Des milliers de travailleurs forestiers disent à Ottawa de 'se réveiller'



    OTTAWA, le 2 juin /CNW Telbec/ - Près de 2 500 travailleurs et
travailleuses forestiers se sont déplacés à Ottawa aujourd'hui pour
'réveiller' Stephen Harper aux impacts de la crise forestière sur les familles
et les communautés à travers le Canada.
    Des travailleurs et travailleuses forestiers licenciés, des retraités
inquiets, des maires et des représentants de municipalités forestières, ainsi
que des centaines de supporters de l'industrie forestière se sont joints à une
marche bruyante des travailleurs et travailleuses dans les rues d'Ottawa, à
partir du bureau de la ministre des Ressources naturelles, Lisa Raitt,
jusqu'au bureau du Premier ministre Stephen Harper au Bloc Langevin.
    Le message de leur syndicat était clair : "L'industrie forestière et les
travailleurs forestiers ont un avenir et nous ne sommes pas prêts de
disparaître", a lancé à la foule Dave Coles, président du Syndicat canadien
des communications, de l'énergie et du papier, sous le grondement bruyant de
sons y compris de porte-voix et de scies mécaniques. "Nous ne sommes pas une
industrie en déclin", a-t-il affirmé.
    "Nous voulons un programme de garanties de prêts pour stopper les
faillites et s'assurer qu'il y ait des investissements. Nous ne demandons pas
un renflouage, mais des garanties de prêts à des taux commerciaux afin d'aider
l'industrie à survivre à la crise économique.
    "Nous voulons uniformiser les règles du jeu avec les Etats-Unis. Ils
soutiennent leur industrie. Nous voulons aussi du soutien pour notre
industrie. Nous voulons des mesures de protection pour nos régimes de
retraite. Nous voulons que ce gouvernement affirme qu'aucun retraité, aucune
retraitée, ne va perdre ses prestations de retraite parce qu'une compagnie est
insolvable."
    Le secrétaire-trésorier du SCEP, Gaétan Ménard, a souligné qu'il ne reste
que deux semaines au Parlement. "Le gouvernement conservateur doit agir avant
que la Chambre ne parte en vacances pour l'été parce qu'à l'automne il sera
trop tard pour plusieurs usines."
    "S'ils n'agit pas, les libéraux et les autres partis devraient prendre
leur responsabilités et mettre ce gouvernement à la porte immédiatement"
    Le chef du NPD, Jack Layton, et le chef du Bloc Québécois, Gilles
Duceppe, se sont aussi adressés aux manifestants. Le chef du Parti libéral,
Michael Ignatieff, a été invité mais a décliné l'invitation. "Nous avons
rencontré M. Ignatieff et nous lui avons demandé le soutien dont nous avons
besoin, a dit M. Coles, mais sa décision n'est pas prise encore."
    "Je dis aujourd'hui à M. Ignatieff et au Parti libéral : si vous soutenez
les travailleurs forestiers, il est maintenant temps de le montrer."




Renseignements :

Renseignements: Dave Coles, (613) 299-5628; Gaétan Ménard, (613)
230-5800, poste 265, (819) 775-6980; Michelle Walsh, (613) 230-5800, poste
222, (613) 858-9144; Pour obtenir un vidéo de la manifestation: prose@scep.ca

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.