Des chercheurs de l'Hôpital Shriners pour enfants® - Canada découvrent la cause d'une maladie osseuse débilitante

 

MONTRÉAL, le 12 févr. 2013 /CNW Telbec/ - L'Hôpital Shriners pour enfants® - Canada est le premier établissement du monde à avoir identifié le défaut génétique à l'origine d'une maladie osseuse douloureuse qui cause une série de symptômes insolites, dont une dentition qui se désagrège, l'ostéoporose et des fractures vertébrales chez les adolescents. Dirigée par Frank Rauch, M.D., pédiatre, et par Pierre Moffatt, Ph. D., chercheur en sciences fondamentales à l'Hôpital Shriners pour enfants - Canada, l'équipe a découvert qu'une partie du gène RUNX2 était dupliquée et que par conséquent, il s'agissait de la cause de la maladie appelée dysplasie métaphysaire avec hypoplasie maxillaire et brachydactylie ou MDMHB (pour metaphyseal dysplasia with maxillary hypoplasia and brachydactyly). Les chercheurs ont été en mesure d'établir un lien entre la série de symptômes observés chez les patients et les changements relevés dans le gène RUNX2, qui est essentiel à la création de cellules formant le tissu osseux. Ce faisant, ils ont conclu que ces changements dans le gène RUNX2 entraînent une production irrégulière de cellules osseuses, ce qui cause la MDMHB. La découverte est publiée dans la revue The American Journal of Human Genetics de ce mois.

Comment cette maladie se manifeste-t-elle?
La MDMHB a d'abord été nommée et décrite il y a plus de 30 ans par Fahed Halal, M.D. de l'Hôpital de Montréal pour enfants. En 1982, il a publié ses conclusions qui comprenaient les caractéristiques physiques de 12 enfants ainsi que des membres de leur famille qui montraient tous la même série inhabituelle de symptômes : fractures de la colonne vertébrale (sans accident), très faible densité osseuse, dents qui s'effritent et clavicules proéminentes. Les os des bras, des jambes et du bassin paraissaient également anormaux sur les radiographies et, parfois, une scoliose était décelée. Les premiers patients ayant cette maladie qui se sont présentés à l'Hôpital Shriners pour enfants - Canada ont été traités en 1992 par le pédiatre, Gilles Chabot, M.D., qui les a par la suite orientés vers le spécialiste des maladies osseuses métaboliques, Francis Glorieux, M.D., Ph.D. Les patients vivent dans la souffrance en raison de cette maladie. Leurs dents se cassent facilement et la douleur qu'ils endurent peut être si intense qu'on les leur enlève avant l'âge de 20 ans. En vieillissant, beaucoup subissent des fractures de l'épine dorsale semblables à celles qui surviennent chez les personnes âgées atteintes d'ostéoporose.

Recherche pour trouver la cause de la MDMHB
En 2003, DRauch a examiné un nouveau patient adolescent à la clinique des maladies osseuses métaboliques de l'Hôpital Shriners pour enfants - Canada. Le patient se plaignait de douleurs au dos et présentait les caractéristiques physiques qui correspondaient à la MDMHB déjà décrite. Il a entrepris d'examiner les membres de la famille pour découvrir que trois autres adolescents et deux adultes souffraient des mêmes symptômes.

« Nous leur avons fait passer des radiographies, avons effectué des examens de densité osseuse et avons prélevé des échantillons pour des analyses d'ADN, a expliqué DRauch. Cependant, à l'époque, il n'existait pas de technologie pour isoler le gène causant la maladie chez un tel groupe. Toutefois, il y a deux ans, un consortium s'est formé pour cerner les gènes responsables de maladies rares au Canada. Grâce à son soutien, nous avons pu analyser les échantillons aux Centres de génomique de Montréal et de Toronto, puis avons décelé un problème dans le gène RUNX2 chez tous les membres de la famille atteints. »

Une fois en possession des résultats génétiques, DRauch a demandé l'aide de DMoffatt pour élucider le mystère entourant la MDMHB. Pourquoi ce fragment supplémentaire du gène causait-il ces symptômes physiques? DMoffatt a découvert que le changement génétique provoque une augmentation de la quantité de protéines RUNX2 à l'intérieur des cellules. La raison pour laquelle cette anomalie cause l'ostéoporose chez les adolescents demeure encore inconnue.

