Deere annonce des bénéfices plus élevés pour le troisième trimestre



    
    -   Le bénéfice net d'un montant de 575 millions $ atteint des niveaux
        record pour cette période ; le BPA augmente de 12 %.
    -   La vigueur du secteur agricole mondial favorise un gain de 38 % sur
        les ventes en dehors des Etats-Unis et du Canada.
    -   Une exécution cohérente aide les activités non agricoles qui
        demeurent particulièrement rentables malgré le ralentissement
        économique aux Etats-Unis.
    

    MOLINE, Ill., le 14 août /CNW/ - Deere & Company (NYSE : DE) a annoncé
aujourd'hui un bénéfice net mondial de 575,2 millions $, soit 1,32 $ par
action, pour le troisième trimestre clos le 31 juillet, comparé à 537,2
millions $, ou 1,18 $ par action, pour le trimestre équivalent de l'exercice
précédent. Pour les neuf premiers mois, les produits nets se sont élevés à
1,708 milliard $, soit 3,89 $ par action comparé à 1,400 milliards $ ou 3,06 $
par action l'année dernière.
    (Logo : http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20030326/JOHNDEERELOGO)
    Les ventes et les produits mondiaux ont augmenté de 17 % pour se situer à
7,739 milliards $ pour le troisième trimestre et ont aussi connu une hausse de
17 % pendant les neuf premiers mois en atteignant 21,036 milliards $. Le
chiffre d'affaires net des activités liées aux équipements a atteint 7,070
milliards $ pour le trimestre et 19,070 milliards $ pour les neuf premiers
mois, comparé à 5,985 milliards $ et 16,066 milliards $ pour les périodes
respectivement identiques de l'exercice précédent.
    Le maintien des conjonctures positives dans le secteur agricole mondial
aide la société à garder des résultats financiers record dans une période
d'augmentation des coûts des matières premières et malgré l'économie
américaine stagnante. "Même si les prix des marchandises agricoles ont
diminué, ils restent encore favorables d'un point de vue historique et
continuent de fournir un soutien appréciable aux revenus des exploitations
agricoles et à la vente de machineries agricoles dans le monde entier",
déclare Robert W. Lane, président et chef de la direction. "De plus, toutes
les activités de Deere bénéficient de l'exécution cohérente de nos plans
visant à gérer de manière rigoureuse les coûts et les actifs et à créer une
société plus résiliente dans l'ensemble. Les opérations non agricoles de la
société sont restées rentables malgré la conjoncture économique défavorable
aux Etats-Unis."

    Résumé des activités

    Le chiffre d'affaires net des activités mondiales liées aux équipements a
grimpé de 18 % au cours du trimestre et de 19 % au cours des neuf premiers
mois. On peut y inclure notamment les effets positifs de la conversion des
devises et les modifications du cours de 7 % pour le trimestre et en cumul
annuel. Pour leur part, les ventes nettes d'équipement aux Etats-Unis et au
Canada ont augmenté de 6 % pour le trimestre et de 7 % pour la période des
neuf mois. Les ventes nettes à l'extérieur des Etats-Unis et du Canada ont
augmenté de 38 % pour le trimestre et de 41 % pour les neuf premiers mois, en
tenant compte d'une incidence positive de la conversion des devises de 13 %
pour le trimestre et en cumul annuel.
    Les divisions d'équipement de Deere ont présenté un bénéfice
d'exploitation de 818 millions $ pour le troisième trimestre et de 2,377
milliard $ pour les neuf premiers mois, comparativement à 708 millions $ et
1,807 milliard $ pour les périodes équivalentes de l'exercice précédent. Cette
hausse est principalement attribuable à l'impact positif de la croissance des
volumes de livraison partiellement compensée par des coûts plus élevés de
ventes, administratifs et généraux. Par ailleurs, une augmentation des coûts
des matières premières compensent la meilleure réalisation des prix au cours
du trimestre. Pour les neuf mois, l'amélioration a été principalement
imputable à l'impact favorable des livraisons plus élevées et à une meilleure
réalisation des prix. La hausse des frais de ventes, des frais administratifs
et généraux ainsi que des coûts des matières premières a eu pour effet de
neutraliser partiellement cette progression. Par ailleurs, un taux
d'imposition effectif plus élevé a eu un effet négatif sur le bénéfice net des
activités liées aux équipements pour les deux périodes concernées.
    Les comptes clients et les inventaires à la fin du trimestre se
chiffraient à 7,457 milliards $, soit 30 % des ventes réalisées lors des
ventes des 12 mois précédents, par rapport à 6,227 milliards $ ou 30 % des
ventes il y a un an.
    Les services financiers ont annoncé un bénéfice net de 83,4 millions $
pour le trimestre et 267,5 millions $ pour les neuf mois, comparativement à
92,1 millions $ et 266,8 millions pour les mêmes périodes l'an dernier. Pour
les services financiers, les résultats des activités de crédit étaient plus
faibles pour les deux périodes, principalement à cause de frais de vente,
généraux et administratifs plus élevés, une augmentation de l'endettement, une
provision plus élevée pour les pertes de crédit et des produits plus faibles
tirés des comptes clients. Ces facteurs ont été partiellement compensés par la
croissance du portefeuille crédit et l'augmentation des commissions sur les
assurances-récolte. Pour les deux périodes, la baisse des résultats pour les
activités de crédit a été compensée par une amélioration du bénéfice obtenu
des autres prestations diverses.

