Des comparaisons internationales mettent en lumière le système de santé canadien

Une analyse dévoile des résultats variables quant à l'état de santé des citoyens, les déterminants de la santé, la qualité des soins et l'accès aux soins

OTTAWA, le 23 nov. 2011 /CNW/ - Selon un nouveau rapport publié aujourd'hui par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS), le système de santé canadien affiche des résultats mitigés lorsqu'on le compare à ses pairs de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le rapport Apprendre des meilleurs : analyse comparative du système de santé du Canada se penche sur l'état de santé des Canadiens, les déterminants non médicaux de la santé, la qualité des soins et l'accès aux soins. Il repose sur des données internationales présentées dans le rapport Panorama de la santé 2011 de l'OCDE, également publié aujourd'hui, qui fournit les statistiques et les indicateurs les plus récents permettant de comparer les systèmes de santé des 34 pays membres.

Les résultats doivent toutefois être interprétés avec prudence en raison de facteurs comme la qualité des données et la comparabilité des définitions utilisées dans les différents pays.

« Les données du Canada sont peut-être plus complètes et exactes que celles d'autres membres de l'OCDE », explique Jeremy Veillard, vice-président, Recherche et Analyse, à l'ICIS. « Cela dit, les comparaisons internationales peuvent permettre de signaler les points à améliorer au sein de notre propre système de santé. »

Principaux déterminants non médicaux de la santé

Si le Canada affiche un taux de tabagisme inférieur à celui de la plupart des pays de l'OCDE, ses taux d'obésité et de surpoids, en revanche, figurent parmi les plus élevés.

Par ses progrès remarquables sur le plan de la prévalence du tabagisme, le Canada fait partie des cinq pays de l'OCDE qui ont fait diminuer leur taux de tabagisme de plus de 30 % depuis 1999. Il se classe pratiquement ex æquo avec les États-Unis, qui présentent le taux de tabagisme chez les adultes le plus bas parmi les pays du G7 (16,2 %, contre 16,1 % aux États-Unis).

Par contre, le taux d'obésité autodéclarée chez les adultes canadiens (16,5 %) classe le Canada au deuxième rang des pays du G7 (soit les pays du G8 moins la Russie, qui n'est pas membre de l'OCDE). Le taux d'obésité autodéclarée constitue la donnée la plus disponible à l'échelle internationale, mais des études ont démontré que souvent, les gens sous-estiment nettement leur poids. Des mesures réelles suggèrent que notre taux s'élève à 24,2 %, si bien qu'il est inférieur à celui des États-Unis, qui est de 33,8 %, et correspond davantage à celui du Royaume-Uni, qui est de 23 %.

Plus de 25 % des enfants canadiens, garçons et filles, présentent un surpoids. Le Canada figure parmi les trois seuls pays du G7 (avec l'Italie et les États-Unis) où la prévalence du surpoids dépasse les 25 % dans les deux groupes.

Cancer : incidence, dépistage et survie

L'analyse de l'ICIS révèle des résultats relativement bons pour le Canada en matière de dépistage du cancer et de survie à cette maladie. Si le taux canadien de survie après cinq ans se situe près de la moyenne de l'OCDE en ce qui a trait au cancer du col de l'utérus, il la dépasse au chapitre du cancer colorectal. Quant au taux de survie au cancer du sein, le Canada arrive troisième, derrière les États-Unis et le Japon.

Cependant, malgré ces réussites, le taux de mortalité liée au cancer demeure relativement élevé au Canada, principalement en raison de son incidence élevée, surtout pour des cancers difficiles à dépister et à traiter de manière précoce, comme le cancer du poumon. Cette constatation s'avère particulièrement chez les femmes : au Canada, le taux de mortalité liée au cancer chez les femmes est un des plus élevés parmi les pays de l'OCDE et est le plus élevé au sein du G7.

« Le Canada présente une solide performance en matière de diagnostic et de traitement du cancer. Une réduction accrue du nombre de décès liés au cancer pourrait nécessiter qu'on se concentre davantage sur les programmes de prévention, ce qui permettrait de diminuer le nombre de nouveaux cas », soutient Kathleen Morris, directrice, Analyse du système de santé et Questions émergentes, à l'ICIS. « Par exemple, réduire le taux de tabagisme aujourd'hui peut entraîner une réduction du nombre de cancers du poumon dans le futur. Toutefois, la croissance du taux d'obésité, qui est également un facteur de risque du cancer, pourrait annuler une partie de ces progrès. »

Qualité des soins et sécurité des patients

Le Canada se classe, ou peu s'en faut, dans le quart supérieur des pays de l'OCDE en ce qui concerne de nombreuses mesures de la qualité des soins. Par exemple, il présente un faible taux d'admissions à l'hôpital pour certaines affections chroniques susceptibles d'être prises en charge par des soins primaires de qualité en milieu communautaire. Il présente également le deuxième taux le plus bas parmi les pays de l'OCDE — et le taux le plus bas parmi les pays du G7 — en ce qui a trait aux admissions liées à l'asthme, et il affiche un taux inférieur à la moyenne des pays de l'OCDE au chapitre des admissions liées aux maladies pulmonaires obstructives chroniques.

Le Canada affiche également le taux d'admissions liées au diabète non contrôlé (problème de santé pouvant aussi être traité au moyen de soins primaires de qualité) le plus bas parmi les pays du G7, et ce, malgré une prévalence du diabète parmi les plus élevées des pays de l'OCDE.

Néanmoins, les résultats nationaux à l'égard de certaines mesures de la sécurité des patients ne font pas aussi bonne figure : sur les 17 pays ayant déclaré ces données, le Canada présente un des taux de perforation ou de lacération accidentelle parmi les plus élevés, et il en est de même pour les taux de corps étrangers laissés dans une cavité corporelle après une intervention. Le Canada affiche également un des taux de traumatismes obstétricaux les plus élevés parmi les 20 pays ayant déclaré cette mesure.

« La sécurité des patients constitue une priorité pour le système de santé canadien et le public. Les résultats du Canada montrent qu'il reste encore beaucoup à faire sur ce plan », explique M. Veillard. Toutefois, il n'est pas si évident de déterminer en quoi nous nous comparons vraiment aux autres pays, car ceux-ci ne déclarent peut-être pas les événements indésirables de manière aussi constante que nous. » 

À propos de la section canadienne de la Base de données sur la santé de l'OCDE

L'ICIS et Statistique Canada tiennent à jour la section canadienne de la Base de données sur la santé de l'OCDE en fournissant des données nationales sur les dépenses de santé, les services de soins de santé et l'état de santé de la population. La plupart des données canadiennes proviennent de bases de données maintenues par ces deux organismes, comme les bases de données sur les dépenses de santé, les services de santé et les professionnels de la santé de l'ICIS, ainsi que les bases de données de Statistique Canada sur la démographie et l'état civil.

Le rapport de l'ICIS et les figures qui suivent sont accessibles sur le site Web de l'ICIS au www.icis.ca.

Figure 1 : Profil de la performance relative aux déterminants non médicaux de la santé (figure 2 du rapport de l'ICIS)

Figure 2 : Profil de la performance relative à l'état de santé (figure 1 du rapport de l'ICIS)

Figure 3 : Profil de la performance relative à la qualité des soins (figure 3 du rapport de l'ICIS)

SOURCE INSTITUT CANADIEN D'INFORMATION SUR LA SANTE

Renseignements :

Relation avec les médias
Benoit Laplante
Tél. : 613-694-6603
Cell. : 613-725-4076
blaplante@icis.ca

Profil de l'entreprise

INSTITUT CANADIEN D'INFORMATION SUR LA SANTE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.