Décrochage scolaire - Un plan qui manque d'ambition



    MONTREAL, le 9 sept. /CNW Telbec/ - Le plan d'action pour freiner le
décrochage scolaire annoncé cet avant-midi par la ministre de l'Education,
Michelle Courchesne, manque nettement d'ambition et de moyens, selon la
vice-présidente de la CSN, Denise Boucher.
    Le plan d'action jette les bases d'une mobilisation collective pour
contrer le décrochage scolaire. La ministre vise un taux de réussite scolaire
de 80 % chez les moins de 20 ans d'ici 2020, ce qui nous semble peu ambitieux.
L'ensemble des partenaires reconnait pourtant l'ampleur du problème du
décrochage scolaire tant pour les individus que pour la société et ils font
consensus sur l'urgence d'agir. Pour la CSN, la société québécoise ne doit pas
accepter que 20 % des jeunes de moins de 20 ans décrochent encore en 2020
compte tenu des défis auxquels notre société aura à faire face.
    Le décrochage scolaire est un phénomène qui interpelle l'ensemble de la
société québécoise. L'approche préconisée par le MELS d'impliquer tous les
partenaires, tant ceux de l'éducation que ceux de la société civile, est
essentielle pour la réussite d'un tel projet. Malheureusement, outre les
enseignantes et les enseignants, des acteurs majeurs oeuvrant dans les écoles
ont été laissés pour compte. Pourtant ces personnels (éducatrices et
techniciennes en services de garde, employé-es de soutien et professionnels)
interviennent quotidiennement auprès de ces jeunes avec qui, ils ont souvent
des liens privilégiés. Mme Boucher demande à la ministre de corriger cette
absence et d'associer tous les personnels à ses démarches de consultation.
    Plusieurs mesures mises de l'avant dans la stratégie ministérielle
pourront permettre de progresser dans la lutte au décrochage. Pensons
notamment à la diminution du nombre d'élèves dans les classes au primaire, la
formation du personnel des services de garde dans l'aide aux devoirs,
l'accompagnement individualisé pour les élèves du secondaire et
l'encouragement à s'inscrire à la formation professionnelle. Par ailleurs, le
MELS reconnaît que la lutte au décrochage dépasse le cadre scolaire et met
l'accent sur l'intervention précoce afin d'identifier les enfants les plus
vulnérables. Denise Boucher ajoute "qu'il faut tout mettre en oeuvre pour
rejoindre rapidement ces familles et ces enfants et faire en sorte que ces
derniers puissent bénéficier de l'accompagnement nécessaire préalable à la
réussite éducative. Un tel objectif a pour assise une politique de lutte à la
pauvreté".
    La CSN souhaite que la réalisation de ce plan d'action sur la
persévérance et la réussite scolaires porte ses fruits et fasse des jeunes
Québécoises et Québécois de fiers diplômés.




Renseignements :

Renseignements: Benoit Aubry, Service des communications de la CSN,
(514) 704-3297 (cellulaire); Source: Confédération des syndicats nationaux


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.