    Perspectives de la société

    Les ventes d'équipement de la société devraient augmenter d'environ 21 %
pour l'exercice et de 29 % au cours du quatrième trimestre 2008. La part de la
conversion des devises dans ces hausses est d'environ 5 % pour l'exercice et
d'environ 3 % pour le trimestre. Le bénéfice net de Deere devrait se situer
autour de 425 millions $ pour le quatrième trimestre. L'augmentation du coût
des matières premières devrait avoir un impact sur les opérations pour le
trimestre.

    Résumé de la société

    La performance de Deere reçoit le soutien d'actions visant à produire des
résultats plus durables financièrement, à attirer et à servir de nouveaux
clients dans le monde entier et bénéficie aussi de la conjoncture économique
mondiale positive. "Nous continuons d'investir dans de nouveaux produits, dans
des capacités de fabrication supplémentaires et dans de nouvelles activités
afin de répondre aux besoins de notre clientèle internationale croissante",
explique M. Lane. "Ces mesures renforcent la position de la société en lui
permettant de tirer parti des tendances puissantes qui dominent le monde,
telles que l'augmentation du niveau de vie et la demande croissante pour des
produits alimentaires, de l'énergie et des infrastructures. Nous considérons
que ces tendances vont se maintenir et devraient aider la société à continuer,
à long terme, à fournir une valeur élevée pour le client et à obtenir des
résultats financiers solides."

