Dégel des frais de scolarité: Les associations étudiantes du Saguenay Lac-St-Jean se joignent au combat et accentuent la pression



    SAGUENAY, QC, le 31 oct. /CNW Telbec/ - Les étudiants de la Coalition des
associations étudiantes du Saguenay Lac-Saint-Jean (CAESL) sont entrés en
force la nuit dernière dans la campagne d'opposition au dégel de Jean Charest.
En moins de deux heures, des milliers de pancartes routières dénonçant le
dégel ont été installées par des étudiants dans les villes de St-Félicien,
Roberval, Alma, Jonquière, Chicoutimi et La Baie afin de conscientiser la
population sur cet enjeu.

    L'appel à la mobilisation est positif

    Dans le cadre de l'appel à la gradation des moyens de pression lancée
récemment par la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) et la
Fédération étudiante collégienne du Québec (FECQ), les associations de la
région ont entamé des actions directes. "On sent vraiment le mécontentement
général sur les campus. Les étudiants ne veulent rien savoir de ce dégel et on
a reçu des mandats de réaliser plusieurs actions d'éclat", affirme Jean-Michel
Gauthier Robert, président de l'association générale des étudiantes et
étudiants du Cégep de Chicoutimi. Michael Bond, du cégep d'Alma, abonde dans
le même sens "les étudiants ont dit non à la grève pour l'automne, mais sont
tout de même en mobilisation croissante et veulent faire reculer Jean Charest.
Ils savent qu'il faut plusieurs mois pour bâtir un rapport de force contre le
gouvernement". La CAESL entend donc poursuivre ses efforts, forte de l'appui
des étudiants.

    La ministre met l'huile sur le feu

    L'action de la nuit dernière, par sa rapidité et son éclat, n'est pas
étrangère au nouvel outrage perpétré par la Ministre de l'éducation, qui a
dévoilé la semaine dernière une étude confirmant que son dégel des frais de
scolarité allait entrainer l'abandon de 6000 étudiants universitaire, soit
2,5% de la clientèle. Alors que le Québec traîne la patte en matière de
fréquentation des universités, la ministre vient ici porter une atteinte grave
à l'éducation et l'avenir de la nation. Le Mouvement des associations
générales étudiantes de l'Université du Québec à Chicoutimi (MAGEUQAC), qui
tenait hier une assemblée générale spéciale sur la question du dégel, est
catégorique sur la question : "nos membres ont été choqués de voir que la
ministre possédait cette étude avant d'annoncer le dégel et qu'elle en
connaissait donc les conséquences désastreuse pour l'éducation et l'économie.
Ca a clairement mis le feu au poudres et la réponse c'est transformée en
mobilisation enthousiaste", tonne Guillaum Dubreuil, président du MAGEUQAC.
"Jean Charest doit faire le constat que ce dégel est mauvais et prendre des
mesures pour régler la crise du sous-financement des institutions scolaires,
ce pourquoi nous demandons une commission parlementaire itinérante sur la
question. Tant que cette condition ne sera pas remplie, nous n'aurons d'autres
choix que d'augmenter la pression, comme en 2005 lors de la crise des prêts et
bourses".

    Un calendrier chargé

    Les associations de la CAESL ont fixé un calendrier d'actions et
entendent accentuer la pression, notamment par l'appui très majoritaire des
étudiants dans les dernières assemblées générales.

    Calendrier de campagne régionale

    
    31 octobre :    Action spéciale des pancartes routières dénonçant
                    le dégel

    5 novembre :    Création d'un centre d'appel en incitant les étudiants à
                    appeler leurs députés pour demander une commission
                    parlementaire itinérante sur le financement de
                    l'éducation postsecondaire

    7 novembre :    Journée d'action régionale spéciale
                    - Rassemblement local

    Semaine du 13 novembre : Action surprise

    22 novembre :   Participation massive à la manifestation nationale par
                    l'envoi d'étudiants par autobus nolisés.

    D'autres actions surprises seront organisées en vue de perturber certains
événements tenus par le gouvernement libéral et ses représentants. Les médias
en seront informés au moment opportun.
    Les représentants de la CAESL, Guillaum Dubreuil, président du Mouvement
des associations générales étudiantes de l'Université du Québec à Chicoutimi
et Jean-Michel Gauthier Robert, Président de l'Association générale des
étudiants et étudiantes du cégep de Chicoutimi, sont disponibles pour
entrevue.

    Les membres de la CAESL sont :
    ------------------------------

    - Association générale des étudiantes et étudiants du Cégep de Jonquière
      (AGEECJ)
    - Association générale des étudiantes et étudiants du Cégep de Chicoutimi
      (AGEECC)
    - Association étudiante du cégep de Saint-Félicien (AECSF)
    - Association étudiante du collège d'Alma (AECA)
    - Mouvement des associations générales étudiantes de l'Université du
      Québec à Chicoutimi (MAGEUQAC)
    




Renseignements :

Renseignements: Frédéric Simard, attaché à l'exécutif, MAGEUQAC, (418)
545-5019, téléavertisseur: (418) 592-5505, cell.: (418) 815-6463

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.