Des milliers de Canadiens intoxiqués par les pesticides chaque année - Un rapport révèle que tous les ans 2 800 enfants sont victimes d'une intoxication par les pesticides



    OTTAWA, le 21 juin /CNW Telbec/ - Selon un nouveau rapport de la
Fondation David Suzuki, plus de 6 000 Canadiens sont victimes d'une
intoxication par les pesticides tous les ans, et près de la moitié sont des
enfants de moins de six ans.
    "Protéger la santé des enfants est l'une de nos responsabilités les plus
cruciales", déclare David Boyd, auteur du rapport et juriste spécialiste des
questions d'environnement. "Le nombre étonnamment élevé d'enfants canadiens
empoisonnés par les pesticides prouve de façon convaincante qu'il faut prendre
des mesures plus rigoureuses pour empêcher de tels incidents de se produire",
ajoute-il.
    Le rapport, intitulé Exposition au nord : Les intoxications aigues par
les pesticides au Canada a compilé des données sur les intoxications par les
pesticides obtenues des autorités provinciales et régionales de neuf des dix
provinces.
    "Le Québec a fait un pas de géant en instaurant son Code de gestion des
pesticides, le premier au Canada et en Amérique du Nord à interdire l'usage de
certains pesticides. Ce code n'est évidemment pas parfait, puisqu'il limite
l'utilisation de seulement 20 ingrédients actifs et que les ressources qui
sont allouées à son application ne sont pas suffisantes, mais c'est tout de
même un modèle à suivre pour les autres provinces", explique Lova
Ramanitrarivo, chargée de projets pour le programme Horticulture écologique
chez Equiterre.
    En 2002, au Québec seulement, avant l'application du Code de gestion des
pesticides, les centres antipoison de la province ont reçu 2 096 appels
concernant les pesticides, dernière année pour laquelle on dispose de données.
Il s'agissait d'une moyenne par habitant nettement supérieure à la moyenne
nationale - 28 intoxications aigues par les pesticides par 100 000 habitants
au Québec, comparativement à 19 par 100 000 habitants à l'échelle du Canada.
    Il faut s'attendre à ce que les intoxications par les pesticides au
Québec diminuent quelque peu suite à l'entrée en vigueur du nouveau Code de
gestion des pesticides. On n'a pas pu obtenir de plus récentes données. Le
Québec est la seule province dotée d'une loi interdisant la vente de certains
pesticides approuvés par le gouvernement fédéral.
    Equiterre est depuis longtemps préoccupée par l'utilisation des
pesticides, notamment en ce qui concernent leurs impacts sur l'environnement
et la santé humaine. De plus, depuis octobre 2006, Equiterre a accueilli en
son sein la Coalition pour les alternatives aux pesticides (CAP) - un des
acteurs principaux, grâce à qui, le Code de gestion des pesticides actuel a
été instauré au Québec. Les deux organismes ont choisi d'unir leur expertise
afin de permettre une intervention plus soutenue et étendue dans le domaine
des pesticides.
    En plus de souligner le nombre choquant des intoxications aigues dues aux
pesticides, le rapport de la Fondation David Suzuki conclut que le système
canadien de suivi et de surveillance des intoxications aigues est inefficace
et, plus grave encore, que le Canada ne protège pas suffisamment ses citoyens
des effets néfastes des pesticides.
    "De nombreuses failles dans les politiques canadiennes en matière de
pesticides sont mises en évidence dans le rapport, notamment de flagrants
manques d'informations dans les données disponibles", explique Lisa Gue,
analyste des politiques sanitaires et environnementales de la Fondation. "Le
Canada doit se doter d'un système national de suivi de la santé
environnementale qui couvre les empoisonnements par les pesticides".
    On entend par intoxication aigue par les pesticides une exposition à une
seule dose d'un pesticide - par inhalation, ingestion d'un solide ou d'un
liquide, ou contact direct avec les yeux ou la peau.
    Le rapport estime en outre que les intoxications aigues par les
pesticides coûtent à l'économie canadienne jusqu'à 16 millions de dollars par
an, un chiffre qui ne comprend ni la valeur attribuée aux souffrances et
douleurs endurées par des milliers de Canadiens et leur famille, ni les coûts
pouvant découler de tout obstacle au développement normal des enfants.

    Le rapport intégral, Exposition au nord : Les intoxications aigues par
les pesticides au Canada, est disponible en ligne à : 
http://www.davidsuzuki.org/publications

    Pour plus d'information sur l'horticulture écologique : www.equiterre.org




Renseignements :

Renseignements: Jason Curran, Spécialiste des communications, Fondation
David Suzuki, Bureau : (604) 732-4228, poste 229, Tél. cellulaire : (604)
961-9591; Amélie Ferland, Relationniste, Equiterre, Bureau : (514) 522-2000,
poste 234, Tél. cellulaire : (514) 973-2000

Profil de l'entreprise

Équiterre

Renseignements sur cet organisme

Fondation David Suzuki

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.