    Performance de la division Equipements

    Agricole. Le chiffre d'affaires de la division a augmenté de 35 % pour le
trimestre et de 34 % pour les neuf mois, en raison principalement, pour les
deux périodes, des volumes de livraison plus élevés, des effets positifs de la
conversion des devises et de l'amélioration des prix réalisés. Le bénéfice
d'exploitation a atteint 634 millions $ pour le trimestre et de 1,748 milliard
$ pour les neufs mois, comparativement à 431 millions $ et 1,055 milliard $
pour les périodes équivalentes de l'exercice précédent. Cette hausse du
bénéfice d'exploitation pour les deux périodes est attribuable notamment à
l'impact positif de la croissance des volumes de vente ainsi qu'à
l'amélioration des prix réalisés. La hausse des frais de ventes, des frais
administratifs et généraux ainsi que des coûts des matières premières a eu
pour effet de neutraliser partiellement cette progression.
    Commercial et résidentiel. Le chiffre d'affaires de la division a baissé
de 1 % pour le trimestre et a augmenté de 6 % en cumul annuel. Une activité de
paysagisme, rachetées au troisième trimestre 2007, a contribué à
l'augmentation du chiffre d'affaires à hauteur de 5 % pour le trimestre et 9 %
en cumul annuel. Le bénéfice d'exploitation a atteint 91 millions $ pour le
trimestre et 253 millions $ en cumul annuel, comparativement à 127 millions $
et 315 millions $ en glissement annuel. La baisse du bénéfice d'exploitation
pour le trimestre est imputable à la hausse des frais de ventes, des frais
administratifs et généraux ainsi que des coûts des matières premières et à une
baisse des volumes de vente. Cette baisse du bénéfice d'exploitation a été
partiellement compensée par une amélioration de la réalisation des prix. Le
déclin sur la période de neuf mois du bénéfice d'exploitation est
principalement dû à des coûts plus élevés de ventes, administratifs et
généraux associés à la croissance des opérations de paysagisme ainsi qu'à
l'augmentation des coûts des matières premières. Ces facteurs ont été
partiellement compensés pendant la période des neuf mois par une augmentation
des volumes de livraison, une amélioration de la réalisation des prix et un
meilleur équilibre dans la gamme de produits.
    Construction et foresterie. Subissant le revers des conditions du marché
américain, le chiffre d'affaires a baissé de 7 % à la fois pour le trimestre
et en cumul annuel. Le bénéfice d'exploitation a atteint 93 millions $ pour le
trimestre et 376 millions $ pour les neuf mois, comparativement à 150 millions
$ et 437 millions $ l'année passée. Le bénéfice d'exploitation était plus
faible principalement à cause de volumes de livraison plus faibles pour les
deux périodes et des coûts plus élevés des matières premières pour le
trimestre. Une meilleure réalisation des prix a plus que compensé des coûts
plus élevés des matières premières pour les neuf mois.

    Perspectives et conjoncture du marché

    Agricole. Grâce à la vigueur soutenue du secteur agricole mondial, les
ventes internationales de la division d'équipement agricole de John Deere
devraient augmenter d'environ 38 % pour l'exercice 2008. La conversion des
devises interviendrait pour 8 % dans ces résultats.
    Les ventes de machineries agricoles aux Etats-Unis et au Canada devraient
augmenter d'environ 20 % à 25 % pour l'exercice, entraînées par une
augmentation des ventes de tracteurs et de moissonneuses-batteuses. Les prix
des marchandises agricoles continuent de se positionner à des niveaux
intéressants et soutiennent les revenus agricoles aux Etats-Unis et dans
d'autres domaines.
    Les ventes industrielles en Europe occidentale devraient augmenter
d'environ 5 % pour l'année. On prévoit des hausses encore plus importantes en
Europe Centrale et dans les pays de la CEI (Communauté des Etats
indépendants), dont la Russie, où la demande pour les équipements de
production agricole est en pleine croissance. Les marchés d'Amérique du Sud
devraient connaître une poursuite de la croissance, comme en témoigne la
hausse prévue d'environ 40 % des ventes industrielles. Les ventes de la
société au Brésil bénéficient d'une expansion de la gamme de produits, d'une
capacité plus importante des tracteurs et de l'augmentation de la demande pour
des équipements de récolte de canne à sucre. Les ventes de Deere devraient
aussi augmenter considérablement en Australie qui connaît à l'heure actuelle
une forte reprise de l'activité de son secteur agricole.
    Commercial et résidentiel. Le chiffre d'affaires de la division
d'équipement commercial et résidentiel de John Deere devrait croître d'environ
4 % pour l'exercice. Les activités de paysagisme acquises au cours du
troisième trimestre 2007 devraient représenter environ 6 % de l'amélioration
annuelle. Les ventes associées aux nouveaux produits devraient compenser
l'impact du ralentissement du marché immobilier des Etats-Unis et la faiblesse
de l'économie.
    Construction et foresterie. Le marché américain des équipements de
construction et de foresterie devrait être de nouveau mis à rude épreuve,
principalement en raison de la baisse constante des mises en chantier qui
devraient atteindre leurs niveaux les plus bas depuis 60 ans en 2008. Le
secteur de la construction non résidentielle devrait avoir un niveau
d'activité légèrement supérieur à celui relativement satisfaisant de l'année
dernière. Bien que le secteur du logement aux Etats-Unis ait un impact négatif
sur les marchés des équipements de foresterie aux Etats-Unis et au Canada, on
prévoit une augmentation des ventes forestières dans les autres marchés clés
en 2008.
    Dans ce contexte plutôt sombre, le chiffre d'affaires de Deere en ce qui
concerne les équipements de construction et de foresterie devraient baisser
d'environ 5 % pour l'exercice. Le chiffre d'affaires de la société devrait
bénéficier des nouveaux produits ainsi que de la meilleure harmonisation entre
la capacité de production en usine de la société et la demande du secteur de
la vente au détail. En outre, les ventes de la société en dehors des
Etats-Unis et du Canada connaissent une forte croissance.
    Activité de crédit. Pour l'ensemble de l'année 2008, il est prévu que le
bénéfice net des activités de crédit de Deere se situe à environ 335 millions
$. La baisse prévue par rapport à 2007 est principalement imputable à des
coûts de vente, généraux et administratifs plus élevés, une augmentation de
l'endettement et une augmentation des provisions des pertes de crédit. Ces
éléments seront partiellement compensés par la croissance du portefeuille
crédit.

