat à des
      organismes indépendants et autofinancés;
    - La déréglementation des prix des transports par avion, chemin de fer et
      camion;
    - Une mise en concurrence accrue des entreprises grâce à l'abaissement
      des barrières à l'entrée et à la sortie.
    

    Comme l'a déclaré en substance M. Iacobacci, la conclusion que l'on a pu
tirer de cette étude, c'est que les systèmes d'élaboration des politiques et
de réglementation de ces secteurs doivent continuer de promouvoir des
organisations axées sur le marché, une réglementation économique minimale et
la concurrence entre les transporteurs et les modes de transport.
    Dans le secteur des transports en commun, il n'y a pas eu de grands
changements dans la réglementation économique, encore que les trois plus
grandes villes du Canada aient créé des agences de transport régionales
intégrées. Celles-ci se sont maintenant lancées en force dans des projets
d'investissements en infrastructures afin de compenser la longue période de
sous-investissement des années 1990.
    La forte croissance de la productivité a pour avantage de faire baisser
les prix à payer par les utilisateurs. Les expéditeurs de marchandises par
voie ferrée ont vu baisser les tarifs de 70 p. 100 en moyenne en termes réels
entre 1981 et 2006. Les tarifs aériens ont diminué de 25 p. 100 au cours de la
même période et le camionnage de 1,4 p. 100 par an entre 1981 et 2003. Les
tarifs moyens des transports en commun ont, toutefois, augmenté d'environ 1,7
p. 100 par an entre 1986 et 2006 - mais moins rapidement ces dernières années.

    Le rapport intitulé The Productivity Performance of Canada's
Transportation Sector: Market Forces and Governance Matter est financé par le
Centre des infrastructures de transport du Conference Board, qui rassemble une
vingtaine d'organisations des secteurs privé et public en vue de renforcer les
politiques publiques et les décisions des entreprises à propos de la création,
de la maintenance et du fonctionnement efficace des réseaux de transport.




Renseignements :

Renseignements: Brent Dowdall, Relations avec les médias, (613)
526-3090, poste 448, corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.