Dégel des droits de scolarité - La FAC appuie entièrement la lutte des étudiantes et des étudiants



    MONTREAL, le 22 mars /CNW Telbec/ - A l'occasion de la manifestation
organisée aujourd'hui par la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)
et la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) contre le dégel des
droits de scolarité annoncé par le Parti libéral du Québec (PLQ), la FAC tient
à réitérer son appui complet à la lutte menée par les organisations
étudiantes. Réunis en conseil intersyndical à Montréal, les délégués et
déléguées des syndicats membres de la FAC se joindront d'ailleurs à la
manifestation étudiante.
    Depuis sa fondation, la FAC a basé son action sur un discours pédagogique
et syndical reposant sur des principes fondamentaux telle l'accessibilité à
des études supérieures de qualité sur l'ensemble du territoire québécois.
Ainsi, la gratuité scolaire de la maternelle à l'université constitue, pour la
fédération, un idéal vers lequel la société québécoise doit continuer à
tendre. Au fil des années, la FAC a dénoncé l'augmentation des droits de
scolarité de même que la prolifération des frais afférents, qui représentent
autant d'entraves à l'accessibilité aux études supérieures. Toujours dans
cette perspective, la FAC dénonce l'intention annoncée du Parti libéral du
Québec de hausser les droits de scolarité. Pour son président, Jean-Claude
Drapeau : "La proposition libérale ne tient pas la route et coûterait même
plus cher au Trésor public. Mais ce qui est plus insidieux, c'est de
prétendre, comme le font les libéraux, que les étudiantes et les étudiants
n'apportent pas déjà leur contribution. Pourtant, un examen rapide de
l'endettement étudiant aura tôt fait de révéler que, malgré le maintien des
droits de scolarité à un bas niveau, l'endettement étudiant ne cesse
d'augmenter." La FAC croit que le dégel des droits de scolarité préconisé par
le PLQ, à l'instar de la prolifération des frais afférents dans les cégeps,
n'est qu'un moyen, pour le gouvernement, de se soustraire à ses obligations de
financer adéquatement l'enseignement supérieur.
    Par ailleurs, la FAC s'interroge sur l'attitude de la Direction générale
des élections (DGE), qui réagissait à l'action étudiante mise en place pour
contrer la menace de dégel des droits de scolarité. "La DGE doit exercer une
vigilance de tous les instants pour assurer le bon déroulement du processus
électoral, nous en convenons. Mais cette responsabilité doit-elle la conduire
à intervenir comme elle l'a fait à propos de la caravane étudiante et, par le
fait, à restreindre le droit d'expression d'un groupe au sein de la
population? En aucun temps, la loi électorale ne saurait être utilisée pour
bâillonner celles et ceux qui s'opposent aux propositions d'un parti
politique, quel qu'il soit", de souligner Jean-Claude Drapeau. De la même
manière, les directions de collège s'adonnent à des pratiques qui pourraient
être associées à des menaces dans plusieurs cégeps du Québec afin d'empêcher
les étudiantes et les étudiants de manifester leur désaccord face au dégel des
droits de scolarité. "Malgré ses allégations, la Fédération des cégeps s'est
bel et bien livrée à une campagne d'intimidation auprès des associations
étudiantes. Certes, la loi 43 crée des obligations pour les collèges, mais il
faudrait également dire que seul le procureur général du Québec est habilité à
entreprendre des poursuites. En mettant surtout de l'avant les amendes prévues
en cas d'infraction, la Fédération des cégeps et les directions de collège ont
délibérément porté atteinte au droit fondamental qu'ont les étudiantes et les
étudiants de manifester leur désaccord. Cela aussi, il faut le dire !" de
conclure le président de la FAC.

    La Fédération autonome du collégial est une organisation syndicale qui
représente quelque 4 000 enseignantes et enseignants de cégep répartis sur
l'ensemble du territoire québécois. Elle s'emploie, jour après jour, à
défendre les meilleures conditions d'enseignement pour ses membres, tout en
développant une réflexion pédagogique novatrice centrée sur la réussite des
étudiantes et étudiants et sur l'accessibilité aux études collégiales pour
l'ensemble des Québécoises et des Québécois.
    (www.lafac.qc.ca)




Renseignements :

Renseignements: Jean-Claude Drapeau, président, (514) 943-0329; Source:
Guy Desmarais, vice-président aux communications, (514) 943-9561

Profil de l'entreprise

FEDERATION AUTONOME DU COLLEGIAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.