    John Deere Capital Corporation

    Les renseignements suivants sont communiqués au nom de la filiale de
crédit de la société, John Deere Capital Corporation (JDCC), conformément aux
exigences de présentation applicables à l'émission périodique de titres
d'emprunt sur le marché public.
    Le bénéfice net de JDCC s'est chiffré à 70,1 millions $ pour le troisième
trimestre et 224,6 millions $ en cumul annuel, comparativement à 79,0 millions
$ et 228,4 millions pour les périodes équivalentes de l'exercice précédent.
Les résultats trimestriels et en cumul annuel ont été plus faibles
principalement à cause d'une augmentation de l'endettement, des coûts plus
élevés de vente, administratifs et généraux, une augmentation des provisions
pour les pertes de crédit et des produits moins élevés des comptes clients,
partiellement compensé par la croissance du portefeuille crédit et
l'augmentation des commissions sur les assurances-récolte.
    Le montant net des comptes clients et des contrats de location finances
par JDCC totalise 19,289 milliards $ au 31 juillet 2008, par rapport à 18,473
milliards $ à pareille date l'an dernier. Le montant net des comptes clients
et des contrats de location gérés, y compris les comptes clients vendus,
totalise 19,454 milliards $ au 31 juillet 2008, par rapport à 18,986 milliards
$ à pareille date l'an dernier.

