Déclin au fil du temps de la proportion des médecins formés à l'étranger qui pratiquent au Canada



    
    Le quart de nos médecins diplômés à l'étranger sont des Canadiens qui ont
    étudié outre-mer
    

    OTTAWA, le 20 août /CNW Telbec/ - Depuis les années 1970, le pourcentage
de médecins formés à l'étranger qui pratiquent au Canada a considérablement
diminué. Un nouveau rapport publié par l'Institut canadien d'information sur
la santé (ICIS) montre que le nombre de médecins diplômés à l'étranger au sein
de la main-d'oeuvre des médecins canadiens a diminué, passant de 33 % dans les
années 1970 à 22 % en 2007.
    Cette baisse, qui a été observée dans l'ensemble des provinces et des
territoires, pourrait être essentiellement attribuable au vieillissement et au
départ à la retraite de la cohorte des médecins britanniques et irlandais qui
ont commencé à pratiquer il y a quelques décennies, ainsi qu'à la faible
proportion de nouveaux médecins formés à l'étranger qui viennent pratiquer au
Canada. Le rapport indique également que plus du quart (27 %) des médecins du
Canada formés à l'étranger ont grandi au Canada, mais ont étudié outre-mer.
    "Les résultats de cette étude sont révélateurs", affirme Geoff Ballinger,
gestionnaire, Ressources humaines de la santé à l'ICIS. "Le Canada est reconnu
pour attirer les médecins des autres pays; toutefois, la proportion de ces
médecins est en diminution depuis 1975".

    
    Les médecins formés à l'étranger sont plus susceptibles de pratiquer en
    milieu rural dans la plupart des provinces.
    

    L'étude a révélé que le nombre de médecins formés à l'étranger varie
d'une province à l'autre, ainsi que dans les milieux urbains et ruraux. En
2007, le Québec (10,7 %) et l'Ile-du-Prince-Edouard (13,8 %) affichaient les
plus faibles proportions de médecins formés à l'étranger au sein de leur
main-d'oeuvre, et la Saskatchewan (48,8 %) et Terre-Neuve-et-Labrador (35,2
%), les plus élevées. L'étude révèle aussi que les médecins formés à
l'étranger qui ont commencé à pratiquer dans les années 1990 étaient beaucoup
plus susceptibles de changer de province ou de territoire au cours des 10
années suivantes que ceux qui ont commencé dans les années 1970.
    Dans toutes les provinces, à l'exception de l'Ontario et du Québec, les
médecins en milieu rural étaient plus susceptibles d'être des médecins formés
à l'étranger que les médecins des régions urbaines. Les médecins diplômés à
l'étranger représentent plus de la moitié (52,8 %) des nouveaux médecins qui
commencent à pratiquer en régions rurales ou éloignées et environ le quart
(25,6 %) de l'ensemble des médecins en régions rurales ou éloignées.

    
    Changements dans les pays d'où proviennent le plus grand nombre de
    médecins formés à l'étranger qui pratiquent au Canada
    

    Dans les années qui ont suivi la Deuxième Guerre mondiale, les écoles de
médecine canadiennes avaient comme défi de répondre aux besoins croissants de
la population d'après-guerre. Le Canada était considéré comme un endroit
attrayant où vivre et un nombre relativement élevé de médecins formés à
l'étranger ont choisi d'émigrer ici. Par conséquent, entre la fin des années
1960 et le début des années 1970, le nombre d'autorisations d'exercer
délivrées par le Canada à des médecins diplômés à l'étranger était supérieur
au nombre de médecins diplômés au pays, et la plupart des médecins formés à
l'étranger provenaient de l'Angleterre et de l'Irlande.
    De 2003 à 2007, la majorité des nouveaux médecins (69,0 %) qui
pratiquaient au Canada avaient été formés dans des écoles de médecine
canadiennes. On assiste alors à une période de transition des principaux pays
de provenance des médecins diplômés à l'étranger, soit de l'Angleterre et
l'Irlande à l'Afrique du Sud (13,9 % de tous les nouveaux médecins diplômés à
l'étranger), l'Inde (8,6 %) et l'Egypte (6,3 %).
    Le Canada a enregistré une baisse du nombre de médecins étrangers actifs
venus de pays membres de l'Organisation de coopération et de développement
économiques (OCDE). En revanche, tous les pays non membres de l'OCDE,
exception faite de l'Inde et de Hong Kong, ont connu une augmentation.
    "Il est intéressant de constater que l'Irlande ne fait plus partie des 10
principaux pays de provenance des médecins diplômés à l'étranger et que 8 des
14 pays visés par l'étude ne sont pas membres de l'OCDE", souligne John David
Stanway, analyste principal, Ressources humaines de la santé à l'ICIS, et
auteur principal du rapport. "Les médecins formés à l'étranger représentent
une proportion décroissante de la main-d'oeuvre des médecins au Canada;
toutefois, les médecins provenant des pays en développement représentent une
proportion de plus en plus élevée au sein de ce groupe".

    A propos de l'ICIS

    L'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) recueille de
l'information sur la santé et les soins de santé au Canada, l'analyse, puis la
rend accessible au grand public. L'ICIS a été créé par les gouvernements
fédéral, provinciaux et territoriaux en tant qu'organisme autonome sans but
lucratif voué à la réalisation d'une vision commune de l'information sur la
santé au Canada. Son objectif : fournir de l'information opportune, exacte et
comparable. Les données que l'ICIS rassemble et les rapports qu'il produit
éclairent les politiques de la santé, appuient la prestation efficace de
services de santé et sensibilisent les Canadiens aux facteurs qui contribuent
à une bonne santé.

    
    Le rapport ainsi que les figures et le tableau suivants sont affichés sur
le site Web de l'ICIS au www.icis.ca.

    Figure 1  Médecins diplômés à l'étranger et médecins diplômés au Canada,
              Canada, 1972 à 2007 (adaptation de la figure 1 du rapport)
    Tableau 1 Pourcentage de médecins diplômés à l'étranger et de médecins
              formés au Canada, par pays où ils ont grandi (adaptation du
              tableau 1 du rapport)
    Figure 2  Comparaison du changement de proportion des nouveaux médecins
              diplômés au Royaume-Uni ou en Irlande, des autres médecins
              diplômés à l'étranger et des médecins formés au Canada encore
              actifs après 10 ans, Canada, nouvellement actifs de 1972 à 1976
              par rapport à nouvellement actifs de 1993 à 1997 (adaptation de
              la figure 5 du rapport)
    Figure 3  Pourcentage de médecins au Canada ayant obtenu leur diplôme à
              l'étranger, par province et territoire, 1977, 1987, 1997 et
              2007 (adaptation de la figure 7 du rapport)
    Figure 4  Pourcentage de l'ensemble des médecins au Canada qui ont obtenu
              leur diplôme à l'étranger, selon la taille de la collectivité
              (RMR, AR ou régions rurales et éloignées), par province et
              territoire, 2007 (adaptation de la figure 11 du rapport)
    Figure 5  Pourcentage de nouveaux médecins (1972 à 1976 ou 1993 à 1997)
              actifs dans leur province ou territoire initial de pratique,
              après 10 ans, selon le lieu d'obtention du diplôme en médecine
              (adaptation de la figure 6 du rapport)
    





Renseignements :

Renseignements: Personne-ressource: Christina Lawand, Tél.: (613)
694-6310, Cell.: (613) 299-5695, clawand@icis.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.