Aider les enfants atteints
À l'heure actuelle, les patients ayant la MDMHB reçoivent le même traitement recalcifiant destiné aux enfants souffrant d'ostéogenèse imparfaite (maladie des os de verre); ce traitement a été mis au point à l'Hôpital Shriners pour enfants - Canada. « Il accroît la densité osseuse et réduit la douleur osseuse, a mentionné DRauch, mais il n'agit pas directement sur la cause de cette maladie. »

« Maintenant que nous connaissons la cause, nous pouvons diagnostiquer cette maladie plus tôt chez les enfants. Ainsi, nous pouvons soulager plus rapidement leurs symptômes, par exemple, en traitant les enfants avant qu'ils ne subissent de fractures de l'épine dorsale. Nous pouvons également mieux gérer le problème dentaire et, espère-t-on, prévenir l'effritement. À l'heure actuelle, la majorité des gens ayant cette maladie se font extraire toutes leurs dents, mais ce faisant, la mâchoire s'amincit progressivement avec le temps. Une meilleure solution consisterait à trouver une méthode pour préserver la dentition tout en réduisant la douleur, a conclu DRauch. »

Afin d'élaborer des traitements adaptés, il faut mieux comprendre la MDMHB
Selon DMoffatt, ce type de recherche se compare au travail d'un enquêteur. « On commence par rassembler les différents indices. Nous avons identifié le coupable, la duplication dans le gène RUNX2, mais nous ne disposons pas de toute l'information, ni du mécanisme ni des raisons s'y rapportant, nous n'avons pas le portrait global. Nous n'en sommes qu'au tout début. » Lorsque nous lui demandons en quoi consistent les prochaines étapes, il nous explique ceci : « Afin d'approfondir davantage nos recherches et de comprendre en profondeur les mécanismes à la base de la maladie, nous devons identifier et rencontrer plus de patients. En d'autres termes, le fait de rassembler plus d'information nous permettra de valider davantage nos résultats et de concevoir des traitements plus précis. »

Le dépistage est maintenant offert
Si vous êtes le médecin ou si vous êtes le parent d'un enfant qui présente ces symptômes et que vous souhaitez un test de dépistage et des traitements, l'Hôpital Shriners pour enfants - Canada vous invite à communiquer avec la clinique de métabolique de l'os en composant le 514-282-6971 pour la région de Montréal, ou sans frais, le 1-800-361-7256, poste 6971, ou en télécopiant la référence médicale au 514-282-7221.

Pour voir l'article (anglais seulement) dans The American Journal of Human Genetics, cliquer ici.

Notes biographiques

Frank Rauch, M.D.
Directeur des Laboratoires Cliniques, Hôpitaux Shriners pour enfants- Canada
Professeur associé, Département de pédiatrie, Université McGill

DRauch a obtenu son diplôme de médecine de Technical University de Munich, en Allemagne, en 1991. Il a effectué sa résidence en pédiatrie à l'Hôpital pour enfants de l'Université de Cologne, en Allemagne, où il a également commencé son programme de recherche sur les maladies des os chez les enfants. En 1994, il a effectué un cours de six mois sur les méthodes de recherche en laboratoire de génétique au Charité University Hospital de Berlin, en Allemagne. Une bourse de recherche postdoctorale (de 1997 à 1999) l'a conduit à l'Hôpital Shriners pour enfants®-Canada de Montréal, où il a suivi une formation de base en biologie osseuse dans le laboratoire du DRené St-Arnaud et où il a mené des projets de recherche clinique sur les maladies des os pédiatriques avec D Francis H. Glorieux.

Depuis 2001, DRauch occupe le poste de clinicien-chercheur à l'Hôpital Shriners pour enfants-Canada. Il exerce également les fonctions de professeur agrégé au Département de pédiatrie de l'Université McGill. Son travail clinique et scientifique est axé sur les maladies des os chez les enfants et les adolescents, en particulier l'ostéogenèse imparfaite, maladie osseuse héréditaire qui cause des fractures fréquentes. DRauch a publié plus de 140 articles dans des revues à comité de lecture. Depuis 2009, il est le rédacteur en chef de Journal of Musculoskeletal and Neuronal Interactions, revue scientifique internationale. Les travaux de recherche du DRauch sont soutenus en particulier par le programme Chercheur-boursier clinicien du Fonds de la recherche du Québec - Santé et par les Shriners de l'Amérique du Nord.

Pierre Moffatt, Ph.D.
Chercheur, Hôpitaux Shriners pour enfants-Canada
Professeur adjoint, Département de Génétique Humaine, Université McGill

DPierre Moffatt a obtenu son doctorat en pharmacologie à l'Université de Montréal en 1997. Après avoir suivi une formation postdoctorale à l'Université Laval et à l'Hôpital Shriners pour enfants-Canada de Montréal, D Moffatt a travaillé pendant cinq ans dans des entreprises de biotechnologies locales à titre de scientifique principal et, par la suite, pendant deux ans à la Faculté de médecine dentaire de l'Université de Montréal à titre d'associé de recherche. Il s'est joint à l'Hôpital Shriners pour enfants-Canada en novembre 2006. Il occupe également le poste de professeur adjoint au Département de génétique humaine de l'Université McGill. En 2008, il a reçu le prix John Haddad remis aux jeunes chercheurs par l'American Society for Bone and Mineral Research.