    Déclaration de règle refuge

    Déclaration de règle refuge en vertu de la loi Private Securities
Litigation Reform Act de 1995 : les déclarations sous-jacentes aux rubriques
"Perspectives de la Société", "Résumé de la Société", "Perspectives et
conjoncture du marché", et autres déclarations du présent communiqué qui se
rapportent aux périodes d'exploitation futures sont assujetties à des risques
et à des incertitudes importants, susceptibles d'entraîner des écarts
considérables entre les prévisions et les résultats réels. Certains de ces
risques et incertitudes pourraient avoir des répercussions sur des secteurs
d'activité bien précis, tandis que d'autres peuvent avoir une incidence sur
l'ensemble des activités de la Société.
    Ces énoncés prospectifs comportent certains facteurs pouvant faire
l'objet de changements, y compris, pour le secteur de l'équipement agricole de
la Société, les nombreux facteurs interdépendants qui peuvent influer sur la
confiance des agriculteurs. Parmi ces facteurs on compte la demande mondiale
pour les produits agricoles, les stocks mondiaux de céréales, les conditions
météorologiques (y compris les inondations dans le Midwest des Etats-Unis), la
condition des sols, les rendements des récoltes, les prix pour les produits de
base et le bétail, les dépenses liées à la production des cultures agricoles,
la disponibilité des transports pour les récoltes, la croissance de
l'utilisation non alimentaire de certaines cultures (y compris la production
d'éthanol et de biodiésel), les valeurs des biens immobiliers, la superficie
en acres disponible pour cultiver, les politiques des gouvernements en matière
de propriété des terres, les changements dans les programmes agricoles des
gouvernements (y compris ceux aux Etats-Unis et au Brésil), la réaction
internationale vis-à-vis desdits programmes, les accords de commerce mondiaux,
les maladies animales et leurs répercussions sur les prix ainsi que sur la
consommation de volaille et de viande bovine (notamment la grippe aviaire et
l'encéphalopathie spongiforme bovine, communément appelée maladie de "la vache
folle"), les parasites et autres maladies agricoles (dont la maladie de la
"rouille asiatique"), et le niveau des exportations de produits agricoles (y
compris les préoccupations à l'égard des organismes génétiquement modifiés).
    Parmi les facteurs pouvant avoir une incidence sur les activités de la
division de l'équipement commercial et résidentiel de la Société figurent les
conditions météorologiques, la conjoncture économique générale, la rentabilité
de ses clients, la confiance des consommateurs, leurs habitudes d'emprunt,
leurs préférences d'achat, les mises en chantier, l'investissement dans les
infrastructures, les dépenses des municipalités et des clubs de golf ainsi que
les coûts des intrants consommables.
    La conjoncture économique générale, les tendances des dépenses de
consommation, le nombre de mises en chantier et les taux d'intérêt sont des
facteurs particulièrement importants pour les ventes de matériaux de
construction de la Société. En outre, les mises en chantier d'édifices publics
et non résidentiels ont une incidence sur les résultats de la division de
l'équipement forestier et de construction. Par ailleurs, les prix de la pâte,
du bois d'oeuvre et des panneaux de charpente ont des effets non négligeables
sur les ventes d'équipement forestier.
    L'ensemble des activités et des résultats de la Société subit les
répercussions de la conjoncture économique générale et de la stabilité
politique et sociale des marchés mondiaux où la Société exerce ses activités.
En outre, les activités et les résultats de la Société subissent l'influence
des difficultés liées à la production, à la conception et à la technologie,
notamment les prix, les contraintes de capacité et les difficultés
d'approvisionnement en matières premières comme l'acier, le caoutchouc et le
carburant; la disponibilité et les prix des matériaux, des composants et des
produits entiers stratégiques, y compris les pneumatiques d'équipements
agricoles ; les retards ou les perturbations dans la chaîne
d'approvisionnement de la Société dus aux conditions météorologiques et aux
catastrophes naturelles ; la création de nouvelles usines et le lancement de
nouveaux produits ; le succès des nouveaux projets de produits et
l'acceptation de ces derniers par les consommateurs ; le prix et
l'approvisionnement du pétrole et des énergies ; les taux d'inflation et de
déflation, les niveaux de taux d'intérêt et les taux de change des devises ;
la disponibilité et le coût du fret ; les politiques commerciales, budgétaires
et monétaires de divers pays ; les guerres et autres menaces de conflits
internationaux ; les mesures prises par le Federal Reserve Board des
Etats-Unis et les autres banques centrales ; les mesures adoptées par la
Securities and Exchange Commission des Etats-Unis; les directives instaurées
par les organismes de réglementation environnementale, y compris celles ayant
trait aux émissions des moteurs et au risque de réchauffement climatique ; les
mesures prises par d'autres organismes de réglementation ; les mesures
adoptées par les agences de cotation ; les crises touchant les marchés
financiers ; les modifications considérables de la liquidité du marché du
capital et les coûts associés de financement, les emprunts des clients et les
pratiques de remboursement, le nombre de prêts en souffrance et autres défauts
de paiement des clients ainsi que les crises sur le marché des crédits
hypothécaires à risque ; les stratégies de la concurrence dans les divers
secteurs d'activité de la Société, notamment la réduction des prix ; les
pratiques des concessionnaires, surtout en ce qui concerne les niveaux des
stocks d'équipement neuf et d'occasion ; les relations de travail; la
modification des normes comptables ; les changements des taux d'imposition ;
les effets du terrorisme ou les réactions qu'il suscite ; ainsi que les lois
régissant les secteurs d'activité de la Société. La propagation des
principales épidémies (y compris la grippe, le SRAS, les fièvres et autres
virus) pourrait également affecter les résultats de la Société. Les résultats
de la Société sont également influencés par le niveau des prestations de
retraite des employés, les fluctuations de la valeur marchande des actifs de
placement et du niveau des taux d'intérêt qui se répercutent d'une façon
importante sur les coûts associés aux prestations de retraite et aux soins de
santé. D'autres facteurs qui pourraient avoir une incidence sur les résultats
sont les acquisitions et les cessations d'activités, l'intégration de
nouvelles activités, les changements des dividendes déclarés de la Société
ainsi que les émissions et les rachats d'actions ordinaires.
    Les prévisions de la Société sont fondées sur des hypothèses qui sont
liées aux facteurs décrits précédemment, et qui reposent parfois sur des
estimations et des données préparées par des organismes gouvernementaux. Ces
estimations et ces données sont souvent revues. Sauf obligation légale, la
Société se dégage de toute responsabilité de remettre à jour ou de revoir ses
prévisions, que ce soit suite à de nouveaux développements ou pour d'autres
raisons. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Société et ses
activités, de même que sur les facteurs qui pourraient avoir une influence
considérable sur ses résultats financiers, veuillez consulter le dernier
rapport annuel de la Société sur formulaire 10-K (y compris les facteurs
discutés à l'article 1A. Facteurs de risque) et les autres documents déposés
auprès de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis

    
               Communiqué de presse du troisième trimestre 2008
                            (millions de dollars)

                                Trimestre clos le      Neuf mois clos le
                                   31 juillet 3            1 juillet
                                              % de                    % de
                                             varia-                   varia-
                              2008    2007   tion     2008     2007    tion
    Chiffre d'affaires et
     produit nets :
      Equipement agricole
        Ventes nettes        4 544 $ 3 355 $   +35  12 002 $  8 934 $    +34
      Equipement commercial
       et résidentiel ventes
       nettes                1 332   1 346      -1   3 498    3 305       +6
      Construction et
       foresterie
        Ventes nettes        1 194   1 284      -7   3 570    3 827       -7
      Total des ventes
       nettes(*)             7 070   5 985     +18  19 070   16 066      +19
    Produit du crédit          550     533      +3   1 632    1 527       +7
    Autres produits            119     116      +3     334      348       -4
      Total des ventes nettes
       Et produits(*)        7 739 $ 6 634 $   +17  21 036 $ 17 941 $    +17

    Bénéfice
     d'exploitation(xx)
    Equipement agricole        634 $   431 $   +47   1 748 $  1 055 $    +66
    Equipement commercial
     et résidentiel             91     127     -28     253      315      -20
    Construction et
     foresterie                 93      15     -38     376      437      -14
    Crédit                     111     141     -21     376      404       -7
    Autres                       5       1    +400      12        2     +500
    Total du bénéfice
     d'exploitation (*)        934     850     +10   2 765    2 213      +25
    Intérêts, charges
     administratives et
     impôts                   (359)   (313)    +15  (1 057)    (813)     +30
    Bénéfice net               575   $ 537    $ +7   1 708 $  1 400 $    +22

    (*) Inclut les résultats suivants liés aux activités d'équipements en
        dehors des Etats-Unis et du Canada :
        Ventes nettes        3 072 $ 2 221 $   +38   7 942 $  5 645 $    +41
        Bénéfices
         d'exploitation        332 $   229 $   +45     925 $    562 $    +65
    La société considère ses activités comme étant réparties dans deux régions
géographiques, les "Etats-Unis et le Canada", et "à l'extérieur des Etats-Unis
et du Canada".

    (xx) Le bénéfice d'exploitation représente le bénéfice avant les charges
         d'intérêts, certains gains ou pertes sur le change des devises, les
         impôts sur le revenu et les charges du siège social. Cependant, le
         bénéfice d'exploitation du segment du crédit comprend l'effet des
         charges d'intérêts et des gains ou pertes sur le change des devises.
    





Renseignements :

Renseignements: Ken Golden, Director, Strategic Public Relations of
Deere & Company, (309) 765-5678


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.