Découverte d'un mécanisme clé contrôlant le développement des cellules souches neurales



    MONTREAL, le 8 oct. /CNW Telbec/ - Une équipe de chercheurs de l'Institut
de recherches cliniques de Montréal (IRCM), subventionnée par la Fondation qui
lutte contre la cécité du Canada et les Instituts de recherche en santé du
Canada, est parvenue à identifier un nouveau mécanisme contrôlant la façon
dont les cellules souches neurales de la rétine génèrent le type de cellules
approprié à un moment précis du développement. Cette recherche, qui pourrait
influencer l'orientation des thérapies de remplacement cellulaire, est publiée
aujourd'hui dans la réputée revue Neuron.
    Dans leur article, les scientifiques démontrent qu'un gène appelé Ikaros
s'exprime chez la souris dans les cellules souches rétiniennes les plus
immatures, qui ont la "compétence" requise pour générer les sept types de
cellules composant la rétine, mais ce même gène ne s'exprime pas chez les
cellules souches "plus vieilles", qui elles ont un potentiel de
différentiation plus limité et ne produisent que les neurones produits que
dans les stades tardifs du développement. "En examinant la rétine d'une souris
chez laquelle le gène Ikaros a été inactivé, nous avons remarqué que la
génération des types de cellules rétiniennes précoces était perturbée, alors
que la génération des types de cellules rétiniennes tardifs n'était pas
affectée", explique le Dr Michel Cayouette qui a dirigé l'étude. En
comparaison, en forçant l'expression d'Ikaros chez des cellules souches
rétiniennes plus vieilles, qui normalement ont réprimé son expression, ces
dernières ont pu retrouver leur compétence à générer des neurones précoces.
Ces résultats démontrent que l'expression d'Ikaros dans les cellules souches
rétiniennes est à la fois nécessaire et suffisante pour conférer la compétence
à générer des neurones rétiniens précoces.
    La découverte ces dernières années de cellules souches rétiniennes
adultes a laissé entrevoir que de telles cellules puissent un jour être
utilisées pour remplacer des cellules mortes ou endommagées dans diverses
maladies affectant la rétine, comme le glaucome, la dégénérescence maculaire
ou la rétinite pigmentaire. Cependant, pour que de telles approches soient
efficaces, il est primordial que les cellules souches ne génèrent que le type
de cellule souhaité pour une condition donnée.
    L'étude laisse entrevoir qu'il pourrait être possible de manipuler la
compétence des cellules souches rétiniennes de telle sorte qu'elles ne
génèrent que les cellules rétiniennes associées à un certain stade temporel.
"L'inactivation d'Ikaros commente le Dr Cayouette, peut par exemple favoriser
la production de neurones plus tardifs, tels que les photorécepteurs, qui
meurent progressivement dans certaines maladies de dégénérescence rétinienne."
Davantage d'études seront nécessaires afin de mieux évaluer la pertinence
d'adopter cette approche pour d'éventuelles thérapies de remplacement
cellulaire.

    Référence : Jimmy Elliott, Christine Jolicoeur, Vasanth Ramamurthy, and
Michel Cayouette. (2008) Ikaros confers early temporal competence to mouse
retinal progenitor cells. Neuron Volume 60 9 octobre 2008, 26-39.

    Le Dr Michel Cayouette est directeur de l'unité de recherche en
neurobiologie cellulaire de l'IRCM. Le Dr Cayouette est aussi chercheur
adjoint à l'Université de Montréal. Cette recherche a été financée par la
Fondation qui lutte contre la cécité du Canada et les Instituts de recherche
en santé du Canada (IRSC).

    Créé en 1967, l'IRCM (www.ircm.qc.ca) regroupe aujourd'hui 37 unités de
recherche spécialisées dans des domaines aussi variés que la biologie
intégrative des systèmes, l'immunité et les infections virales, les maladies
cardiovasculaires et métaboliques, le cancer, la chimie médicinale, la
recherche clinique et la réflexion éthique. Plus de 450 personnes y
travaillent. L'IRCM est une institution autonome, affiliée à l'Université de
Montréal. Il entretient une collaboration étroite et de longue date avec
l'Université McGill.




Renseignements :

Renseignements: Michel Cayouette, Ph. D., Directeur de l'unité de
recherche en neurobiologie cellulaire, (514) 987-5757,
michel.cayouette@ircm.qc.ca, www.ircm.qc.ca/microsites/cayouette/fr/; Lucette
Thériault, Directrice des communications, (514) 987-5535,
lucette.theriault@ircm.qc.ca, www.ircm.qc.ca

Profil de l'entreprise

Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.