Des femmes partout dans le monde s'insurgent contre le gouvernement canadien au siège des Nations Unies

NEW YORK, NY, le 23 févr. /CNW/ - Les yeux du monde entier sont tournés vers le Canada au siège des Nations Unies où des femmes syndicalistes condamnent collectivement le rejet par le gouvernement canadien d'une proposition visant un programme d'éducation de qualité et durable qui aurait profité à plus de deux millions d'élèves et de 40 000 enseignantes et enseignants dans des pays en développement. Cette proposition aurait également valorisé et soutenu les contributions volontaires de centaines de membres du corps enseignant canadien.

La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) a reçu un appui considérable de la part des dirigeantes et dirigeants syndicaux de l'Internationale de l'Éducation (IE), de l'Internationale des services publics (ISP) et de la Confédération syndicale internationale (CSI) à la 55e session de la Commission sur la condition de la femme des Nations Unies (CCFNU).

« L'égalité entre les sexes et l'autonomisation des femmes ont été des thèmes transversaux dans tous nos programmes internationaux d'éducation et de développement », explique la présidente de la FCE, Mary-Lou Donnelly. « Nous avons une longue tradition d'appui aux réseaux d'enseignantes en Asie, en Afrique et en Amérique latine, mettant particulièrement l'accent sur l'éradication de la violence contre les filles et les femmes, la promotion de lois pour des droits égaux et la défense de l'égalité entre les sexes dans les organisations de l'enseignement. Ces réseaux, par extension, contribuent aux efforts que déploient les partenaires nationaux en faveur de l'équité entre les sexes.

« La FCE est-elle une autre victime de l'idéologie de droite qui se traduit par une série de compressions budgétaires et de rejets de propositions soumises par les organismes progressistes et les voix démocratiques de la société civile?, poursuit Mme Donnelly. Le Canada ne doit pas renoncer à son rôle de champion de l'éducation et de la paix. »

NOTE : La FCE tiendra un point de presse le jeudi 24 février, de 11 h 15 à 11 h 30, soit immédiatement après la présentation du gouvernement canadien à l'Assemblée générale des Nations Unies. Se joindront à elle deux porte-paroles de la profession enseignante, l'un de la Côte d'Ivoire et l'autre de la Jamaïque, qui témoigneront de la durabilité et des bienfaits à long terme des Programmes internationaux de la FCE.

Faisant fond sur 50 années d'expérience et de connaissances acquises auprès des enseignantes et enseignants dans les pays en développement, la proposition quinquennale de la FCE aurait mis à contribution quelque 400 membres du corps enseignant canadien dans la prestation d'occasions de perfectionnement professionnel dont ont grand besoin leurs collègues enseignants au Ghana, en Guinée, en Inde, en Mongolie, en Ouganda, au Burkina Faso, en Sierra Leone, au Mozambique et au Togo. Elle aurait pu profiter à des milliers d'autres enseignantes et enseignants.

Les personnes déléguées de l'IE, de l'ISP et de la CSI à la CCFNU y font présentement circuler une pétition incitant le gouvernement conservateur à annuler sa décision. Une pétition en ligne figure également sur le site Web de la Fédération au www.ctf-fce.ca. On peut lire dans le site les lettres d'appui qui sont parvenues à la FCE des quatre coins du Canada et du monde entier.

La FCE est l'alliance nationale de 200 000 enseignantes et enseignants du Canada et est membre de l'Internationale de l'Éducation.


SOURCE Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants

Renseignements :

Porte-parole : Mary-Lou Donnelly, présidente de la FCE
Contact avec les médias : Francine Filion, directrice des Communications, 613-899-4247, ffili@ctf-fce.ca
Renseignements : Barbara MacDonald, directrice des Programmes internationaux de la FCE


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.