Des journalistes demandent au gouvernement de protéger la liberté de presse au Canada

OTTAWA, le 16 nov. 2016 /CNW/ - Des journalistes canadiens et des défenseurs de la liberté de presse réunis à l'occasion d'une conférence de presse ce matin ont demandé au gouvernement Trudeau de prendre des mesures pour protéger la liberté de presse au Canada.

Cette demande fait suite aux récentes révélations selon lesquelles la police a mis sous surveillance dix journalistes au Québec afin de découvrir leurs sources, ainsi qu'à l'ordonnance de communication que la GRC avait remise au journaliste de VICE News Ben Makuch en 2014 en vue d'obtenir la transcription de ses conversations avec des prétendus membres de Daech sur Kik Messenger. Cette cause a été portée en appel et sera entendue en février 2017.

« La protection des sources est cruciale dans notre travail de journaliste. C'est un outil fondamental qui nous permet de fouiller des dossiers et de pousser les puissants à rendre des comptes », a affirmé Ben Makuch.

« Mon cas n'est qu'un parmi d'autres qui ont récemment montré l'érosion de la liberté de presse au Canada. J'ai couvert des régimes oppressifs dans le monde et le dernier endroit où j'aurais cru faire face à une opposition dans mon travail de journaliste, c'est chez moi, au Canada. »

Il était accompagné du journaliste et défenseur de la liberté de presse Mohamed Fahmy, qui a directement demandé au premier ministre Justin Trudeau de prendre des mesures relatives à cet enjeu important.

« Dans un rapport rendu public en septembre dernier, Reporters sans frontières a affirmé que le Canada a descendu de 10 échelons en matière de liberté de presse après la « période sombre pour le journalisme où Stephen Harper était au pouvoir », indique-t-il.

« Monsieur le premier ministre, vous m'avez appuyé au cours de mon emprisonnement abusif et avez défendu la liberté de presse. Je crois que vous ferez de même pour mes confrères journalistes à leur tour confrontés à une menace à la liberté de presse au Canada. Le monde voit le Canada comme un pilier de la démocratie, faisons en sorte que ça continue. »

Le journaliste de La Presse Patrick Lagacé, l'un des dix journalistes sous surveillance, a formulé une demande semblable.

« C'était un choc pour moi d'apprendre il y a quelques semaines que le Service de police de la Ville de Montréal surveillait mon téléphone dans le but de découvrir mes sources », affirme-t-il.

Ma province a l'air de prendre cette question au sérieux. J'espère que le gouvernement fédéral jouera aussi un rôle de leader. On se souvient de la célèbre affirmation de notre premier ministre, à savoir qu'on respecte les journalistes dans ce pays : c'est maintenant le temps de passer de la parole aux actes. »

Tom Henheffer de Canadian Journalists for Free Expression a présenté les demandes précises de son organisme destinées au gouvernement.

« C'est un moment important. Le Canada a le potentiel d'être un chef de file mondial, mais il risque aussi de plomber davantage la liberté de presse au Canada », a-t-il déclaré.

« Nous réclamons plusieurs changements pour protéger la liberté de presse et d'expression au Canada. Parmi eux, l'adoption de lois pour protéger les sources, l'annulation des dangereuses dispositions du projet de loi C-13, ainsi que l'assurance des gouvernements fédéral et provinciaux que toute demande de mandat de surveillance de journalistes sera faite par des procureurs, et non des policiers, et approuvée par un juge, et non un juge de paix. »

Le groupe en a profité pour dévoiler deux messages promotionnels percutants que l'on verra à la télé et dans les médias sociaux dans le cadre de la campagne Protect Press Freedom lancée en octobre dernier.

Ces messages, avec Mohamed Fahmy et Patrick Lagacé, seront diffusés sur les chaînes numériques et télé de VICE dans les prochains jours.

SOURCE Canadian Journalists for Free Expression

Bas de vignette : "Des journalistes demandent au gouvernement de protéger la liberté de presse au Canada (Groupe CNW/Canadian Journalists for Free Expression)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20161116_C2900_PHOTO_FR_820794.jpg

Renseignements : Relations avec les médias : Chris Ball, Chef des communications, VICE Média Canada, 416 737-9559, chris.ball@vice.com ; Tom Henheffer, Directeur principal, Canadian Journalists for Free Expression, 647 992-4630, thenheffer@cjfe.org

LIENS CONNEXES
http://www.cjfe.org

Profil de l'entreprise

Canadian Journalists for Free Expression

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.