Des militants demandent qu'on accorde l'asile à des objecteurs de conscience américains; Des incidents impliquant des corps policiers soulèvent l'inquiétude



    
                             Conférence de presse
                           Le jeudi 22 mars à 10 h
                       Friends Meeting House (Quakers)
                             60, avenue Lowther
                              Toronto (Ontario)
               2 rues au nord de Bloor Ouest, coin Bedford Road
                       (stationnement sur Bedford Rd.)
    

    TORONTO, le 21 mars /CNW/ - Les défenseurs des objecteurs de conscience
américains se trouvant au Canada sont de plus en plus inquiets de la docilité
des corps policiers canadiens face aux demandes des militaires américains. Le
23 février, des policiers de Nelson, en Colombie-Britannique, ont arrêté
l'objecteur de conscience américain Kyle Snyder, selon toute vraisemblance à
la demande de l'armée américaine. Il a été relâché quelques heures après son
arrestation et aucune accusation n'a été portée contre lui.
    Le 13 mars, trois policiers en civil se sont présentés à la maison d'une
famille de Toronto qui avait hébergé, il y a deux ans, l'objecteur de
conscience américain Joshua Key. Ils ont dit vouloir l'interroger sur des
allégations parues dans ses mémoires, The Deserter's Tale, publiées récemment.
Ces policiers ont dit faire partie des services policiers de Toronto. Le même
jour, la Canadian Peace Alliance a reçu un appel du US Army Criminal
Investigation Command, qui recherchait lui aussi Joshua Key.
    "Ces incidents soulèvent de graves questions sur l'identité de ceux qui
donnent des ordres aux corps policiers canadiens", a déclaré Lee Zaslofsky,
coordinateur de la Campagne d'appui aux résistantEs à la guerre. "A Nelson
tout comme à Toronto, il semble que les services policiers aient agi sur
l'ordre des militaires américains. Nous voulons savoir pourquoi."
    Shirley Douglas, actrice et militante bien connue, a déclaré : "Rien
n'empêche ce gouvernement de régulariser dès maintenant le statut des
objecteurs de conscience. Ces incidents avec les corps policiers soulignent
l'urgence pour le Canada d'adopter une disposition qui permettrait aux
objecteurs de conscience américains de rester ici. Comme June Callwood nous
l'a souvent rappelé : "Depuis le dix-huitième siècle, alors que les loyalistes
fuyant les Etats-Unis se sont réfugiés ici, au Canada, jusqu'aux déserteurs de
l'époque du Vietnam, qui sont venus ici il y a plus de trente ans, le Canada a
abrité des Américains. Nous avons l'obligation morale de poursuivre dans cette
voie.""
    Parmi ceux qui prendront la parole pendant la conférence de presse,
notons : Winnie Ng, qui a abrité l'objecteur de conscience Joshua Key;
l'objecteur de conscience américain Jeremy Hinzman; Jane Orion Smith, Canadian
Friends Service Committee (Quakers); Carolyn Egan, présidente, conseil de la
région de Toronto, Métallos; Eduardo Sousa, Conseil des Canadiens; Lee
Zaslofsky, Campagne d'appui aux résistantEs à la guerre et d'autres encore
dont le nom sera annoncé plus tard.




Renseignements :

Renseignements: Lee Zaslofsky, (416) 598-1222; Michelle Robidoux, (416)
856-5008

Profil de l'entreprise

WAR RESISTERS SUPPORT CAMPAIGN

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.