Des partenaires internationaux et nationaux se joignent au chef national Phil Fontaine pour dénoncer le budget qui ne tient pas compte de la pauvreté au sein des Premières nations



    OTTAWA, le 23 mars /CNW Telbec/ - "Le budget de lundi fera en sorte que
les Premières nations demeureront en dernière place", a déclaré le chef
national Phil Fontaine. "Ce manque aura des répercussions négatives non
seulement pour les populations autochtones, pour des générations, mais
également pour tous les Canadiens à cause des possibilités économiques gâchées
et du maintien de l'injustice sociale."
    "Les Canadiens ont à coeur l'égalité et la diversité. Je crois qu'aucun
Canadien ne veut de pauvreté scandaleuse dans sa cour", a déclaré le chef
national Fontaine. "En ignorant les besoins des plus pauvres du pays, ce
gouvernement a choisi de faire monter les risques inutiles de confrontation,
problème souligné dans un récent rapport du Sénat, au lieu de remplir ses
obligations historiques de négocier avec les peuples des Premières nations. Le
succès de l'entente sur les pensionnats est la preuve que la négociation est
le moyen le plus sûr de résoudre efficacement des problèmes de longue date qui
ont miné nos relations."
    Le mois dernier, le chef national Fontaine a lancé une invitation à
passer à l'action pour lutter contre la pauvreté sur la Colline du Parlement.
Il était accompagné de nombreux organismes internationaux et nationaux ainsi
que de membres du Parlement qui pensent que l'élimination de la pauvreté des
Premières nations devrait être énoncée comme une priorité absolue dans le
budget fédéral. Depuis l'annonce du budget, plusieurs de ces organismes se
sont joints au chef national Fontaine pour dénoncer cette lacune.
    "Une fois de plus, le budget des conservateurs n'a pas tenu compte de la
pauvreté dans laquelle vivent les Premières nations au Canada. Il est honteux
de voir des gens de ce pays vivre aujourd'hui dans de telles conditions,
dignes du Tiers Monde", a déclaré Buzz Hargrove, président des Travailleurs
canadiens de l'automobile.
    "Notre syndicat continuera d'exiger que le gouvernement mette pleinement
en oeuvre l'Accord de Kelowna et qu'il s'assure d'investir de façon soutenue
pour rehausser le statut économique, social, culturel et sanitaire des
Premières nations.
    "Le budget aurait dû comprendre des engagements financiers qui auraient
permis de répondre de manière adéquate à des besoins fondamentaux tels que
l'accès à l'eau potable, au logement et à l'éducation, ainsi que le règlement
des revendications territoriales", a ajouté M. Hargrove.
    "Le mouvement Abolissons la pauvreté est consterné par le fait que le
budget conservateur de 2007 ne fait rien pour abolir la pauvreté au sein des
Premières nations et de la population canadienne ainsi que dans le monde. Avec
un tel surplus disponible, il n'existe aucune justification pour ne pas
prendre des mesures concrètes au chapitre de ce qui devrait être la priorité
absolue au Canada", a déclaré Gerry Barr, coprésident d'Abolissons la
pauvreté.
    Les Eglises et les organisations religieuses membres de KAIROS
(Initiatives canadiennes oecuméniques pour la justice) ont également exprimé
leur profonde déception face à la décision du gouvernement conservateur de
pratiquement ignorer les populations autochtones dans son budget de 2007, en
maintenant ses choix précédents d'abandonner l'Accord de Kelowna et en
s'opposant à la déclaration des Nations Unies sur les droits des populations
autochtones. KAIROS déplore que le budget ne contienne aucune mesure
particulière pour résoudre le fait que les peuples autochtones demeurent parmi
les plus pauvres au Canada, connaissant une grave pénurie de logements
adéquats, un accès difficile aux soins de santé et un manque d'appui pour les
femmes et les enfants autochtones.

    L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente
les citoyens des Premières nations au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Bryan Hendry, Directeur des communications intérimaire,
(613) 241-6789, poste 229, Cellulaire: (613) 293-6106, bhendry@afn.ca; Nancy
Pine, Conseillère en communications, bureau du chef national, (613) 241-6789,
poste 243, Cellulaire: (613) 298-6382, npine@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.