Des chercheurs de la Fondation des maladies du coeur identifient les gènes reliant le stress, l'hypertension artérielle, l'alcoolisme et la dépendance au tabac



    QUEBEC, le 22 oct. /CNW Telbec/ - Une équipe dirigée par un chercheur
financé par la Fondation des maladies du coeur a découvert une séquence de
gènes qui relient le stress mental, l'hypertension artérielle, l'alcoolisme et
la dépendance au tabac.
    La découverte et la cartographie de ces séquences génétiques entraînant
des facteurs de risque importants associés aux maladies du coeur et aux
accidents vasculaires cérébraux (AVC) est la toute dernière réussite des
études continues dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, au Québec.
    "Nos résultats nous rappellent que nous avons de la chance que notre
biologie ne soit pas entièrement une question de destin", a dit le Dr Pavel
Hamet devant le Congrès canadien de santé cardiovasculaire 2007, organisé
conjointement par la Fondation des maladies du coeur et la Société canadienne
de cardiologie.
    "Heureusement, les conséquences de l'héritage génétique d'une personne
peuvent être modifiées dans une mesure importante en adoptant des modes de vie
sains", explique le Dr Hamet.
    Les plus récentes études provenant du Saguenay portent sur les
différences sexuelles en matière d'alcoolisme. "Les gènes que nous avons
découverts, qui gouvernent la consommation d'alcool, se situent sur le
chromosome X", affirme le Dr Hamet.
    Les cellules masculines ne comptent qu'un seul chromosome X. Les hommes y
sont donc moins exposés que les femmes (qui en comptent deux). "Ceci explique
peut-être pourquoi les hommes sont plus portés aux excès d'alcool, dit-il. Nos
recherches indiquent que si le père est affecté, la moitié des frères et
soeurs le seront aussi. En revanche, si la mère est affectée, ce sont les
trois-quarts des frères et soeurs qui le seront à leur tour".
    "D'autre part, lorsqu'aucun des parents n'est affecté, un quart des
frères et des soeurs peuvent quand même l'être, tout dépendant de leur milieu
de vie."
    D'après le Dr Hamet, il n'existe aucune raison de croire que les gens du
Saguenay ont des taux de stress, d'hypertension artérielle, d'alcoolisme ou de
dépendance au tabac plus élevés qu'ailleurs.
    Les gènes responsables de ces problèmes de santé y sont toutefois plus
faciles à identifier en raison des antécédents familiaux si bien documentés.
    "Les études menées au Saguenay nous permettent de faire les premiers pas
en matière de génomique personnalisée et prédictive", déclare le Dr Hamet.
L'ensemble des Canadiens et des Canadiennes en retireront des traitements plus
ciblés.
    "Par exemple, en sachant qu'un gène produit les symptômes que nous
associons au stress mental, nous pouvons contourner l'expression de ce gène en
évitant les situations qui provoquent le stress", explique le Dr Hamet. Chez
certaines personnes, l'hypertension artérielle comporte une composante
comportementale évidente. "Ces patients sont ceux qui réagissent le mieux à
l'activité physique et aux modifications de modes de vie."
    Les habitants du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont apporté une contribution
toute spéciale à la médecine génétique depuis plus de dix ans.
    La région a été relativement isolée du reste du Québec et du Canada. Elle
fut occupée par trois vagues de colonisation française au 17e siècle.
Plusieurs familles y habitent encore la ferme ancestrale ou pratiquent le même
métier que leurs aieux.
    Les grandes familles y étaient la norme, et jusqu'au début des années
1960, il n'était pas inhabituel de rencontrer des familles comptant jusqu'à
12 enfants, ce qui constitue une expansion remarquable du génome original. De
plus, leur généalogie (leur arbre généalogique) a été informatisée, en
inscrivant la cause de décès lorsqu'elle était connue.
    "Ces renseignements tirés des dossiers familiaux nous indiquent les
familles dans lesquelles on retrouvait une cause d'invalidité commune d'une
génération à l'autre, dit le Dr Hamet. En étudiant les descendants modernes,
nous pouvons identifier les gènes pouvant favoriser ces maladies."
    "Les gens se demandent encore si les maladies s'expliquent par les gènes
ou par l'environnement. Aucune de ces réponses n'est vraie. C'est plutôt une
question d'interaction entre les deux. Il est néanmoins possible de moduler
l'impact des gènes en modifiant l'environnement."
    Cette étude a été présentée par Majid Nikpay. Il reçoit un appui
financier de la Fondation des maladies du coeur du Canada ainsi que des
Instituts de recherche en santé du Canada dans le cadre de l'équipe GENESIS
ICE.

    Les déclarations et conclusions sont uniquement celles des auteurs de
cette étude et ne reflètent en aucune façon la politique ou la position de la
Fondation. La Fondation des maladies du coeur du Canada ne fait aucune
représentation et ne garantit ni leur exactitude, ni leur fiabilité.

    Organisme bénévole de bienfaisance en santé, la Fondation des maladies du
coeur (www.fmcoeur.ca) mène la lutte vers l'élimination des maladies du coeur
et des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la réduction de leur impact,
en contribuant activement à l'avancement de la recherche et sa mise en
application, la promotion de modes de vie sains, et la représentation auprès
des instances responsables des politiques de santé.




Renseignements :

Renseignements: et (ou) des entrevues, communiquez avec: le bureau des
médias du Congrès (entre le 21 et le 24 octobre), (418) 649-5215;
Marie-Christine Garon, Massy-Forget relations publiques, (514) 842-2455 poste
23, mcgaron@mfrp.com; Après le 24 octobre 2007, rejoindre: Jane-Diane Fraser,
Fondation des maladies du coeur du Canada, (613) 569-4361, poste 273,
jfraser@hsf.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.