Des immeubles non sécuritaires menaceraient la santé et la sécurité des travailleurs, selon l'AFPC



    OTTAWA, le 15 mai /CNW Telbec/ - Le gouvernement fédéral néglige la
sécurité de milliers de travailleurs et de citoyens en n'appliquant pas
adéquatement les règles en matière de sécurité-incendie, affirme l'Alliance de
la Fonction publique du Canada (AFPC), syndicat qui représente plus de 100 000
employés du secteur public fédéral.
    L'AFPC sonne l'alarme en réaction à la publication du Rapport du
printemps 2009 de la vérificatrice générale. Ce rapport met en lumière la
non-conformité généralisée aux principales exigences de la Norme pour le plan
d'évacuation d'urgence et l'organisation des secours en cas d'incendie du
Conseil du Trésor, applicable aux immeubles du gouvernement fédéral.
    "Le rapport de la vérificatrice générale est très inquiétant", affirme
Patty Ducharme, la vice-présidente exécutive nationale de l'AFPC.
    En effet, la vérificatrice générale, Sheila Fraser, souligne dans son
rapport que moins de 20 pour 100 des plans de sécurité-incendie sont conformes
aux exigences en la matière du Conseil du Trésor. Cela veut donc dire que 80
pour 100 des lieux de travail de l'administration fédérale n'ont pas de plan
de sécurité-incendie ou ont recours à des plans qui ne sont pas approuvés par
Travail Canada, menaçant ainsi la sécurité des membres de l'AFPC et de la
population canadienne.
    De plus, le rapport indique que même si tous les ministères fédéraux sont
tenus d'effectuer chaque année des exercices d'évacuation en cas d'incendie,
le tiers des 54 immeubles fédéraux inspectés n'étaient pas conformes aux
exigences de base.
    Fraser reproche aussi au gouvernement fédéral ses manquements quant à
l'exécution de la Norme et son recours à l'application volontaire de celle-ci.
"A notre avis, cela n'est pas suffisant pour administrer et appliquer la
Norme", a-t-elle affirmé.
    "L'AFPC est d'accord avec la vérificatrice générale quand elle affirme
que la simple application volontaire ne suffit pas pour protéger les employées
et employés qui travaillent dans ces immeubles", souligne Ducharme. "Nous
sommons le gouvernement d'agir dès maintenant et de ne pas attendre qu'il y
ait une catastrophe majeure ou des pertes de vie avant de mettre en
application sa propre réglementation en ce qui a trait à la sécurité de ses
employés et de la population canadienne."




Renseignements :

Renseignements: Ariel Troster, Communications de l'AFPC, (613) 292-8363
(cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.