Défaillances graves dans les salles d'urgence - LE MINISTRE COUILLARD DOIT PRENDRE SES RESPONSABILITES



    QUEBEC, le 21 sept. /CNW Telbec/ - "Les défaillances graves dans le
processus de traitement des patients en attente dans les salles d'urgence
méritent toute notre attention. Cette situation est très préoccupante,
d'autant plus que le ministre Couillard a jusqu'à maintenant refusé de prendre
ses responsabilités concernant la situation difficile vécue dans plusieurs
urgences du Québec".
    C'est ce qu'a déclaré le député de Marie-Victorin et porte-parole du
Parti Québécois en matière de santé, Bernard Drainville, réagissant aux faits
rapportés ce matin par l'avocat Jean-Pierre Ménard. "Au printemps dernier,
j'ai questionné souvent le ministre Couillard au sujet de la situation des
urgences. Il s'est borné à jeter la faute sur le dos des centres hospitaliers
alors que les médecins, les infirmières et les administrateurs réclament plus
de soutien de sa part pour réduire les délais d'attente. C'est lui le
ministre; qu'il assume ses responsabilités et qu'il agisse", a ajouté
M. Drainville.
    Le porte-parole du Parti Québécois s'est dit choqué que le ministre
Couillard n'ait pas encore mis en place le registre national d'incidents et
d'accidents médicaux. Pourtant, à l'unanimité de l'Assemblée nationale, la loi
a été modifiée en décembre 2002 pour la création d'un tel registre. La loi
prévoit donc l'application de règles de divulgation des accidents et
d'incidents aux patients ou à leurs proches. On constate plutôt la difficulté
des proches d'obtenir des informations en pareille circonstance.
    Le député de Marie-Victorin demande au ministre de dresser un portrait
des établissements qui se sont conformés aux exigences de la loi, notamment en
ce qui concerne les comités de gestion de risques, de la mise en place d'une
politique de divulgation de tout accident à un usager et de la création d'un
registre local. "Nous sommes incapables d'avoir un portrait global des
incidents et accidents médicaux. Ce n'est pas normal. Le ministre Couillard
doit expliquer à la population pourquoi il n'a toujours pas mis en place le
registre national d'incidents et accidents médicaux, cinq ans après l'adoption
de la loi", a conclu Bernard Drainville.
    -%SU: SAN,LAW,CPN
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.