D Moffatt étudie principalement la compréhension moléculaire du développement, de la croissance et de la minéralisation du squelette, aussi bien chez les sujets sains que malades. Son équipe s'intéresse à la caractérisation d'une catégorie particulière de protéines qui sont sécrétées à l'extérieur des cellules ou qui se retrouvent sur leur surface. Ces molécules, caractérisées par des ligands et des récepteurs, régulent différents aspects vitaux de la vie et du fonctionnement des cellules. Surtout en raison de leur accessibilité de l'extérieur des cellules, ces protéines représentent des cibles intéressantes pour des interventions thérapeutiques. D Moffatt a participé à la découverte de nombreuses molécules jusque-là non caractérisées qui sont typiquement présentes dans les cellules des os. La Bril, la Smpec et l'ostéocrine sont des molécules qui font actuellement l'objet de recherches. La Bril est une protéine membranaire produite spécifiquement dans les ostéoblastes, des cellules spécialisées qui construisent et minéralisent la structure collagène du squelette. On a découvert que la Bril régule la minéralisation et constitue la cause génétique de l'ostéogenèse imparfaite de type V. La Smpec est présente sur les chondrocytes, des cellules tapissant la matrice cartilagineuse requise pour la croissance et la minéralisation des os longs. L'ostéocrine, petite protéine possédant des caractéristiques semblables à celles des hormones, est produite par les ostéoblastes. Il a été démontré qu'elle favorise la croissance longitudinale des os longs. La caractérisation en cours de ces molécules est réalisée au moyen d'une batterie de modèles in vitro (des cultures cellulaires) et in vivo (des souris) afin d'explorer leurs rôles dans la biologie des os. Les études fonctionnelles exigent l'utilisation de nombreux outils et techniques de biochimie et de biologie moléculaire.

D Moffatt collabore activement avec ses collègues de l'Hôpital Shriners pour enfants- Canada (les chercheurs Peter Roughley et Reggie Hamdy ainsi que DFrank Rauch), de l'Université McGill (DMarc McKee) et de l'Université de Montréal (DAntonio Nanci) sur différents aspects relatifs à la minéralisation et à la réparation des os et des dents.

Bas de vignette de la vidéo : "Une entrevue avec les chercheurs.". Lien URL de la vidéo : http://stream1.newswire.ca/cgi-bin/playback.cgi?file=20130212_C4628_VIDEO_FR_23533.mp4&posterurl=http://photos.newswire.ca/images/20130212_C4628_PHOTO_FR_23533.jpg&clientName=HOPITAL%20SHRINERS%20POUR%20ENFANTS%20%28CANADA%29&caption=Une%20entrevue%20avec%20les%20chercheurs%2E&title=HOPITAL%20SHRINERS%20POUR%20ENFANTS%20%28CANADA%29%20%2D%20Des%20chercheurs%20de%20l%27H%26%23244%3Bpital%20Shriners%20pour%20enfants%26%23174%3B%20%2D%20Canada%20d%26%23233%3Bcouvrent%20la%20cause%20d%27une%20maladie%20osseuse%20d%26%23233%3Bbilitante&headline=Des%20chercheurs%20de%20l%27H%26%23244%3Bpital%20Shriners%20pour%20enfants%26%23174%3B%20%2D%20Canada%20d%26%23233%3Bcouvrent%20la%20cause%20d%27une%20maladie%20osseuse%20d%26%23233%3Bbilitante

Bas de vignette : "Pierre Moffatt, Ph.D. Chercheur, Hôpitaux Shriners pour enfants®-Canada Professeur adjoint, Département de Génétique Humaine, Faculté de Médecine, Université McGill. (Groupe CNW/HOPITAL SHRINERS POUR ENFANTS (CANADA))". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20130212_C4628_PHOTO_FR_23518.jpg

Bas de vignette : "Frank Rauch, M.D. Directeur des Laboratoires Cliniques, Hôpitaux Shriners pour enfants® - Canada. Professeur associé, Département de pédiatrie, Faculté de médecine, Université McGill. (Groupe CNW/HOPITAL SHRINERS POUR ENFANTS (CANADA))". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20130212_C4628_PHOTO_FR_23516.jpg

Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2013/02/12/20130212_C4628_DOC_FR_23594.pdf

Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2013/02/12/20130212_C4628_DOC_FR_23632.pdf

SOURCE : HOPITAL SHRINERS POUR ENFANTS (CANADA)

Renseignements :

Note : Visuels complémentaires disponibles sur demande.

Emmanuelle Rondeau
Chef, Communications et marketing
Hôpitaux Shriners pour enfants - Canada
erondeau@shrinenet.org
T : 514-282-6990  C : 514-207-1057


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.